Z Nation 112 “Murphy’s Law”, ce que nous en avons pensé

Z Nation épisode 1

Depuis le début de cette première saison de Z Nation, Murphy s’est révélé être un personnage franchement génial, entre répliques qui tuent et espiègleries. Sa seule présence avait permis à un certain nombre d’épisodes de garder la face, en faisant, sans concession possible, la véritable trouvaille des scénaristes de la série. Alors, avec un douzième épisode qui s’intitule Murphy’s Law (La loi de Murphy) et un final qui sera diffusé la semaine prochaine, nous espérions découvrir un véritable festival de Murphy et surtout en découvrir davantage sur sa transformation progressive. Eh bien, nous avons été servis.

z nation murphy's law

Il n’y a rien de plus agaçant qu’aller au restaurant, commander un plat qui semble succulent puis découvrir un truc infâme dans son assiette (t’avais qu’à demander au serveur qu’ils disent). Heureusement, Murphy’s Law c’est tout le contraire. C’est un peu comme commander une entrecôte avec des frites, on ne prend pas de risque mais on sait qu’on se mettra bien. Ainsi Murphy’s Law nous propose exactement ce que le titre annonçait et le fait d’une manière plutôt efficace avec un bon nombre de scènes drôles mettant en avant Murphy (notamment lorsqu’il s’enlève un morceau de peau à en rendre jaloux Goldmember). Celui-ci se montre d’ailleurs toujours plus malin au point d’en devenir très mystérieux : nouveau bon point pour le personnage.

z nation murphy's law

Mais là où l’épisode fait fort c’est avec la présentation des nouveaux pouvoirs de Murphy. Autant je dois dire que je m’attendais à le voir diriger les zombies, autant je ne pensais pas qu’il serait capable de contrôler d’une telle manière des personnes récemment infectées (ou du moins en contact avec ses fluides corporels). J’ai ainsi été agréablement surpris de voir la série s’engager sur cette voie d’autant que cela est amené de manière suffisamment graduelle pour être accepté par le téléspectateur sans mal. J’ai hâte de voir où cela va nous mener.

Par contre, j’ai beaucoup moins été convaincu par l’assaisonnement. La viande était plutôt bien cuite, les frites ni molles ni grillées, en revanche, l’assaisonnement laissait quelque peu à désirer faisant de Murphy’s Law un nouvel épisode de Z Nation, divertissant sans plus. En effet, j’ai trouvé le début de l’épisode un peu lourd avec des situations assez simplistes et ai été particulièrement agacé de voir que nos héros, après avoir retrouvé Murphy, semblaient avoir pondu de nouvelles munitions magiques alors qu’ils étaient censés être à sec. Alors certes, tout n’est pas à jeter (loin de là) et voir par exemple, un parapluie presque aussi dangereux que dans Bagman, est amusant, mais je pense que les scénaristes auraient pu s’affranchir de certaines inepties et facilités du scénario.

Z nation murphy's law

J’ai également eu un peu de mal avec nos trois personnages secondaires, le leader ayant le charisme d’un poney anorexique sans parler de son coéquipier issu de chez mafia discount et de la sympathique potiche.

En fin de compte, Murphy’s Law nous offre, comme le titre le suggérait, une bonne dose de Murphy pour notre plus grand plaisir. Mais, même s’il s’avère un épisode divertissant, il aurait gagné à envoyer davantage et à ne pas se limiter à une intrigue avec des protagonistes aussi peu nombreux et inintéressants afin de nous mettre dans de bonnes dispositions pour un final de folie.

Z nation murphy's law

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

9 commentaires

  1. danah dit :

    Absolument d’accord — à la fois pour le génial Murphy et les quelques faiblesses néanmoins, cependant et malgré tout. Bizarrement, ils n’ont pas osé aller aussi loin que je l’espérais (ou le craignais ?) avec les Z sous viagra ou les Z du Club House de Golf — je m’attendais à ce que la parodie soit poussée un poil plus loin. (merci pour Bagman, j’ai vomi mon 4 heures du coup)

  2. MaxCore dit :

    Comme dit si bien SQUELETOR, c’est pas de la grande cuisine, et l’art de la table est médiocre. J’ai trouvé cette épisode médiocre, et j’ai vraiment du mal avec le trip “mind-control”. Bref, j’espère plus grand chose de cette série.

    1. Squeletor dit :

      Perso, je dois reconnaître que je trouve les pouvoirs de Murphy bien cools. Mais la vérité c’est que je trouve ça bien uniquement car c’est un personnage comme Murphy qui en est doté. Il est si intriguant et amusant que j’ai hâte de voir ce qu’il va en faire. J’espère seulement que ça va pas partir en couille en mode combats télépathiques entre supers maîtres zombies…

      1. icare dit :

        Le contrôle des zombies ça me rappelle beaucoup la trilogie de David Wellington. Probablement une autre source d’inspiration pour Z Nation. Là ils font plus fort avec le contrôle d’humains. C’est vraiment pour le fun parce que sinon c’est très mal mené. Comment Murphy pouvait-il connaître à l’avance le pouvoir de sa salive ou même de ses morsures ?
        Encore une fois épisode regardable parce que plein de surprises.

  3. FatalFabs dit :

    j’ai tiqué aussi sur les munitions magiques.. la seule explication que j’ai trouvé est qu’ils en avaient dans le vehicule : quand ils disent etre a sec , ils sont dehors ..peut etre que c’etait juste les chargeurs qui etaient vides
    ca fait un peu gros quand meme
    bon episode sans plus, interessant de developper le coté “a la wellington ” ( bien vu Icare )
    comme pour TWD on en vient a se satisfaire/ contenter d’episodes moyens tant on sait combien on a été deçu auparavant. Ces deus series rentrant maintenant vraiment en concurrence ( meme si c’est pas le meme style, ca reste des series Zombies ) les prochaines saisons devraient en principe etre plus interessantes

  4. Benjamin dit :

    J’avais déjà prédit que Murphy deviendrait un maître zombie comme dans les bouquins de Wellington mais je crois que personne n’a lus mes commentaires parce que je regarde z nation le lundi soir pour passer la frustration de l’épisode de walking dead !!!

    1. Trixxxie dit :

      Tout le monde l’a lu mais personne n’a commenté ton com, Ben-J. Murphy est en quête de sa constante.
      « Pour transformer un résultat faux en résultat juste, il suffit de lui ajouter une constante variable de même dimension adéquatement choisie que l’on nommera « constante de Murphy » »
      .Sans parler de sa réalisation, quelque chose me dérange dans l’idée. Si Murphy contamine (par salive ou morsure) il contrôle la personne mais celle ci est donc “infectée” et devrait devenir immunisée, représentant une nouvelle version de l’antidote?

  5. Dudule le Transfuge dit :

    Tu me donnes faim Squeletor, à parler de frittes!

    1. Dudule le Transfuge dit :

      *frites, non mais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *