Critique de LZR-1143 Tome 2 : Évolution

lzr-1143 évolution

Sorti en mars dernier, le premier tome de LZR-1143 attendait depuis la publication de sa suite en français. C’est donc aujourd’hui que Panini Books publie en France, Évolution, le second tome de la saga de Bryan James qui avait répondu à toutes nos questions à l’occasion de la sortie du premier roman chez nous. Retour aux côtés de Mike McKnight, l’ancienne vedette du cinéma déchu, héros du roman, et de Kate après qu’ils ont pris place à bord de l’intrépide.

Mike et Kate sont convaincus d’avoir récupéré le dernier échantillon d’antidote contre le virus zombie. Mais, quand le capitaine de l’intrépide décide de l’inoculer à la majeure partie de l’équipage, ils se retrouvent rapidement à devoir fuir le navire. Seuls sur les routes désolées des États-Unis, ils décident de tout faire pour se rendre au Pentagone, dernier endroit où ils espèrent pouvoir trouver des personnes capables de synthétiser un vaccin grâce à leur sang. Mais le sérum commence à avoir des effets secondaires sur eux tandis que les zombies semblent devenir plus intelligents et se regroupent.

lzr 1143 evolutionS’il est vrai que le premier tome ne m’avait pas marqué outre-mesure, j’avais tout de même hâte de retrouver de nouveau Mike, cet acteur à l’ego démesuré, à la blague facile et en permanence au bord de la folie. Et c’est là qu’Évolution a commencé à me décevoir. Très rapidement, le héros vient rejoindre la multitude banale des héros de romans zombies américains, ne se différenciant plus que par ses calembours, malheureusement souvent décevants. En effet, non seulement le côté “amnésique” du personnage disparaît totalement du récit mais son passé de star du cinéma n’est plus qu’utilisé de manière ponctuelle, n’apportant plus rien à l’histoire.
Du côté de ses blagues – ses one-liners percutants du premier tome – laissent aussi la place à des dialogues souvent navrants. Ses échanges avec Kate finissent ainsi inévitablement par lasser par leur lourdeur. Certes Bryan James nous avait promis du fun et nous sentons bien qu’il s’est effectivement lâché, mais ce n’est finalement pas assez fun pour devenir marrant et ne parvient finalement qu’à décrédibiliser les échanges des personnages.
évolution lzr 1143Mais le plus décevant est l’histoire générale. Celle du premier tome, bien que classique, avait su nous proposer des moments assez intenses mais ici, l’histoire tarde à démarrer (le passage sur le bateau est assez ennuyeux) et laisse au final place à une aventure peu palpitante, marquée par l’absence de situations stressantes et prenantes (même lorsque les héros affrontent de véritables hordes).
De plus, les passages les plus réussis, comme celui avec les maraudeurs, sont malheureusement les plus courts. D’ailleurs, l’introduction de passages assez inutiles est également un problème récurrent. Les impressions de brodage sont ainsi assez nombreuses tout au long du road trip des héros avec notamment un passage assez navrant lorsque ceux-ci visitent un supermarché en chemin pour le Pentagone sans que l’auteur n’en tire rien.

Heureusement, le style de l’auteur reste assez agréable avec des passages particulièrement bien écrits. Mais là aussi, il alterne avec des moments difficiles à lire. Ayant lu le premier tome en VO et ayant également eu cette impression, je ne pense pas que cela soit lié à la traduction. Dommage…

En fin de compte, ce second tome de LZR-1143 m’a particulièrement déçu ne parvenant jamais à réellement m’emporter dans la lecture. Le roman n’en est pas pour autant mauvais et pourra vous occuper quelques heures surtout, si comme moi, vous aviez hâte de retrouver Mike dans ses aventures.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *