Zombie dice 3 – Le bus scolaire : premier bon point de la rentrée pour Edge

bandeauZombiedice3

En ce début septembre, c’est encore Edge, qui s’impose décidément comme le spécialiste francophone du jeu de société avec des morceaux de zombies dedans, qui se propose de nous détendre en cette période chargée de rentrée scolaire. Distributeur francophone du jeu de Steve Jackson Zombie Dice, il nous livre Zombie Dice 3 – Le bus scolaire, la version française de la troisième extension pour ce jeu de dés rapide, simple et bien amusant.

zombie dice 3Pour ceux qui auraient besoin d’un cour de rattrapage, le voici : Zombie dice est un jeu simple basé sur le principe du STOP ou ENCORE. À chaque tour, le joueur lance trois dés sur lesquels figurent des symboles (cerveaux, pas et coup de fusil). Le challenge est de lancer les dés par série de trois en cumulant un maximum de cerveaux sans prendre de coup de fusil. Trois coups de fusil et vous passez votre tour sans marquer les points accumulés juste avant (les cerveaux). On joue en alternance et on finit son tour quand on veut (généralement quand on commence à accumuler des coups de fusil) pour laisser jouer le joueur suivant. Le premier qui arrive à treize points gagne. Dans la boite, il y a trois types de dés, de difficultés différentes : les dés verts qui comportent plus de symboles cerveaux, des dés jaunes (qui sont neutres) et les rouges qui comportent plus de coups de fusil que de cerveaux. On ne peut pas faire plus simple.

Plus question de Père Noël, de baroudeur ou de jolie pépée comme cela a été le cas pour la deuxième extension qui proposait de jouer avec trois dès supplémentaires. Non, ici, on se retrouve à chasser du lourd. Et ça tombe bien en cette période de rentrée scolaire car il s’agit de croquer des cerveaux d’enfants. Mais pas n’importe lesquels : des cerveaux d’enfants américains armés de fusils à pompe… Oui, vous avez bien lu. Et pour compliquer le tout, ils peuvent se réfugier dans un bus scolaire. Vous savez les bus américains jaunes et noirs que l’on voit dans tous les bons arrière-plans de films américains…

“Les vivants l’appellent le Bus Scolaire. Les zombies l’appellent le Food truck.

Ajoutez le dé Bus Scolaire à vos parties de Zombie Dice pour encore plus de folie. Le Bus Scolaire est plein à craquer de délicieux cerveaux d’enfants, qui hélas possèdent eux aussi des armes à feu. Vos options ; buffet de Cerveaux à gogo, poursuite des fuyards, finir écrasé ou vous faire canarder à tout va. Choisissez bien !”

visuel Dé ZombieDice3

Symbolisé par un gros dé jaune et noir à douze faces, le bus vous permettra d’apporter un peu de fraîcheur à vos parties de Zombie Dice. L’idée est que vous pouvez choisir de remplacer un des trois dés du jeu de base par “le bus” dès que vous le souhaitez. La prise de risque et les gains s’en trouvent majorés car ce dé vous donne la possibilité de remporter plus de cerveaux d’un coup… tout en prenant plus de risques. Les douze faces comportent des symboles aux effets différents. Par exemple, le panneau STOP met fin à votre tour mais vous ne perdez pas le bénéfice des cerveaux mangés juste avant. Ou encore, le symbole “Run over“, qui vous transforme en carpette sanglante, vous fait perdre un cerveau et la capacité d’utiliser le dé “bus” pour le reste de votre tour.

Bref, Zombie dice 3 – Le bus scolaire est une extension dont on peut se passer mais qui devient indispensable quand on a fait le tour du jeu apéro préféré des amateurs de zombies. Seul son prix, un peu moins de 10 euros pour un dé et quelques pions en carton, peut freiner l’ardeur des moins nantis d’entre nous.

En tout cas, voilà une bonne idée de cadeau à garder dans un coin de votre tête si vous avez suivi nos conseils d’achats pour Noël dernier et acheté le jeu de base… Vous pouvez acquérir le jeu de base et cette extension dans toutes les bonnes boutiques de jeux ou directement sur le site d’Edge au prix de 8,95€.

Source : Edge Entertainment

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

À propos de l'auteur

Incapable de se faire comprendre par le genre humain, vif comme un cailloux roulant au fond d'une rivière, beau comme une olive verte oubliée au soleil, Baron Mardi s'est, il y a de nombreuses années, tout naturellement rapproché des zombies qu'il considère comme ses pairs. Il pense, parle et surtout sent le zombie. Bref, on peut dire que Baron Mardi aime le zombie. Détail troublant: Jusqu'à présent, il évite soigneusement de parler de ses goûts culinaires. Allez savoir pourquoi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *