Critique de Walking Dead Tome 22 : Une Autre Vie

Walking Dead tome 22 Une autre vie

Aujourd’hui 21 janvier 2015 sort le tome 22 de Walking Dead « Une Autre Vie ». Un titre qui annonce la couleur de la nouveauté : la guerre est terminée et une nouvelle vie débute. Certains d’entre vous se disent certainement que ce n’est pas trop tôt, après une guerre Negan-Rick qui n’en finissait plus. La descente vertigineuse d’intérêt provoqué par le comic n’avait échappé à personne et nous attendions donc tous ce nouveau tome au tournant. Voici le verdict de MZC.

Pour rappel, à la fin du tome 21 « Guerre totale » l’alliance des communautés d’Alexandria, de La Colline et du Royaume avait mis fin à la guerre en neutralisant Negan le psychopathe. Contre l’avis de tous, Rick avait décidé de garder Negan en vie afin de mettre un terme à la déferlante de violence qui s’était abattue sur la communauté. L’ancien policier espérait ainsi prouver à son ennemi que par l’entraide et la solidarité il pouvait parvenir à recréer un monde plus sûr.
« Une autre vie » nous amène justement – selon nos estimations – entre 1 ou 2 ans après les faits, dans une Alexandria paisible où il fait bon vivre.

Walking Dead tome 22Attention, la suite peut contenir quelques spoilers.

La question Negan

Je dois vous avouer que le début de ce nouvel arc m’a d’abord fait un peu peur, pour la simple et bonne raison que nous y retrouvons très vite Negan au premier plan de l’intrigue. Nous le voyons d’abord se lier d’amitié avec Carl, ce qui laisse tout de suite supposer le pire : manipulation du jeune garçon, évasion de sa prison et retour deux tomes en arrière. Ensuite, c’est un nouveau groupe de survivants qui, suspicieux envers la communauté d’Alexandria, finit par lui rendre visite. Encore une fois, nous craignons le pire.
Heureusement, nous nous apercevons très vite que les choses ont effectivement changé à Alexandria et que Kirkman ne faisait que jouer avec les nerfs de ses lecteurs. Ainsi, loin de jouer le jeu de Negan comme auparavant, les personnages s’en désintéressent et celui-ci retrouve en arrière plan très rapidement. Nous voilà rassurés.

Walking Dead tome 22

Les fondations d’une nouvelle vie

Soulagés de voir que Kirkman ne comptait pas s’empêtrer de nouveau dans une intrigue entièrement centrée autour de Negan, nous comprenons alors que ce tome 22 de Walking Dead pose en fait les fondations pour la suite de l’histoire. Certes, certains passages sont toujours un peu longs, à l’image de ce que nous pouvions lire dans les tomes précédents, mais nous pardonnons plus facilement devant la nécessaire obligation de présenter la situation et ses nouvelles règles. Il est d’ailleurs agréable de se retrouver dans une situation inédite, les personnages n’ayant pas connu la quiétude et la sérénité dont ils bénéficient désormais depuis quelques années.

Walking Dead tome 22

Rick le sage

Le temps a donc passé et par conséquent nos survivants ont eux aussi changé. De ce point de vue, la métamorphose la plus perturbante est sans aucun doute celle de Rick qui semble se modeler en fonction de son environnement. À temps calme, look calme. Il dégage désormais une sagesse et une maturité qui contraste durement avec l’homme impulsif et violent d’avant. Le “nouveau Rick” m’a cependant paru très fade et je dois avouer que j’ai encore du mal à adhérer au changement.
Je ne doute pas néanmoins que cela soit volontaire de la part des auteurs et que tout ceci ait un but, mais lequel ? On pressent que même si Rick a changé en apparence, il lui reste des séquelles de sa vie d’avant. N’essaye-t-il pas tout simplement de jouer le rôle du chef pacifiste et tourné vers l’avenir qu’il rêve d’être ? Je me demande jusqu’à quel point il pourra refouler sa nature impulsive au profit de cette nouvelle sagesse. La sécurité du royaume est à n’en pas douter sa principale préoccupation, reste à savoir s’il sera prêt à renoncer à ses nouveaux principes pour la sauvegarder. Ce n’est peut-être pas un hasard si des personnages curieux et fouineurs ont fait leur apparition depuis peu. Pourraient-ils mettre au jour le côté sombre de Rick et de ses amis ? Ce point éveille ma curiosité, ce qui confère selon moi une certaine réussite à ce tome.

Walking Dead tome 22

Quoi qu’il en soit, à l’heure qu’il est, les communautés voient de nouveau l’espoir d’un monde meilleur. Maggie dirige désormais officiellement – et seule – La Colline et son enfant grandit dans l’insouciance d’un environnement sans zombies. La jeune femme semble jouer ce rôle à merveille pour l’instant, néanmoins son manque de charisme continue à me laisser perplexe et j’ai des difficultés à cerner le personnage ainsi que son potentiel pour la suite.
Nous ne pouvons d’ailleurs que constater à quel point la population de La Colline est désormais vulnérable. Les soldats s’occupent de la sécurité, mais sauront-ils faire face si une attaque de grande ampleur survient ? Tout porte à croire que cette communauté sera la première à voir sa paix troublée.

Walking Dead tome 22

Nouvelles menaces en vue

Bien sûr tout ceci serait trop beau – et lassant – si de nouvelles menaces ne planaient pas sur nos héros. De nombreux indices portent ainsi à croire que les événements vont dégénérer sur plusieurs fronts à la fois, et comme toujours, les pires menaces ne viennent pas nécessairement de l’extérieur. Heureusement, il semble y avoir peu de chances que nous repartions dans une histoire à la Negan. En ce sens, Une autre vie est un tome assez prometteur pour la suite car beaucoup moins prévisible que les précédents arcs. Par ailleurs la chute de ce tome 22 m’a particulièrement bluffée et donné envie de lire la suite car elle laisse entrevoir la possibilité d’une évolution des zombies. Un tel événement ne serait pas négligeable car il renverrait plus ou moins les personnages à la case départ.

Walking Dead tome 22

Tout compte fait, ce tome laisse pas mal de questions en suspens, ce qui est une bonne chose : Negan reviendra-t-il sur le devant de la scène ? Quel rôle aura le nouveau groupe de survivants dans l’avenir ? Michonne referra-t-elle son apparition ? La menace zombie en tant que telle évoluera-t-elle ? Si oui, en bien ou en mal ?

“Une Autre Vie” provoquera donc certainement des sentiments mitigés car l’histoire avance très timidement et pourrait en laisser certains sur leur faim. Kirkman a-t-il peur de se mouiller et de décevoir ses fans ? À ce stade de célébrité, le comic n’a plus vraiment droit à l’erreur et on dirait bien que l’auteur marche sur des oeufs.
Cette suite reste malgré tout encourageante même si elle ne nous assure pas encore une amélioration durable de l’intrigue générale. Ne crions donc pas trop vite victoire et donnons-nous rendez-vous dans quelques mois pour savoir si cette autre vie sera finalement aussi haletante que celle des premiers tomes. On croise les doigts.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

19 commentaires

  1. icare dit :

    Une très bonne surprise ce virage narratif qu’a pris la BD. On prête un nouveau visage aux personnages principaux sans pour autant que soit gommé leur personnalité. En effet l’ancien Rick tend à poindre dans la scène du voyage entre les deux havres. Et que dire de la fin de l’épisode, très prometteuse !!! Ou tout l’art du cliffhanger.

    1. Olvidame dit :

      Oui en effet, j’ai pensé aussi à cette scène en écrivant la critique car elle m’a semblé en contradiction avec l’image du nouveau chef bien propre sur lui… D’ailleurs, il me semble peu probable que Rick et ses amis puissent garder la paix en ne suivant que la voie pacifiste. C’est assez pessimiste comme vision, mais dans un monde comme celui-ci la loi du plus fort prend toujours le dessus.
      Bref, tout ça laisse présager quelque chose et j’espère que ce sera croustillant cette fois-ci !

      1. icare dit :

        Exactement. Cette scène en question m’a d’ailleurs fait penser à la fin de Ravage de Barjavel où le héros devenu patriarche perd les pédales lorsqu’il découvre que son apprenti le plus prometteur – pensant bien faire – construit une machine, et que ce dernier blesse ou tue en réaction son maître spirituel. Le livre raconte en quelque sorte qu’il s’avère vain de domestiquer le caractère des hommes, notamment sa propension à toujours inventer pour le “meilleur” et pour le pire. Il faut simplement en tenir compte et faire avec.

        1. Olvidame dit :

          J’ajoute “Ravage” à ma liste des livres à lire, merci pour la référence :)

  2. elbrisco dit :

    Une évolution des zombies?Ce n’est pas plutôt des survivants bien vivants recouverts de peau de zombie?En tout cas j’ai trouvé cette idée excellente…Kirkman peut vraiment nous surprendre après 22 tomes (Et quelques longueurs évidemment).J’ai vraiment apprécié ce tome par rapport au précédent.
    Par contre est-ce que vous avez compris comme moi que Michonne était la chef du royaume?

    1. heisenbergg dit :

      Si si elbrisco c’est bien des survivants recouverts de peau de zombie,pompé un peu sur crossed d’ailleurs,rien a voir avec une evolution Z,donc le critique etait bourré quand il a lu le tome 22

      1. Azimut dit :

        je pense pas que le critique etait bourré, il ne voulait peut-être pas spoiler de trop :-)
        en tout cas ça faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à lire un Walking Dead, Negan est ses potes m’en avaient presque dégouté …

      2. Olvidame dit :

        Je te rassure heisenbergg, je n’étais pas bourrée non. Par ailleurs quand nous publions une critique sur MZC, elle est relue par tout ou partie de l’équipe de rédaction avant publication, ce qui évite les boulettes énormes de ce genre. Il est vrai néanmoins qu’en voulant éviter au maximum de spoiler les lecteurs, j’ai été maladroite pour ceux qui savent de quoi il en retourne exactement.
        Cela dit, ayant lu les comics au fur et à mesure de leur sortie aux USA – c’est-à-dire bien avant la sortie en version française – je peux t’assurer que Kirkman joue vraiment avec les nerfs des lecteurs, notamment à la fin du n°130. J’ai pour ma part vraiment eu peur que l’auteur décide de faire “muter” ses zombies… Heureusement non !

  3. heisenbergg dit :

    C’est sur Olvidame,en lisant le comics au fur et à mesure des sorties US,on doit se poser encore plus de questions à ce sujet,tout en ayant les nerfs!J’ai eu peur aussi d’un virage fumeux “mutation”,heureusement non comme tu dis!…..Très bonne critique du tome de ta part sinon,t’inquiète!…….

    1. Olvidame dit :

      Pas de souci ! Merci.

  4. Azimut dit :

    c’est sur que la mutation du zombi aurait été un peu naze, enfin bon après ça dépend du traitement qu’il en est fait , mais pas dans l’univers de walking dead. Dans in the flesh , ça prend tout son sens , mais pas ici.
    j’ai hâte d’en découvrir plus au prochain numéro !!!

    1. Olvidame dit :

      Tu as raison, la mutation : pourquoi pas ? Mais pour ma part je n’aurais pas souhaité les voir évoluer vers des zombies “pensants”, et là c’est plus ou moins ce que Kirkman a tenté de nous faire croire… j’ai vraiment eu très peur !

  5. FatalFabs dit :

    ca aurait fait + de suspense si il s’etait fini page 151, là ya pu de questions quant a l’evolution ou non
    ca repart bien en tout cas , bon tome

  6. umby-24 dit :

    hum, hum, un tome assez sympa qui laisse entrevoir des perspectives alléchantes.
    Amusant comme le groupe de “nouveaux”, bien méfiant et parano me fait penser à Rick et son groupe bien des années avant….Même méfiance, même comportement, même manière d’agir pour obtenir des réponses et essayer de récupérer ses armes.
    Cet élément et le twist final avec les “faux zombies” sont pour moi les 2 meilleurs éléments du volume.
    Le reste est globalement du remplissage nian-nian que l’on espère voir voler en 1000 morceaux bien vite. hé hé 😉

  7. […] critiques : Olvidame (My Zombie Culture) et Yvan Tilleul (Sin […]

  8. Scratchysixty dit :

    Et bien pour ma part une évolution des walkers m’aurait plutôt plu…Pas forcément une “mutation” ou autre mais l’idée que les zombies redeviennent une réelle menace m’irait bien. Pour preuve la facilité avec laquelle est détournée la colonne de marcheurs au début. Ceci dit, les marcheurs n’en seront peut être pas, il va donc falloir redoubler de vigilance…

  9. KakashiiZombie dit :

    C’est une critique qu’on fait à la série TV mais elle est applicable aussi au comics: les zombies sont carrément relégués au second plan, tout n’est question de guerre ou de prise de pouvoir /survie. Ce n’est plus du tout une menace. De quand date la dernière morsure de zombie?

    Les zombies deviennent même des atouts quand ils sont maitrisés (repaire de Negan, attaque de Rick/Jesus/Ezequiel chez Negan, Negan vs alexandria avec l’otage)

    1. Spengler dit :

      Plutôt normale qu’ils maitrisent les walkers je trouve, tellement de temps passer en leur présence. ils commencent même à avoir du contrôle sur les hordes et sans serve comme allier et bouclier dans les guerres de faction.C’est plutôt une bonne évolution non?

    2. Anthok29 dit :

      Les zombies sont au second plan désormais car The Walking Dead est une série (tv ou de comics) qui suit la psychologie d’un groupe dans un monde post-apocalyptique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *