Vous l’avez voulu ! Le choix des lecteurs N°9 : Juan of the Dead

Juan of the Dead banniere

Déjà la neuvième édition de notre rubrique hebdomadaire, et cette fois-ci direction La Havane avec Juan of the Dead proposé sur le site par Cherycok. Après BrainDead la semaine dernière, nous restons donc dans le registre de la comédie zombie, même si Juan of the Dead c’est bien plus que ça.

Co-production cubaine et espagnole sortie en 2011, Juan of the Dead est un film atypique dans le panorama des films de zombies, pas tant pour son histoire, somme toute assez classique, mais pour son lieu de tournage : Cuba, petite île bien connue des Caraïbes verrouillée à double tour depuis les années soixante.

Juan of the Dead image 4

Dans le film, Juan est un type d’une quarantaine d’années un peu paumé et paresseux. Avec son meilleur ami Lazaro, ils passent leurs journées à glander. Juan n’est pas non plus un père exemplaire : son ex-femme ne lui parle plus et est partie en Espagne avec sa fille, Camila, qui refuse de l’appeler papa. Alors que les zombies ont envahi La Havane, Juan a une idée de business et propose d’éliminer les zombies contre monnaie sonnante et trébuchante. Il espère aussi montrer à sa fille de passage à La Havane qu’il est capable d’être un père responsable.

Juan of the Dead s’essaie donc dans le registre de la comédie zombie avec une certaine réussite. En effet, même si les situations comiques sont assez inégales, il faut bien avouer que certains dialogues et situations font mouche. La scène où Juan aide une petite mamie dont le mari s’est transformé en zombie est ainsi particulièrement savoureuse. Comme Shaun et Ed dans Shaun of the Dead, Juan et ses acolytes ne comprennent pas tout de suite à quoi ils ont a faire et concluent que le vieux s’est transformé en vampire. Irrésistible ! D’une maniere générale, la galerie de personnages, vraie bande de pieds nickelés, est aussi très sympathique. Juan et son meilleur ami sont attachants et l’alchimie entre les deux acteurs fonctionne à merveille.

Juan of the Dead image 1

Mais le plus de Juan of the Dead, une des raisons pour lesquelles le film marche si bien, est son commentaire politique sur la situation cubaine. Par exemple, les zombies sont appelés dissidents par les médias et le gouvernement et sont suspectés de vouloir renverser le pouvoir politique en place. Les journaux diffusent des reportages en boucle et promettent que la situation est sous contrôle. Pourtant lorsque Juan observe l’état de la ville, c’est toujours plus de chaos qui y règne. Le film n’hésite pas non plus à faire référence à l’immigration clandestine cubaine avec un certain panache.

Filmé à La Havane, Juan of the Dead rompt ainsi avec la tradition des films zombies où la nuit tombe dès 14h. Pendant l’heure et demie que dure le film, c’est grand soleil et chaleur étouffante dans des décors dépaysants. Il se distingue donc des productions classiques par sa bonne humeur et son cadre exotique offrant des vues panoramiques de La Havane devenue paradis dévasté.
Enfin, le maquillage est globalement réussi et les zombies sont convaincants. Seul bémol, une incrustation des effets spéciaux pas toujours très réussie.

Juan of the Dead image 2

En conclusion, Juan of the Dead est l’exemple parfait du film de zombies réussi avec peu de moyens mais plein de bonnes idées. Même s’il est loin d’être sans défauts, le film parvient tout de même à conjuguer comédie, horreur et critique avec un certain brio. Il en ressort une oeuvre ambitieuse avec une identité très forte, aspect qui fait défaut à un grand nombre de films de zombies aujourd’hui.

Juan of the Dead image 3

Et pour la semaine prochaine, vous proposez quoi ? Dîtes-le nous en commentaires.

Vous avez vu Juan of the Dead ? Alors n’oubliez pas de l’ajouter à votre collection zombie et de le noter !

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  1. baalero dit :

    land of the dead aka le territoire des morts de Romero

    sujet à contreverse celui-ci…

    j’ai pas aimer et pourtant j’ai du le regarder 6-7 fois, une bonne critique pourrais peut ˆetre me faire voir les choses autrement…

  2. Cheesecake dit :

    Si vous ne l’avez pas vu, allez-y…
    Sans spoiler, j’ai particulièrement apprécié la scène qui suit la photo 3 où moult zombies sont réunis devant le portrait du Che.

  3. Zali_Falcam dit :

    Ah oui celui-ci est bien marrant. fauché, mais marrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *