Critique d’Angles Morts : Différents regards sur le zombie

angles morts

L’année dernière avait été riche en sorties d’essais et autres ouvrages sur la figure du zombie au point que trois d’entre eux se soient retrouvés en tête de notre top littéraire de l’année 2013. Même si Sociologie des morts-vivants de Vincent Paris ne faisait pas partie des lauréats, cet essai de ce professeur Québecois, également sorti en 2013, n’était pas dénué d’intérêt et apportait un éclairage souvent intéressant sur la figure du zombie. C’est donc avec plaisir que nous avons accueilli la nouvelle lorsque nous avons appris que Vincent Paris allait diriger un ouvrage collectif sur notre thème préféré. Avec un programme alléchant et des intervenants aux profils très variés – du poète à l’architecte – Angles Morts : Différents regards sur le zombie promettait une nouvelle plongée passionnante auprès de notre zombie favori : promettait.

En effet, quelle que soit la sympathie que j’éprouve à l’égard de Vincent Paris avec lequel j’ai eu l’occasion d’échanger à différentes reprises et que nous avions interviewé à nos débuts, Angles Morts : Différents regards sur le zombie est, pour moi, une vraie déception.

angles morts différents regards sur le zombieLe principal problème est que la figure du zombie passionne déjà depuis de nombreuses années et a déjà été scrutée sous tous les angles dans des ouvrages réellement passionnants. Résultat, une bonne partie des textes que nous lisons apportent finalement des regards peu originaux qui, pire, éclairent souvent un même aspect de la culture zombie comme le thème des zombies walks qui ne cesse de revenir avec des traitements assez similaires, nous lassant inévitablement.
De plus, un certain nombre de chapitres – qui sont divisés en quatre sections, telles quatre parties du cerveau – semblent parfois cruellement manquer de fond comme celui mettant zombies et mondialisation en parallèle (une bien belle thématique pourtant) ou encore le texte traitant du zombie littéraire (qui se résume à une liste peu intéressante sans véritable analyse) tandis que d’autres, notamment le premier texte de Vincent Paris qui propose une vision du zombie qui ne m’a absolument pas convaincu, semblent s’emmêler les pinceaux…
Mais le plus frustrant restera certainement Projet CSSSMP, la présentation du travail d’un architecte sur le stockage de contaminés (une structure à base de containers empilés en cercle autour d’une unité centrale) qui se termine au bout de trois courtes pages de dessins et de légendes. J’aurais vraiment aimé que l’idée soit davantage développée avec notamment plus de détails sur la structure ou encore sur la logistique qui permettrait le fonctionnement d’une telle prison à contaminés.

Je suis également resté de marbre face aux nombreux textes présents dans l’ouvrage dont le rapport avec le zombie m’a semblé plus que tiré par les cheveux comme celui, bien que de qualité, nous décrivant l’histoire d’un fils à papa bourgeois qui est condamné à suivre le parcours décrété par sa famille. Est-ce dû au manque de textes proposés à Vincent Paris pour la réalisation d’Angles Morts : Différents regards sur le zombie ? Je ne sais pas ; mais l’impression qu’il a privilégié le style de l’auteur à la thématique de fond plane parfois sur l’ouvrage.

Certains textes sortent malgré tout du lot comme WTSHTF qui présente le mouvement des Preppers, ces survivalistes des nouveaux temps, de manière assez attrayante ou encore L’enfer, c’est les z’autres : le zombie (a)politique qui apporte une vision intéressante sur les zombies walks. Mais cela est bien trop peu.

Angles Morts est donc malheureusement un ouvrage sur lequel nous vous conseillons de faire l’impasse tant il se situe, par la force des choses, dans le bas du panier des ouvrages sur la question du zombie… L’idée d’un ouvrage collectif nous emballait, pas le résultat.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  1. Kurts dit :

    Mais est-il aussi mauvais que le recueil l’armée des morts, ce que j’ai du mal a imaginer….

    1. Squeletor dit :

      Difficile de comparer un livre qui contient surtout des essais et un recueil de nouvelles quand même !

      1. Kurts dit :

        J’ai tellement pas aimé ce bouquin que tous les moyens sont bons pour le crier à la face du monde :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *