Critique de Resident Evil Heavenly Island Tome 1

resident evil heavenly island bann

L’année dernière, les éditions Kurokawa terminaient la publication en France de la série de mangas Resident Evil Marhawa Desire. Et, si vous avez lu nos critiques, vous savez que nous n’avions pas affaire à un chef d’œuvre mais à une belle daube. Pourtant, malgré la nullité du résultat de leur collaboration, Capcom et le mangaka Naoki Serizawa ont décidé de remettre ça avec une toute nouvelle série – Resident Evil Heavenly Island – servant de préquel au jeu Resident Evil Revelations 2. Sorti le 02 juillet dernier en France, c’est justement au premier tome de cette nouvelle série que nous nous intéressons aujourd’hui.

N’ayant vraiment pas apprécié la série Marhawa Desire, Heavenly Island partait avec un désavantage. Je me suis donc efforcé d’essayer de lire ce tome sans a priori mais, après seulement quelques pages, lorsque j’ai découvert que le héros n’était rien d’autre qu’un clone de Rickychou, le héros du premier tome, avec des lunettes (ça c’est de la recherche graphique), j’ai rapidement déchanté… J’ai malgré tout continué à espérer que Capcom et Serizawa avaient appris de leurs erreurs. Eh bien non. Au contraire.

resident evil heavenly island bann

Ainsi, comme dans Marhawa Desire, les personnages continuent à n’être qu’une bande d’idiots inintéressants servant des dialogues d’une stupidité affligeante. Mais comme pour chercher à palier ce très léger défaut, notre équipe de bras cassés a tout simplement eu la géniale idée de glisser dans ce premier tome de Resident Evil Heavenly Island un grand nombre de filles en petites tenues et aux formes inhumaines très généreuses. En effet, grâce à une pirouette scénaristique ayant tout d’un gros fan service, l’intrigue de ce manga se déroule sur une île sur laquelle est tourné un programme de télé-réalité où des jeunes filles en bikini doivent s’affronter dans des épreuves de survie. Tominaga, le héros, est d’ailleurs l’assistant du réalisateur de l’émission.

Très rapidement, comme nous pouvions nous y attendre d’un manga Resident Evil, quelques zombies font leur apparition, nos jolies donzelles y laissant quelques morceaux, et nous découvrons que des expériences secrètes s’y tiennent. Malheureusement, comme c’est le cas pour la franchise de jeux vidéo, ce tome laisse la place centrale à un mutant, délaissant les zombies en arrière plan. Une grande partie du manga se résume alors à une course poursuite ridicule entre Tominaga, la greluche dont il est amoureux, et un mutant géant muni d’un harpon. Bref, accrochez-vous, c’est du lourd.

resident evil heavenly island bann

En fait, le seul intérêt de ce premier tome de Resident Evil Heavenly Island est son dessin qui, pour le coup, est assez réussi, faisant évidemment la part belle aux personnages féminins mais aussi au gore sur lequel l’auteur n’a pas lésiné. Oublions en revanche l’hideuse couverture de l’ouvrage.

En fin de compte, comme si Capcom et Naoki Serizawa manquaient cruellement d’auto-discernement, ils ont répété les mêmes erreurs dans Heavenly Island que dans Marhawa Desire, pensant certainement que la présence de filles en maillot assurerait un fan service suffisant pour se faire pardonner. Ce premier tome n’augure rien de bon pour la suite mais nous pouvons malgré tout garder un peu d’espoir avec l’arrivée probable de Claire Redfield au premier plan dans le second tome.

resident evil heavenly island bann

resident evil heavenly island bann

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. Rain dit :

    Bonsoir, j’ai lu le premier thome et je peut vous dire que j’ai bien aimé et je dois dire que vos commentaires digne d’un rédacteur en chef de chez jeux vidéos.com (y a pas de quoi être fier) me font grincé des dents. Certes c’est un avis mais vous n’êtes pas obligés de dire que c’est nul, le type de ce nouvel opus ne ressemble même pas à celui de Marhawa qui pour moi était aussi bien mais qui aurait mérité plus de tomes je trouve. Après on en est que au début donc si ça se trouve il aura plus de zombie et on en apprendra surement sur le mutant qu’on a dès le premier tome,capcom veut essayer plusieurs choses et je trouve cela intéressant ce qui a été pondu car ça touche cette fois aussi un un réelle mode de nos jours (la télé réalité). Certes je n’aime pas ce genre d’émission mais c’est pas le sujet, ce que je veut dire c’est que pour moi c’est un chemin plutôt intéressant que nous montre Naoki. Et si vous ne savez pas faire un truc sans être aussi idiots sur vos propos alors changez de métier car c’est complétement puéril. (A bon entendeur)

    1. Squeletor dit :

      Fanboy détecté. [Défense anti-fanboy activée]. 1) MZC n’est pas mon métier, je suis bénévole et tiens le site sur mon temps libre, 2) trouver ce manga bien juste parce que y’a des nanas à moitié à poil (ben ouais l’émission de télé réalité c’est juste ça dans le manga), ça c’est par contre digne d’un ado prépubère (à bon entendeur), 3) tu peux donner ton avis sans t’en prendre au mien, tu verras que ne pas être un hater ça fait du bien des fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *