Critique de La mort pour compagne

La mort pour compagne - M K Wauthoz

Pour changer un peu, sur MZC, nous avons décidé de vous parler de La mort pour, une série de romans écrite par un auteur belge indépendant, Matthieu K. Wauthoz. Assaillis constamment par les œuvres commerciales, il est parfois facile, pour nous lecteurs, d’oublier qu’il existe aussi de nombreux romans non publiés par les maisons d’édition mais qui valent quand même le détour. Aujourd’hui, en vous parlant de ces romans, nous souhaitons donc encourager M. K. Wauthoz, et par la même occasion, tous les autres auteurs qui se démènent pour se faire connaître sans l’appui d’une maison d’édition.
Cette série est composée de trois romans : La mort pour compagne, La mort pour maîtresse et La mort pour divorce. Le premier tome La mort pour compagne, qui sera l’objet de cette critique, a été écrit et auto-publié par M. K. Wauthoz en 2013.

Caroline est une adolescente presque ordinaire qui vit seule avec son père depuis le décès de sa mère quelques années auparavant. Après cette période difficile, qu’elle a surmontée grâce à June, son amie de toujours, les deux jeunes filles s’apprêtent à entamer leur dernière année de lycée. La relation de Caroline avec son petit ami bat de l’aile et elle ressent depuis peu une attirance perturbante pour June. Ainsi préoccupée par ses problèmes quotidiens, Caroline ne s’attend pas à ce que tout bascule deux jours avant la rentrée. C’est d’abord une mystérieuse voix dans sa tête qui se met à disserter sur la mort, puis vient le tour du reflet du miroir qui décide de lui renvoyer l’image de son corps mort. Le trouble s’empare alors de la jeune fille qui croit devenir folle. Puis tout s’accélère et elle assiste, impuissante, à l’écroulement de son univers, dans un enchaînement d’événements si horribles qu’elle n’aurait même jamais pu les imaginer.

Du zombie et des morts-vivants

Si vous êtes à la recherche d’un roman apocalyptique ou post-apocalyptique, il faudra certainement passer votre chemin car La mort pour compagne n’est pas un roman d’horreur à proprement parler. Mêlant à la fois thriller, horreur et fantastique, le sujet premier de ce roman, c’est avant tout la mort. Néanmoins, si nous avons choisi de vous en parler, c’est parce que la figure du zombie y fait son apparition, bien que traitée un peu différemment de ce que nous avons l’habitude de voir.

La mort pour compagne - couvertureSelon ma conception des choses, un zombie est avant tout un mort-vivant qui a complètement perdu son humanité et ses réflexes humains. Par conséquent, tous les morts-vivants ne sont pas des zombies (et inversement). Or, de nombreuses maisons d’édition et auteurs surfent sur la vague zombie en qualifiant tout et n’importe quoi de ce nom, ce qui est particulièrement agaçant. M. K. Wauthoz, quant à lui, a certes choisi de mêler zombies traditionnels et morts-vivants dans son récit, mais sans proclamer écrire sur les zombies, ce qui est suffisamment exceptionnel de nos jours pour qu’on prenne le temps de le mentionner.

Par ailleurs, cette vision très traditionnelle du zombie n’est pas partagée par tous et il est tout à fait probable que de nombreux lecteurs de MZC trouvent satisfaction à lire des romans ayant attrait aux morts-vivants, comme La mort pour compagne. Il n’y a qu’à voir le succès obtenu par la saga zombie de Wellington ; que pour ma part je n’ai jamais compris. La mort pour compagne se place dans le même esprit puisqu’il met en scène deux types de morts-vivants, mais il est selon moi mieux écrit et plus recherché. Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser tout le plaisir de la découverte, mais sachez que les révélations en fin de roman sont agréablement inattendues.

Un thriller très efficace

La mort pour compagne est un livre riche en rebondissements, et son synopsis plutôt mystérieux en est le reflet. Durant une bonne partie du roman, Caroline, personnage principal et narrateur de l’histoire, se retrouve dans une situation terriblement angoissante puisqu’elle se voit morte dans le miroir alors que son entourage ne se rend compte de rien. Les jours passent dans l’angoisse, et la situation devient critique alors qu’elle devient violente et perd la mémoire au point de ne plus être en mesure de se souvenir de ses actes.

la mort pour maîtressePour les amateurs d’action, cette partie pourra peut-être sembler un peu longue car elle constitue la plus grosse partie du roman, mais le rythme s’accélère au fur et à mesure jusqu’à un premier dénouement très étonnant. À partir de là, la seconde partie du roman se met en route, ainsi que la partie zombie à proprement parler. Cette introduction qui fait environ les ¾ du premier tome, peut donner l’impression de tourner autour du pot, mais elle m’a plu car elle fait monter progressivement l’angoisse du lecteur en même temps que celle de Caroline. En quelques jours, sa vie ordinaire tourne littéralement au cauchemar dans un contexte où on se demande si les choses qu’elle vit sont réelles ou si elle est bonne pour l’asile. À ce stade nous sommes dans la pure définition du fantastique où réel et irréel se mêlent sans que l’on puisse déterminer ce qui est vrai ou pas.

Un univers adolescent qui évite la niaiserie

la mort pour divorceLa mort pour compagne, racontée à la première personne par Caroline, est une histoire d’adolescente. Le début du roman est par conséquent très imprégné des thèmes relatifs à cette époque de la vie (relation parentale, amis, histoire d’amour) et il est probable que certains d’entre vous apprécient moyennement cela. Néanmoins, j’ai été étonnée de voir avec quelle facilité l’auteur a réussi à se mettre dans la peau d’une ado de 16 ans, sans tomber dans les clichés, et surtout, en faisant de Caroline une jeune fille intéressante. J’admets avoir eu des a priori en début de lecture, et craint que cela ne tombe rapidement dans la niaiserie. Pourtant, l’auteur s’en sort vraiment bien et les évènements incroyables qui surviennent dans la vie de la jeune fille entretiennent suffisamment bien le suspens pour tenir le lecteur en haleine. Celui-ci lui pardonnera donc bien vite de raconter ses histoires amoureuses. Après tout, nous sommes tous déjà passés par là. Voyant son univers s’écrouler, il semble logique que Caroline se rattrape au peu de choses qui lui assuraient auparavant une stabilité. Par ailleurs, une fois qu’elle découvre l’horrible vérité cachée derrière ces événements étranges, ses problèmes passés deviennent presque dérisoires…

La mort pour compagne est donc un roman un peu zombie mais pas trop, plutôt destiné aux férus de lecture qui aiment lire avant tout. Il ne s’agit pas d’un must have du genre, mais il offre un bon moment de détente et de suspens pour un livre indépendant. Certains romans publiés ne peuvent pas en dire autant. Vous pouvez vous le procurer en version numérique pour quelques euros, ce qui est tout à fait correct pour une histoire de cette qualité, ou commander la version physique.
Les deux romans qui constituent la suite de la série sont déjà disponibles et offrent une place beaucoup plus importantes aux morts-vivants (zombies ou non). Nous vous donnons donc rendez-vous prochainement sur MZC pour vous parler de cette suite.

Recevez un exemplaire de La mort pour compagne !

La mort pour compagne - couvertureJusqu’au 17 septembre à 23h59, M. K. Wauthoz, auteur de La mort pour compagne, offre le tome 1 de sa série (au format numérique) aux lecteurs de My Zombie Culture !

Pour recevoir l’ouvrage, il vous suffit de :

1. Laisser un commentaire sur cet article en expliquant pourquoi vous voulez découvrir La mort pour compagne et quel est votre roman zombie préféré.

2. Nous envoyer votre pseudo (celui utilisé pour votre commentaire sur le site) et votre adresse e-mail à concours@myzombieculture.com en nous précisant que vous souhaitez recevoir le roman et quel format vous convient : epub, mobi ou pdf.

Règlement de l’offre :
Toutes les conditions décrites ci-dessus doivent être remplies pour bénéficier de l’offre. Un seul exemplaire et un seul format envoyé par commentaire/adresse e-mail.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

8 commentaires

  1. coco personne dit :

    Férue de lecture, je suis intriguée par cette histoire et meurs d’envie d’en connaitre le déroulement, cette lente descente en enfer et le denouement évidemment. La critique m’a mise en appetit ^^ merci merci si je reçois le tome 1. Lire de l’exclusif…du différent non pré mâché j’adore :)

    1. coco personne dit :

      Je me réponds a moi même lol…en fait je me rends compte que ce serait une première pour moi car je n’ai lu en roman z que de la BD et en l’occurence the walking dead….donc je suis toute neuve et sans référence du genre! Il faut remédier a cela 😉

      1. Keepdaryl dit :

        Salut je te conseille la bd zombies si tas aimé walking dead voila en plus il n’y a que 4 tomes

      2. ElPeroLoco dit :

        World war z et le guide de survie en territoire zombie! Si il y a des bouquins à lire sur les zombies je crois que c’est une bonne base. 😉

      3. mulk dit :

        Ouais, tout pareil qu’au-dessus, et je rajoute
        Manel Loureiro – Apocalypse Z (trilogie et dispo en poche)

  2. sebastien dit :

    La critique d’Olvidame m’a donné envie de découvrir cet auteur et son univers. Je ne suis pas très fan des histoires d’ados en général mais là, je me laisserai bien tenté car le sujet m’intrigue.
    Mon roman zombie préféré ne traite pas de z mais plutôt d’infecté. Il s’agit de Rage de David Moody.

  3. dome67 dit :

    Inconditionnel de romans en tout genre, surtout d’horreur, la critique me donne envi de découvrir la mort pour compagne.
    Mon roman zombie préféré est “Les faucheurs sont les anges” de Alden Bell

  4. Aimée dit :

    Moi aussi je débute dans la lecture de roman de zombie, j’ai lu world war Z, guide de survie en territoire zombie, ça fait peu… Sinon je lis plus de bd… Bref, cette critique m’a donné envie de lire se roman donc je tente ma chance!! On est jamais à l’abri d’un coup de bol. Ha oui, celui que je préfère c’est le guide… Maintenant quand je me balade j’imagine toujours les solutions possible en cas d’attaque, et comment s’en sortir, ça occupe!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *