Zombie Dream, le film qui met la région de La nuit des morts-vivants à l’honneur

zombie dream

Nous vous le concédons, souvent les films à petit budget sont difficiles à regarder. Parfois, parce que le scénario ne casse pas trois pattes à un canard ou d’autres fois parce que nos rétines, bien trop habituées à la débauche d’effets spéciaux des grandes productions hollywoodiennes, ont du mal à se faire à des trucages médiocres ou tout simplement ridicules. Mais, en êtres ingrats que nous sommes, nous oublions que ces films sont souvent créés par des passionnés qui souhaitent avant tout partager leurs idées, leur vision et leur amour du genre.

Cela semble être le cas du réalisateur-scénariste Blair Murphy avec son Zombie Dream. L’idée de départ de ce passionné de paranormal était de réaliser un film sur sa région, la Pennsylvanie, région de tournage du cultissime La nuit des morts-vivants

“Je ne suis pas moi-même un grand fan des zombies, mais il y a tellement d’enthousiasme pour le genre en Pennsylvanie que des volontaires sont venus de partout, ce à quoi je ne m’attendais pas.”

Zombie Dream

Les quelques images qui devaient faire la promotion de la région se sont alors transformées en un long métrage de zombies de plus de 100 minutes. Si la plupart des acteurs sont inconnus, puisqu’ils sont en majorité des amis, des voisins ou de fervents volontaires, ce film à petit budget s’offre tout de même le luxe de faire figurer l’acteur professionnel Eric Roberts (le frère de Julia Roberts) et de nous offrir une brève apparition de Stan Lee que nous avons pu voir dans un grand nombre de films Marvel.

“Zombie Dream est un long métrage narratif qui utilise le genre de l’horreur populaire et un cadre imprégné de l’histoire américaine pour examiner les questions de la liberté, la liberté d’expression, et nos droits inaliénables, et de réfléchir à ce que signifie de ne pas défendre ces droits.

L’acteur principal, Eric Roberts nous emmène dans un cauchemar sauvage. Dans ce film, les monstres ne sont pas des zombies biologiques, ce sont des zombies culturels.”

En attendant sa sortie en DVD pour la fin de l’été (aux États-Unis), Blair Murphy envisage de faire projeter son film dans plusieurs festivals encouragé par la réussite de l’avant-première en avril dernier.

En ce qui nous concerne et pour ce qui est de juger l’intérêt du film, le réalisateur ne se cache pas de dire qu’il s’agit plutôt d’une satire sociale rigolote et gore plutôt que d’un vrai film d’horreur.

“Ce n’est pas un chef-d’œuvre, mais c’est un noble effort. C’est un hommage à cette région. Nous avons essayé de défendre cette région.”

Bref, à moins d’être passionné par la Pennsylvanie, cette dernière citation peut nous laisser penser que notre visionnage de Zombie dream pourrait se transformer, contrairement au titre, en cauchemar.

Sources : Zombie Dream et Zombie Dream Facebook

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *