Kill Matilda, l’apocalypse zombie punk rock en musique

groupe kill matilda

Les fidèles serviteurs que nous sommes chez MZC vous approvisionnent régulièrement en clips mettant en scène des zombies. Outre le fait que cela alimente sans doute votre collection zombie, peut être y découvrez-vous également des groupes ; et c’est dans cette perspective que nous vous les présentons en ne nous arrêtant sur aucun style musical en particulier.

Cette fois-ci, nous vous proposons donc une plongée dans l’univers punk et rock’n roll du groupe Kill Matilda. Formé en 2008 et tout droit venu du Canada (non loin de nos amis Québécois que nous saluons encore une fois au passage), ce groupe à la musique pêchue nous gratifie en ce mois d’août d’un clip dont toutes les images sont tirées de La nuit des morts vivants de notre George préféré, bref du grand classique. Enfin, pas tout à fait car, même s’il utilise les images de ce film culte que nous connaissons tous, le clip, lui, est tout à fait nouveau. L’énergie communicative de Dusty Exner, la chanteuse, s’accorde contre toute attente à la lente démarche de nos amis zombies, sans doute grâce au montage vidéo bien nerveux.

Contrairement aux artistes qui récupèrent le mythe zombie pour surfer sur la vague, Kill Matilda revendique cette culture et la met en valeur que ce soit dans ses textes ou son univers artistique. La preuve en est (s’il en faut encore une puisque le clip en lui même est un bel hommage), le titre évocateur de leur tournée en Amérique du nord : “Kill Matilda Zombie USA Tour“. À noter d’ailleurs que depuis le 14 août dernier, le groupe a lancé un projet de financement participatif sur Indiegogo pour pouvoir acheter un van qui leur permettra d’effectuer leur tournée dans de meilleures conditions. Vous pouvez bien évidemment soutenir leur projet ici.

Enfin, si le groupe vous plaît, vous pouvez suivre leur actualité sur leur site officiel ou leur page Facebook

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

À propos de l'auteur

Incapable de se faire comprendre par le genre humain, vif comme un cailloux roulant au fond d'une rivière, beau comme une olive verte oubliée au soleil, Baron Mardi s'est, il y a de nombreuses années, tout naturellement rapproché des zombies qu'il considère comme ses pairs. Il pense, parle et surtout sent le zombie. Bref, on peut dire que Baron Mardi aime le zombie. Détail troublant: Jusqu'à présent, il évite soigneusement de parler de ses goûts culinaires. Allez savoir pourquoi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *