In the Flesh 204, ce que nous en avons pensé

in the flesh kieren

Comme chaque lundi depuis un mois maintenant, penchons-nous sur le tout dernier épisode de la série de morts-vivants In the Flesh. Diffusé hier soir sur BBC Three et disponible en streaming légal sur le site de la chaîne, ce nouvel épisode était le quatrième de la saison.

Après la découverte de leur amour réciproque, Kieren et Simon essaient de faire avancer leur relation alors que Kieren ne sait pas comment l’annoncer à Amy. Pendant ce temps, le penchant de Philip pour les prostituées mortes-vivantes du bordel de Roarton est révélé et met à mal sa carrière politique.

in the flesh simon

Alors que cette seconde saison commençait très bien, avec deux premiers épisodes vraiment prenants, ce milieu de saison convainc difficilement la faute à un panachage des thématiques habituelles de la série pas toujours bien équilibré. Ainsi, si nous avions adoré le cynisme du second épisode, le côté politique de ce nouvel épisode, centré autour de l’insipide Philip, n’a rien de passionnant. Au contraire, cette partie de l’intrigue est même, et c’est une première pour la série, abordée de manière facile et parfois consternante. Certaines scènes, notamment celle où les habitants de la ville protestent, tels de bons américains lobotomisés (un paradoxe pour des anglais…), sont ainsi assez lourdes et sans grand intérêt.

in the flesh jem

Tout n’est pourtant pas à jeter dans cet épisode. Car, si nous mettons de côté la qualité du jeu des acteurs et de la réalisation, que nous considérons presque comme des acquis maintenant, l’intrigue autour de la relation entre Kieren et Simon est des plus réussies. Après sa découverte surprenante à la fin de l’épisode précédent, celle-ci permet en effet de développer davantage le personnage de Kieren. Leur relation donne d’ailleurs lieu à la meilleure scène de l’épisode lorsque Kieren invite Simon à un repas de famille en présence de Jem et de son nouveau petit ami, un autre combattant de la milice. La situation qui en découle est vraiment bien menée et soutient parfaitement l’évolution de Kieren qui passe peu à peu d’un jeune homme prêt à tout pour que la tolérance règne à un mort prêt à embrasser sa véritable nature et à la revendiquer. C’est donc de cette partie de l’intrigue dont nous attendons le plus dans la suite. La tension continue à grimper à ça pourrait exploser en beauté.

In the Flesh reste donc en terme d’écriture, et plus globalement de qualité, bien au-dessus de la plupart des productions zombies mais empreinte depuis deux épisodes certaines voies un peu trop faciles. Espérons donc que la fin de la saison saura se montrer aussi tranchante et percutante que son début.

in the flesh plateau

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *