Too Young To Die, casse-croûte pour zombies à tout âge

too young to die

Si l’apocalypse zombie où seuls des enfants survivent aux zombies a clairement la côte en littérature avec, par exemple, la super série Ennemis de Charlie Higson, elle commence également a avoir un vrai succès du côté cinématographique du genre. Ainsi, alors que Heart Land nous fait patienter depuis des années, les projets où les enfants sont les héros de l’apocalypse comme Kids Vs. Zombies ou Children of the Dead se multiplient. C’est ainsi que nous avons découvert le projet britannique Too Young to Die.

too young to dieFuture réalisation des frères Henry et James Thompson, Too Young to Die nous invitera donc à suivre un groupe d’enfants tentant de survivre :

“Après un accident de train, un petit village du nord de l’Angleterre est envahi par les morts-vivants. Alors que les autorités sont incapables de gérer la situation, un groupe d’enfants se cache dans leur école, protégé par les derniers professeurs. Mais quand les zombies parviennent à entrer, les enfants se retrouvent seuls et doivent fuir dans une ville qui n’est plus que sang et souffrance. Ensemble, ils prennent soin les uns des autres alors qu’ils cherchent de l’aide et tentent de survivre, ne sachant s’ils sont définitivement seuls plongés dans cette horreur…”

Du côté du casting, le long-métrage réunira principalement des acteurs en début de carrière ou débutant à l’exception de Bill Oberst Jr que vous, amateurs de zombies, connaissez sûrement pour son rôle d’Abraham dans le pathétique Abraham Lincoln vs. Zombies.
Pour plus d’informations sur ce film, produit par Eze as Pi Productions, vous pouvez bien évidemment visiter son site officiel ainsi que sa page Facebook.

too young to die too young to die too young to die

Source : Too Young to Die Facebook

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

À propos de l'auteur

Rédacteur en chef de My Zombie Culture. Passionné de tondeuses à gazon mais surtout de Zombies depuis BrainDead et prêt à voir les plus sombres navets cinématographiques pour peu qu'il y ait du mort-vivant à découper. (Site web)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *