Critique de Life After Beth

life after beth dvd france

Parfois, il faut savoir accepter la vérité aussi dure soit-elle : les zombies ne sont plus aussi terrifiants qu’avant. Pire, depuis le succès d’un film médiocre en 2013, les scénaristes ont une fâcheuse tendance à croire que les zombies peuvent, eux aussi, être les héros d’histoires d’amour. Cela passe peut-être avec certains – les éternels mélancoliques, les accrocs aux romans à l’eau de rose, les collégiennes qui trépident encore devant Twilight – mais pas avec les amateurs pour qui, comme moi, un film comme Warm Bodies rime sans mal avec calvaire et crise d’urticaire.
Autant donc dire que l’arrivée de Life After Beth, l’histoire d’un jeune homme dont la petite amie décédée revient d’entre les morts pour lui faire vivre un enfer, en DVD/Blu-Ray chez nous aujourd’hui avait de quoi faire trembler.

film life after beth

Pourtant, si nous comparons Life After Beth à l’infâme Warm Bodies, nous nous rendons compte qu’il ne s’agit pas d’un nouvel ersatz pathétique, espérant croquer sa part du gâteau (Warm Bodies a quand même rapporté 115 millions de $ au box office….). En fait, bien qu’étant également centré sur une histoire d’amour, Life After Beth tire rapidement son épingle du jeu en inversant la donne. Ici, pas de zombie en hoody bordeaux, le teint blafard, la patte traînante qui nous gonfle avec ses sentiments pour une jolie survivante blonde, en guise de personnage principal mais Zach, un jeune homme tout ce qu’il y a de plus normal (Dane DeHaan) dont la petite amie décédée (la belle Aubrey Plaza) revient à la vie après un accident.

Au départ, alors que Beth a un comportement presque normal, elle développe peu à peu tous les symptômes d’un véritable zombie dont un certain appétit pour la viande humaine. Ainsi, là où Warm Bodies nous proposait une histoire d’amour jamais crédible (et souvent limite), il est beaucoup plus facile de comprendre pourquoi Zach fait tout pour Beth quand il se rend compte qu’elle n’est pas véritablement morte et que ses parents la cache aux yeux du monde. Le film n’est donc pas l’histoire d’une amourette impossible dans un monde post-apocalyptique mais celle des extrêmes auxquels l’amour peut pousser car Zach, bien qu’il trouve Beth changée, n’est pas déterminé à l’abandonner.

film life after beth

Or, ce sont justement la transformation progressive de Beth en ce qui s’apparente pour beaucoup aux possédés d’Evil Dead, avec en plus une force surhumaine, et les réactions de l’entourage de la jeune fille qui permettent au film d’enchaîner situations et scènes souvent inattendues et amusantes. Life After Beth n’a effet rien d’un film larmoyant et c’est l’humour qui sert de fil conducteur à l’histoire. Certes, nous nous contentons souvent de sourire mais certains passages s’avèrent suffisamment décalés pour nous arracher quelques rires, notamment lorsque Beth, ligotée à une gazinière, se balade avec tout l’attirail sur le dos.

film life after beth

Au-delà de cela, Life After Beth peut également compter sur un casting solide qui vient renforcer l’aspect comique du film grâce à des interprétations vraiment au niveau que ce soit du côté des acteurs principaux ou, par exemple, de la famille de Beth incarnée par John C. Reilly (Chicago) et Molly Shannon (Scary Movie 4, 5 & Saturday Night Live). Mais c’est surtout la dévouement d’Aubrey Plaza pour son rôle qui rend ses honneurs au scénario de Jeff Baena (qui signe également son premier film en tant que réalisateur avec Life After Beth). En effet, la jeune actrice n’hésite pas, tout au long du film, à donner d’elle-même pour rendre son personnage crédible, ce qui révèle une grande humilité de sa part.

En fin de compte, si vous en avez assez des films de zombies bourrins ou des drames larmoyants, Life After Beth est, comme Fido pour les comédies zombies familiales, une bonne pioche en matière de comédie zombie romantique. Grâce à son approche originale, que nous retrouverons bientôt dans Burying the Ex de Joe Dante, et à sa bonne humeur ambiante, Life After Beth vous fera certainement passer un agréable moment.

film life after beth

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  1. Sébastien dit :

    Impatient de le voir notamment grâce à l’acteur Dane Dehaan que j’aime beaucoup. Tu me rassure en disant que ce n’est pas un second Warm Bodies. Depuis que j’ai vu ça, j’ai encore mal aux yeux…

  2. Sébastien dit :

    Je viens de le voir. J’ai attendu sa sortie pendant des mois et j’ai vraiment été déçu. Souvent trop long, parfois pathétique, le film n’a même pas réussi à m’arracher un rire. J’ai même peiné pour arriver au bout c’est dire.

  3. ideenoire dit :

    Suis d’accord avec la critique un film agréable détendant même si l’action met un peu de temps à démarrer, ce qui est logique vu que la transformation de Beth n’est pas immédiate. Après la vision du film j’étais détendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *