Wake the Dead, le roman zombie de Frédéric Czilinder promet un Halloween sanglant

Wake the dead

Si en France Halloween n’est que très peu fêté, aux États-Unis c’est une véritable institution. Je suis certain que beaucoup d’entre vous ont déjà rêvé un jour de passer une nuit horrifique, entouré de sorcières, démons et autres monstres de légende, en quête de bonbons (une réelle nuit d’horreur pour les diabétiques).

Cette fête apporte un décor formidable aux histoires horrifiques et ça l’auteur français Frédéric Czilinder l’a bien compris puisque dans son prochain roman, Wake the Dead, celui-ci invite les zombies à célébrer cette nuit gourmande à leur façon. Des morts-vivants pour la fête des morts ? Cela vous parait un peu convenu ? C’est exactement ce que souhaite l’auteur, un roman construit un peu comme un teen movie, contenant les clichés les plus délectables du genre et lui rendant hommage.

“La vie suit son court à Deep Harbor, petite bourgade de la côte du Massachusetts. En fait, il ne s’y passe jamais grand chose en dehors de la fête du poisson, le 4 juillet et la fête foraine à l’occasion d’Halloween. Jake, Kate, Amber et Teddy sont quatre adolescents qui fréquentent le lycée de Lincoln High et qu’aucune affinité ne rapproche vraiment. Jusqu’à cette soirée d’Halloween où, comme qui dirait, les morts décident d’aller croquer du vivant. Tremblez à proximité du cimetière de Silent Hill ! Retenez votre souffle à l’orée des bois de Black Forest ! Évitez les marais maudits et leurs tourbières ! Plus question de cacher les squelettes dans les placards. Les morts sont partout, et surtout où vous ne les attendez pas !”

Les éditions Armada devraient ainsi nous offrir cette douceur d’Halloween pour la mi-octobre. Nous pouvons d’ailleurs espérer une œuvre de qualité puisque Frédéric Czilinder avait déjà marqué nos esprits avec Outlaw la nouvelle issue du recueil Zombies et autres infectés.

Si dans Outlaw la situation était originale, ici l’auteur souhaite revenir à une histoire plus conventionnelle tout en fouillant la psychologie des personnages et en y ajoutant une  dose de gore indispensable pour rester dans l’état d’esprit teen movie. L’auteur étant a priori particulièrement cruel avec ses personnages, nous pouvons nous attendre à une nuit d’Halloween délectable.

Source : Frédéric Czilinder

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *