Fear The Walking Dead 104 : Not Fade Away, ce que nous en avons pensé

Fear-the-Walking-Banniere

Plus que deux épisodes et la première saison de Fear The Walking Dead prendra fin sur amc. Aujourd’hui, nous revenons donc sur Not Fade Away, le quatrième épisode de la série, diffusé hier soir sur amc et dans la nuit sur Canal + Séries. La semaine dernière, certains m’avaient critiqué, affirmant que ma critique de l’épisode était bien trop sévère et parfois injuste. Alors, je vous préviens tout de suite, n’allant certainement pas revoir mes attentes à la baisse, cet épisode m’a à nouveau ennuyé et agacé.

Arrivé au quatrième épisode de la série et au troisième consécutif que je n’apprécie pas, autant dire que je ne parle plus de déception. J’ai en effet la mauvaise impression que s’enfoncer dans un faux rythme est devenu systématique pour Fear The Walking Dead. Car, dans cet épisode, alors que nous pensions que l’arrivée des militaires pourrait arranger la donne, tout est bancal. Le problème est que, faute de vouloir suivre une intrigue solide, cet épisode se perd à nouveau en sous-intrigues peu intéressantes. Alors, oui, je vais encore lire en commentaires qu’il faut bien que l’on passe par là pour en apprendre plus sur les personnages, mais pourquoi est-ce que dans Fear The Walking Dead cela rime avec ennui et situations poussives et artificielles ?

fear the walking dead saison 1 épisode 4 not fade away

Pourtant, Not Fade Away démarrait plutôt bien avec des premières secondes, nous rappelant les plus belles heures de Breaking Bad, mais dès que la voix de Chris s’élève c’est la cata, c’est la cata, c’est la catastrophe. Nous partons alors pour une voix off complètement ridicule dont le seul but est de nous dire, emballé dans du pathos puant : “bon les cocos, ça fait plusieurs jours que les soldats sont là et ils ont installé des barricades”. Y’a des façons moins artificielles de faire comprendre que y’a eu une ellipse…
S’en suit une conversation débile entre Madison et Travis. Travis est le bonhomme de la maison donc pour s’occuper l’esprit, il part évidemment courir (ce qui peut se comprendre) tandis que Madison, la boniche bien chiante, est forcément obsédée par les tâches et les corvées de la maison. Heureusement qu’Alicia est là (ouah j’aurais jamais pensé dire ça) pour rappeler à nos deux andouilles que le monde a changé et qu’il serait peut-être temps qu’ils réagissent (malheureusement, elle reperd toute crédibilité quand elle décide de se charcuter pour reproduire le dessin moche de son copain sur son bras ; on y croit, allez).
Vexé, Travis ne trouve évidemment rien de mieux que de dire à son fils que c’est un débile fini (en même temps, celui-ci au lieu de dire ce qu’il a vu directement aux militaires, préfère faire joujou avec son miroir…) et que de lui demander d’aller aider Madison ; comprenez bien que lui est trop occupé : il doit aller jouer le psy dans une scène complètement ridicule et inutile (il faut les remplir les 45 minutes d’un épisode). Nous noterons d’ailleurs à quel point Cliff Curtis incarne son personnage avec perfection… Bref, la tension dans cet épisode atteint son summum quand on se demande si une petite lumière va clignoter dans le noir en réponse aux signaux de Madison et si le pote à Travis a vraiment disparu ou non. Tré-pi-dant.

fear the walking dead saison 1 épisode 4 not fade away

Mais je dois dire que c’est Madison qui m’a le plus agacé dans cet épisode. Si quelqu’un arrive à me faire comprendre pourquoi elle a décidé de sortir, seule et sans arme, de l’enceinte pour aller essayer (a priori) de sauver les gens qui font des signaux depuis la colline, eh bien je dis “bien joué”. Surtout qu’au final, sa petite sortie ne sert qu’à nous montrer deux trois cadavres (même pas des zombies) et à nous mener à une discussion affligeante avec Daniel. Autant, j’aurais pu accepter qu’Alicia disparaisse pour essayer de retrouver son amoureux (elle doit l’aimer pour se taillader les bras pour lui), autant voir Madison se mettre en danger sans réelle raison, c’est complètement débile…

Puis que dire des militaires ? Je pensais sincèrement qu’ils allaient apporter un plus à cet épisode mais au final, Not Fade Away est juste là pour nous dire “attention les militaires c’est des vilains pas beaux”. On passe donc par l’inévitable chef, je-m’en-foutiste, qui joue au golf au lieu de remplir sa mission, qui refuse, sans raison valable, d’aller secourir des survivants. Bref, c’est ridicule. En mon humble opinion, le simple fait de les voir embarquer les personnes malades et suspectes comme ils le font à la fin de l’épisode aurait été suffisant pour nous faire comprendre qu’ils ne disaient pas tout à la population mais encore une fois Fear The Walking Dead se la joue sans nuance et fonce tête baissée dans les intrigues plates, prévisibles et artificielles.

fear the walking dead saison 1 épisode 4 not fade away

En revanche, j’ai continué à apprécier l’intrigue concernant Nick et notamment de voir que dans le prochain épisode il sera séparé de sa famille et se retrouvera avec Liza dans un complexe dont nous ne savons pas grand chose, ainsi que celle d’Ophelia qui m’a assez surpris. Les personnages étant si caricaturaux, je dois admettre que la voir flirter avec un militaire juste pour essayer de récupérer des médocs pour sa mère m’a assez surpris de sa part. Elle pourrait s’avérer intéressante pour la suite notamment maintenant que sa mère lui a été enlevée. Mention spéciale pour Travis qui nous a livré une réplique m’ayant bien fait rire, teintée de machisme latino, lorsque lui et Madison font l’amour dans la voiture : “If this is make-out sex. We got to fight more” (“Si c’est du sexe pour se réconcilier, on devrait se disputer plus souvent“). Mais était-ce le but ?

En fin de compte, Fear The Walking Dead continue à être à côté de la plaque. Nous voulions une série qui nous présente les débuts de l’épidémie zombie. Or, ici, c’est un soap opera artificiel, lent et de mauvaise qualité que nous découvrons semaine après semaine. Ne perdons pas espoir, après la séparation de nos héros en fin d’épisode, ils pourraient finir par agir avec discernement… (ou pas).

fear the walking dead épisode 4

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

40 commentaires

  1. Drlefou dit :

    Tout arrive Squeletor ! Je partage cette fois totalement ton avis. Cette épisode est mou du genoux, d’une lenteur affligeante et les réactions des personnages dans de nombreuses situations sont incompréhensibles voir carrément étranges. Juste pour l’exemple, je n’ai toujours pas compris non plus pourquoi Madison sort du camps si c’est pour ne pas aller là ou elle avait l’intention de se rendre. J’espère que le grillage qu’elle a coupé à la pince va apporter un petit quelque chose sinon je ne vois pas l’intérêt de montrer cette scène…

    Au final, j’attend la suite mais je me pose de plus en plus de questions sur la crédibilité de Kirkman en temps qu’auteur.

    1. Squeletor dit :

      Eh oui, tout arrive ! Par contre, même si je partage tes inquiétudes sur sieur Kirkman, pour le coup le scénario de cet épisode est de Meaghan Oppenheimer. Kirkman a écrit le premier et le dernier avec Erickson.

  2. galette dit :

    Ouaip’ je me suis bien fais chi… aussi. J’attendais bien plus des militaires, en terme de nettoyage de zombies (même pas un seul dans cet épisode, le cahier des charges doit pas peser lourd…) ou de flingage de civils pas joisses. Comme d’hab’ y’a Nick qui surnage, la scène de la piscine tenant de la métaphore, de la famille têtes à claques.J’avais mis mon réveil pour cet épisode comme pour les précédents,ben j’ai piqué du nez avant la fin…Allez, du nerf pour les deux derniers épisodes !

  3. deckard dit :

    Pareil….

    Autant la série originale est bien, autant celle là démarre dans le déjà vu, le gros tout mou, les personnages caricaturaux. J’en ai déjà marre pour tout vous dire et je ne pense pas faire 5 saisons avec celle là…

  4. HELL VICE dit :

    Ou sont les zombies? Quelle est la menace?

    1. Squeletor dit :

      Tu n’as pas suivi mauvais élève, les militaires ont nettoyé la zone dans un rayon de 6 miles. Facile, hein ? Ça réduit le budget make-up considérablement. Eh oui, un épisode qui n’est là que pour nous dire : “la menace c’est peut-être (aussi) les militaires”.

      1. HELL VICE dit :

        oui! Quelques scènes de zombie dévorant des cadavres dans les rues au milieu d’une foule en panique mêlant fuite désespéré et exécutions sommaire nous aurait aidés à mieux saisir la situation d’urgence que nos protagonistes sont en train de vivre :( A la place nous avons un mexicain qui nous fait un podcast!

        1. ninine34 dit :

          Oui, c’est bien ce qu’essaye de nous faire comprendre cet épisode ! On sent bien qu’il y a une remise en cause de la garde nationale, qui ment et qui veut contrôler la populasse ! Le fait, que les walkers soient de moins en moins présent, (le comble pour une série sur les zombies, Mdrrr, bien joué en tout cas), c’est pour augmenter la paranoïa et la confusion, créer une certaine atmosphère (ce qui n’est pas vraiment réussi pour moi), avis perso ! Enfin bref, tout çà pour dire qu’au final, que le danger est toujours le même, “l’homme”, comme la série originel ! :)

  5. icare dit :

    C’est moi ou Cliff Curtis – puisque vous le citez citons le -, l’acteur qui joue Travis, est incroyablement mauvais ? Déjà que ce n’est pas facile de supporter sa tête de noeud tout un épisode mais en plus qu’est ce qu’il joue mal. Je n’ose regarder sa filmographie dans Wikipédia de peur de faire des cauchemars la nuit.
    Cet épisode ne m’a pas vraiment ennuyé ne serait-ce parce qu’il introduit une nouvelle situation avec la domination des (méchants) militaire. Par contre au final on se dit comme vous que c’est vraiment du remplissage. Surtout, la manière dont les militaires ont pris le pouvoir et l’exercent demeure très obscur. On image des explications ultérieures mais pour le moment c’est très énervant de ne rien savoir.

    1. Squeletor dit :

      Ce n’est pas toi… et Kim Dickens n’est malheureusement pas beaucoup mieux.

      Je ne pense pas qu’on aura d’explication pour les militaires, ils ont utilisé une ellipse temporelle volontairement pour ne pas avoir à se poser la question.

      D’ailleurs, je lisais une interview de Dave Erickson, le showrunner, et la seule chose que j’en ai retirée est qu’ils ont utilisé l’arrivée des militaires, la mise en place des barricades etc, uniquement comme un artifice pour continuer à garder les personnages principaux loin de la vérité. Dommage que ça se termine par du “character building” de chez Lidl…

      1. icare dit :

        Merci pour l’info. Ils ont donc repris ce qui avait de moins bien chez TWD (le “caractère building de chez Lidl”) et délaissé toute la réflexion propre au Comics sur les modes de gouvernement en situation de chaos. On ne saura donc rien des motivations de ces militaires pourtant prometteurs. A cet égard votre détournement d’image sur le chef qui annonce LE plan du haut de son pick up est particulièrement savoureux, et résume assez la tonalité de la chose.

        Mention bien tout de même à la scène de la correction infligée à Nick qui pour le coup fait bien ressortir la justesse du jeu de l’acteur.

        1. Squeletor dit :

          On ne saura pas comment ils ont pris le pouvoir, par contre on devrait bien savoir ce qu’ils font des gens qu’ils emmènent avec eux (pourquoi ils descendent des survivants sans raison apparente aussi). Le lien vers l’interview si ça t’intéresse : http://www.hollywoodreporter.com/live-feed/fear-walking-dead-boss-new-825003

  6. Dudule dit :

    C’est dangereux de remettre le courant à ceux-là, avec toutes les lampes qu’ils laissent allumées, ils constituent une plus grande menace que les zombies.

    Faut croire que les militaires n’ont pas assez à faire avec les zombies pour aller courir après les dépressifs, les civils un poil angoissés, les pépés en surpoids et les accros aux médocs.

    Intrigues nulles et incompréhensibles, épisodes brouillons et chiants.
    Finalement j’ai bien fait de me passer de l’épisode 3.

  7. Zikantares dit :

    Bonsoir… je viens de m’infliger 44 minutes de lenteur car apparemment j’ai pas été sage… On ne peut qu’être difficile quand on voit la qualité de cette série. Et autant le dire de suite, la sortie de Maddison, je ne l’ai pas comprise non plus.
    Honnêtement, je ne le sentais pas ce spin off. Et malheureusement, il confirme mes craintes. Ça aurait pu être intéressant car le concept plaisait mais au final, ben je prends mon téléphone, je consulte mes mails, fb et autres, en attendant que ça passe… aie aie aie! Si ça continue comme ça autant dire que l’audience du premier épisode n’aura été qu’un accident mais comme on sait que la prod tient pas compte de l’avis des fans on est mal barré. “Vivement” dimanche prochain!

  8. Sgt pepito dit :

    Mais comment je suis content de lire tes analyses toutes les semaines. C’est un copié collé de mes impressions en plus diplomate et gentil.
    C’est parfait.

    1. Squeletor dit :

      j’adorerais lire ta version hardcore 😉

  9. Sgt pepito dit :

    Je ne pense pas que la vulgarité aide à faire passer le message, tu y arrives très bien en restant courtois. Pour moi, ce qui me choque le plus c’est ce que tu soulignes et que je stabilo bosse en fluo radioactif : ces personnages sont très très (mais alors très) cons. Toutes leurs réactions sonnent faux … Même au sein même de la cellule familiale leurs interactions sonnent faux. Je veux bien qu’ils soient au service d’un scénario qui suit sa propre trajectoire mais put€@& ils auraient pu facilement faire dans la subtilité s’ils voulaient y aller dans l’angle du ” oh mais mon dieu, je ne comprends rien à ce qu’il se passe, je ne veux et ne peux croire aux événements qui se passent devant mes yeux…” On dirait presque des autistes et encore ce que je dis insulterai les autistes.

    1. HELL VICE dit :

      Pour le dire brièvement sans trop de vulgarité on pourrait résumer comme ça: “Remplir du vide avec de la merde.” ^^

    2. Squeletor dit :

      C’est aussi ce qui me dérange le plus.

  10. azimut dit :

    comme beaucoup je ne comprends pas les réactions des personnages. exemple : travis qui fait son footing matinal qui rentre dégueux plein de sueur et qui donc va probablement prendre une douche alors qu’ils sont rationnés en électrcité , en bouffe et en eau ….
    y’aurait ptet autre chose à faire avec les calories qu’il a cramé en courant.
    ça plus tout le reste … ça devient laborieux, même la reprise de Walking Dead me fait pas envie , ça devient lassant

    1. Squeletor dit :

      Perso, j’ai pas autant tiqué sur le footing que sur le Monopoly. Après tout, ils nous font comprendre que ça fait plusieurs jours que les militaires sont là. Ils se sentent en sécurité. C’est au contraire un bon moyen de s’entretenir physiquement car ça va être nécessaire par la suite (et aussi de s’occuper la tête). Après est-ce la meilleure chose à faire ? Je ne pense pas, mais on sait que Travis n’est pas très malin.

      1. negan dit :

        j’avoue le monopoly c’était n importe quoi mdr

  11. Zellounet dit :

    J étais un fan inconditionnel … J avoue que cet épisode la est un peu mou MAIS je pense que ça va être le détonateur !

    En les séparant dans la denier scène on comprend qu il y’a un protagoniste des 3 familles qui a été “enlevé” et que forcément ça va conditionner ceux qui sont rester a retrouver les leur ! Avec comme liant et piment , le fait que :
    – pour Madison , c’est a cause de liza
    – ofelia risque de rallier a sa cause le militaire qui risque de devenir un récurent
    – ça va motiver Alicia a sortir pour aider son frère et en profiter pour voir ce qu est devenu son chéri
    – booster l animosité de Daniel VS les militaire

    Du côté des enlevés, ça va permettre a Nick de se sevrer car on est d accord … Il peut pas mourrir :)
    Et on sent bien que la chef docteur n est pas complètement convaincue de cet hôpital et qu elle a vraiment besoin de soutien ( avec Lisa )

    Je suis convaincu que ça va réellement démarrer et que travis … Soir il va crever soit il va faire un truc épique car j avoue … C est le seul point noir du casting !

    Je suis par contre fan de Nick et Daniel !

    Cette petite excursion va peut être permettre de recroiser le petit gros du lycée :)

    Et j espère également que des Walker rentreront par le grillage que Madison a troué et qu au final ils vont vraiment aller voir la maison au signal

    Et personne parle de la lettre a la fin de l épisode … Suicide annoncée ? Partir seule en mission commando ?

    Sinon , petit trait d humour, comme dirait Michel drucker…

    Vivement dimanche :)

    1. Squeletor dit :

      “Et j espère également que des Walker rentreront par le grillage que Madison a troué et qu au final ils vont vraiment aller voir la maison au signal ”

      Pourquoi ils iraient voir, puisqu’ils savent (a priori) ce qui s’y est passé. Les militaires ont débarqué et ont tué les survivants ? Ou alors les survivants se sont défendus contres des infectés qui sont rentrés ? Ou alors les survivants se sont fait tuer par des “bandits” ? En tous cas, je ne pense pas qu’ils iront là-bas et je pense que c’était juste une manière de nous dire : “les militaires sont très vilains”.

      Sinon, je pense aussi que cet épisode peut servir de tremplin mais faut que la suite suive…

  12. Kapuss dit :

    Alors là, j’avoue commencer à partager votre avis (tout arrive 😉 )On a droit à un épisode bien bien mou, si mou, qui semble offrir enfin une montée salvatrice sur la fin, tandis que la famille se demande quelle couleur de tupperware va aller avec la table du salon, un début de tension se fait sentir, allez les gars on garde espoir…

  13. Dreian dit :

    je me répète peut être… enfin… il faut dézinguer les parents pour que les jeunes soient livrés à eux même. Le salut du show ne viendra que par une situation extrème pour les moins préparés des gosses. Une paire de sacrifice des parents dans quelques scènes épiques au moment où ca repart en vrille… et nick le drogué qui prend le commandement après avoir dévalisé la pharmacie du camp où il a été emmené!

    1. negan dit :

      sa c est ta vision des choses regarde Rick je le trouvai un peu mou du genou au début après il s est grave endurci. Un flic qui n’avait jamais utilisé son arme en service.

  14. Sgt pepito dit :

    La meilleure phrase de toute la saison dans la bande annoncé du prochain épisode : -” something is wrong” putain, tu crois ? Non… Sans blague ?
    Au secoooouuuurrrr !

  15. negan dit :

    j’avoue que c’est mou, mais on peut pas toujours avoir une action frénètique attention j ai eu du mal a pas m endormir mais dans Walking Dead il y a des épisodes très mous aussi certes mieux joué. Sinon de l action a gogo sa va devenir z nation ah non tout mais pas sa….

    1. Squeletor dit :

      On est d’accord là. On ne peut pas toujours avoir de l’action à fond et ce n’est d’ailleurs, pas ce qu’on veut, ce qu’on veut ce n’est pas nous ennuyer et suivre des personnages sympas et intéressants. Pour TWD, oui, il y a aussi des épisodes bien mous, ça c’est sûr (ils sont même nombreux avec les mêmes défauts parfois que FTWD). Et je pense que personne ne veut un second Z Nation, la série se suffit à elle seule en terme d’action et de fun.

  16. Ivan1942 dit :

    Je vous trouve un peu dur dans votre critique.
    Si en effet, cet épisode est plutôt calme, il faut le remettre dans le contexte de la série. Il s’agit d’une pause, d’un ultime sursaut de la civilisation dans sa lutte inégale contre un péril qui va grandissant et qu’elle parviendra bien sûr pas à enrayer. Que Travis soit rassuré? C’est normal, c’est la cavalerie de l’armée américaine! Je trouve personnellement que c’est plutôt bien vu de la part des scénaristes de mettre en scène comme personnage principal un citoyen américain lambda, avec tous les défauts que cela peu supposer et en premier lieu une confiance aveugle (mais pour peu de temps) dans les représentants de l’ordre.
    Quant à la virée de Madison, en effet, elle est avortée bien avant que celle ci n’atteigne la maison d’où proviennent les signaux lumineux. Mais je ne pense honnêtement pas qu’elle s’attendait, en franchissant la clôture, à tomber sur des dizaines cadavres jonchant la rue et la patrouille militaire qu’elle comprend immédiatement comme étant leurs bourreaux. De quoi sérieusement rebrousser chemin, non?
    Dans le fond, que la série aille lentement est plutôt une bonne chose, car il s’agit quand même de la fin d’un monde de 6 milliards d’individus. La seule question est justement, l’impératif de l’audimat permettra-t-il aux scénaristes de prendre le temps nécessaire à raconter un histoire qu’une saison de six épisodes ne suffira bien évidemment pas à couvrir.

    1. Squeletor dit :

      “Quant à la virée de Madison, en effet, elle est avortée bien avant que celle ci n’atteigne la maison d’où proviennent les signaux lumineux. Mais je ne pense honnêtement pas qu’elle s’attendait, en franchissant la clôture, à tomber sur des dizaines cadavres jonchant la rue et la patrouille militaire qu’elle comprend immédiatement comme étant leurs bourreaux. De quoi sérieusement rebrousser chemin, non?”

      Non mais la question c’est pas pourquoi, elle fait demi-tour, c’est pourquoi elle sort tout court, elle espère faire quoi ? Se transformer en super femme et sauver les autres ? C’est incohérent au possible…

      1. Ivan1942 dit :

        Bah elle croit la version officielle: il n’y a plus personne en dehors de la zone où ils sont cantonnés. En gros, c’est safe. Le seul risque en allant voir ce qu’il y a dans cette maison d’où proviennent les signaux, c’est celui d’être pris par les patrouilles. Ce n’est qu’en chemin qu’elle découvre l’horreur de ce qu’il s’est jouer au delà des grilles.

        1. Squeletor dit :

          Elle est encore plus conne que je le pensais alors. Si elle croit ce que disent les militaires, alors elle devrait comme n’importe qui leur en parler et les laisser faire leur job. Sérieusement, tu es à sa place, tu as tes gosses (dont un malade), ton mari, tu sais que y’a une infection qui rôde, tu es enfermé dans une zone safe et parce que tu as vu des lumières sur une colline tu vas toi même seul en dehors de la zone sécurisée, sans arme, après avoir coupé le grillage de défense ? C’est n’importe quoi, c’était juste là pour encore grossir les traits du côté “vilains militaires”, encore une facilité scénaristique qui décrédibilise les personnages.

          1. Ivan1942 dit :

            Mouais, on ne sera pas d’accord là dessus. Pas grave. :)

          2. negan dit :

            Aprés c’est toujours difficile de savoir comment on réagirais en vrai, c’est facile de dire je ferais ceux ci ou ceux la elle est inquiete pour sa famille et veut savoir je pense

          3. Squeletor dit :

            Je ne dis pas que je sais ce que je ferais, mais je sais que je ne ferais pas ça. Mets toi à sa place une seconde, t’es une prof, une ménagère moyenne américaine, t’as ta famille qui compte sur toi, t’as l’armée qui te dit que tu es en danger, t’as été témoin de ce danger (juste des morts qui reviennent à la vie et attaquent, rien que àa), on t’a parqué pour te protéger, et tu vas compromettre la sécurité des autres en coupant le grillage et tu vas aller dans la zone sinistrée juste pour aller voir ce qui se cache dans une maison, sans rien dire à personne et sans armes. Putain, ça je ne le croirais jamais. Si encore c’était Chuck Norris ou qu’en plus d’être stupide elle était suicidaire, je voudrais bien… mais non.

  17. Rawhead Rex dit :

    “Fear the walking dead” épisode 5 dès dimanche en exclusivité chez LIDL! Bon on va laisser la voix française officielle de Julia Robert tranquille !! OK j’exagère car je n’ai pas passé un si mauvais moment avec le 4ème épisode… A vrai dire je pense que je n’ai plus de grosses attentes concernant ce show et du coup je me dit que ca me fera patienter jusqu’à la saison 6 de “The walking wead”. Peut être que les deux dernières épisode vont nous mettre sur le cul mais peut-être que je rêve.

    1. negan dit :

      On dirait que ca va bouger un peu

  18. maxcore dit :

    du grand Telenovelas version Z… c’est de pire en pire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *