Critique de Les Marcheurs Tome 2 : Nécropolis

Les-Marcheurs-T02_1400-px

Suite des aventures des survivants de la communauté de Carranque, Les Marcheurs Nécropolis de l’écrivain espagnol Carlos Sisi a été publié un peu plus tôt cette année chez Panini Books en France. Alors que le premier tome nous avait plutôt séduits, Sissi signe avec ce deuxième tome une aventure encore plus aboutie.

Après la capture du père Isidro, la vie s’organise dans le campement de Carranque. Le mystère du père Isidro marchant parmi les zombies soulève bien des interrogations et grâce à la découverte surprenante du docteur Rodriguez, Juan Arranda se met en quête d’autres survivants. Alors qu’il quitte le campement, une autre menace se profile sur les survivants inconscients des dangers qui les guettent.

les marcheurs T02 nécropolis carlos sisi panini books eclipseLes Marcheurs Nécropolis, comme tout bon tome 2, reprend l’aventure là où Sisi l’avait laissée. Fidèle à son style d’écriture, Sisi n’hésite pas à diviser son récit entre ses différents personnages que nous suivons tour à tour. De nouveaux personnages font ainsi leur apparition avec notamment Gaby et Alba, frère et sœur encore enfants, survivants tant bien que mal dans un monde post-apocalyptique impitoyable. Alba est d’ailleurs l’occasion d’ajouter un élément fantastique puisque cette petite fille de 8 ans a fréquemment des visions auxquelles il lui semble impossible d’échapper, ce qui rajoute un certain piment au récit.

Alors que le père Isidro se retrouve prisonnier des survivants de Carranque, le grand danger de ce tome 2 est représenté par Reza ; chasseur sociopathe en quête de trophées bien particuliers. Là ou Sisi présentait un ennemi plutôt original avec le père Isidro ; véritable cavalier de l’apocalypse commandant des hordes de zombies, le personnage de Reza est bien plus stéréotypé avec la froideur caractéristique de l’assassin tuant pour le plaisir. Sissi se rattrape malgré tout en réservant au lecteur quelques surprises bien senties autour de ce personnage et qui feront grandement évoluer la situation de nos survivants en vue d’un tome 3 encore plus intense.

NecropolisEt c’est là toute la force de ce second tome : hormis quelques passages tirés par les cheveux (je pense particulièrement à l’épisode du Clipper Breeze, le paquebot fonçant droit vers Malaga) Les Marcheurs Nécropolis est un très bon bouquin qui se laisse dévorer du début jusqu’à la fin. Sisi évite les écueils du premier tome en fouillant beaucoup plus la galerie de personnages qu’il décrit. Gaby et Alba en sont l’exemple parfait tant les deux gamins deviennent très vite attachants.

Autre particularité de ce second tome : le caractère mature du propos. La plume de Sisi est beaucoup plus précise que lors du premier tome et ne manque pas de captiver le lecteur grâce à tous les détails subtils des scènes d’action ou des émotions souvent justes qu’il dépeint. La noirceur et la brutalité de certaines pages sont tout de même à déconseiller aux plus jeunes lecteurs.

En fin de compte, alors que Sisi avait signé un premier tome très prometteur, Les Marcheurs Nécropolis surclasse de loin son prédécesseur. Cette fois-ci, l’écrivain espagnol ne prend aucun détour pour nous plonger dans un récit passionnant et une fois les dernières lignes lues, nous n’avons plus qu’une envie : s’attaquer au troisième pour découvrir si Carlos Sisi est capable de frapper encore plus fort.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  1. Carlos Sisi dit :

    Merci pour ce commentaire, je suis très heureux de vous lire :)

  2. Francky dit :

    Bonjour le tome 3 est prévu pour quand en français ? Je ai hâte de le lire la série est excellente je la conseil fortement :)

    1. Squeletor dit :

      Malheureusement, nous n’avons aucune info sur cette parution ni sur celles de la très grande majorité des séries zombies commencées par Panini. A priori, plus rien au premier semestre 2016, espérons qu’ils se rattrapent sur le deuxième !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *