Fear The Walking Dead 105 : Cobalt, ce que nous en avons pensé

Fear-the-Walking-Banniere

Les semaines passées, avec deux épisodes vraiment lents et peu intéressants, Fear The Walking Dead nous avait malgré tout orientés vers des épisodes finaux qui avaient presque tout pour nous faire passer de bons petits moments de télé. Avec l’enlèvement de Griselda et de Nick et le départ de Liza, nos héros, restés dans la zone sécurisée, avaient de quoi commencer à douter de la bienveillance des militaires et enfin une raison d’agir et de ne pas se contenter de repeindre les murs et de faire la vaisselle.

[Attention la suite contient de nombreux spoilers]

Dans Cobalt, le cinquième épisode de cette première saison de Fear The Walking Dead, nous retrouvons donc nos deux groupes séparés. Et, contrairement, aux épisodes passés, la série remplit un peu mieux son rôle de divertissement. L’épisode a beau être encore une fois assez lent, l’ensemble se regarde avec un ennui bien moindre et un intérêt quelque peu renouvelé. Comme quoi, nous intéresser n’était pas mission impossible.

fear the walking dead saison 1 épisode 5 cobalt

Les raisons de ce petit regain d’intérêt sont pourtant toutes simples : nous en apprenons davantage sur ce qu’il se passe en dehors du camp de vacances Travis & Loulouland, l’épisode nous surprend plusieurs fois et les réactions des personnages sont bien plus crédibles.

Le gros point fort de Cobalt est donc d’enfin prendre le temps de nous en montrer un petit peu plus sur ce qu’il se passe au delà des murs grillagés de la zone sécurisée. Certes, cela est amené de manière assez artificielle avec le petit voyage de Travis (pourquoi les militaires prendraient autant de temps juste pour le briser lui, un gars lambda ?) mais nous n’allions pas bouder notre plaisir après que les zombies ont été les grands absents des derniers épisodes. Leur nombre est certes limité (en même temps en avoir tué 83 est apparemment un record… ça doit se passer en Lozère en fait) mais nous nous rendons un peu mieux compte de comment la banlieue a été évacuée et du danger qu’ils peuvent représenter même pour les forces armées.

fear the walking dead saison 1 épisode 5 cobalt

Toutes les parties concernant Liza et Nick nous permettent aussi d’en savoir plus sur les fameux plans secrets des militaires de confinement des personnes à risques et s’avèrent d’assez loin les plus intéressantes de l’épisode.

Il est d’ailleurs fort appréciable de voir l’épisode introduire un nouveau personnage, l’homme de couleur retenu avec Nick, qui devrait vraisemblablement prendre de l’importance dans la suite, même si, encore une fois, cela se fait au travers d’une facilité scénaristique : la présence de militaires tous cons et corrompus. En tous cas, son arrivée est assez mémorable, espérons donc que son sort ne sera pas traité comme celui de beaucoup de personnages noirs de The Walking Dead : en deux temps trois mouvements.

fear the walking dead saison 1 épisode 5 cobalt

Autre “réussite” de cet épisode, même si c’est la moindre des choses, les personnages agissent enfin de manière plus crédible. Pour une fois, Madison m’a presque semblé un personnage intéressant tant sa réaction vis-à-vis des méthodes de Daniel est juste. Même chose pour Travis même si Cliff Curtis continue à être particulièrement médiocre dans son jeu. C’est toutefois le personnage de Daniel qui apporte son plus à l’épisode. J’ai personnellement été très surpris de voir Daniel et Ofelia retenir un soldat américain m’attendant évidemment à une connerie du genre “Alicia qui se cache” ou “Famille zombie”. Pour une fois, la série n’a pas trainé et nous a confrontés directement à l’action. Bref, voir Daniel prendre les choses en main et torturer un soldat de l’armée américaine pour récupérer sa femme, nous change de voir Madison et Chris repeindre les murs et faire les lits. Un peu de pragmatisme, ça fait du bien.

fear the walking dead saison 1 épisode 5 cobalt

En revanche, je dois dire que je ne comprends toujours pas l’intérêt des personnages de Chris et d’Alicia. La jeune fille, en digne fifille de sa mère arrive au bout de 25 minutes en nous les brisant, tout cela pour nous emmener vers une série de scènes n’étant là que pour boucher les trous et donner à ces personnages leur quota d’apparition à l’écran. De quoi penser que les scénaristes, ne sachant que faire de ces personnages, se sont dits qu’avoir deux ados rebelles bien se fringuer et tout casser serait cool. Ouais c’était trop cool Raoul…

Avec cet épisode, Fear The Walking Dead revient donc à un niveau de divertissement acceptable. La série est encore loin de remplir toutes ses promesses mais, pour une fois, nous nous dirigeons confiants vers le prochain épisode : The Good Man, qui marquera la fin de cette première saison de Fear The Walking Dead. Rendez-vous la semaine prochaine.

fear the walking dead saison 1 épisode 5 cobalt

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

9 commentaires

  1. icare dit :

    Pour une fois je ne suis pas vraiment d’accord avec vous sur la cohérence des événements et la justesse des comportements.
    1) Le numéro d’ancien combattant de Daniel commence sérieusement à me les briser. Quant à sa stratégie pour retrouver sa femme elle ne tient pas debout une seule seconde. Et puis il torture un mec uniquement sur la base d’une intuition… Sérieux ? Sa femme avait besoin de soins médicaux urgents donc de toute manière elle ne pouvait pas rester dans cette maison. Que peut-il dès lors reprocher au médecin qui annonce vouloir la guérir ? A la fin si elle ne s’en sort pas c’est la faute à personne.
    2) Les deux ados sont hors sujet. Là j’abonde dans votre sens.
    3 ) La stratégie des militaires demeure obscure. C’est quoi le truc : la tactique de la terre brûlée pour limiter le nombre d’infectés ? Alors pourquoi dès lors laisser tout un stade rempli d’infectés tel une bombe à retardement ?

    1. icare dit :

      J’ai oublié de mentionner les points positifs :
      1) J’ai bien aimé la leçon offert par le chef militaire à cet abruti de Travis. On peut dire qu’il ne l’a pas volé.
      2) Le personnage du joueur est bien amené dans la mesure où le téléspectateur est trompé sur la signification de la scène inaugurale.

  2. Dreian dit :

    @icare.

    Les infectés dans le stade c’est plutôt un schéma classique… les regrouper dans un endroit qui est une cible parfaite pour une frappe aérienne. Dc moi ca ne me choque pas plus que ca.

    La scène avec les ados… elle ne sert pas à grand chose, ms finalement elle peut se comprendre… les ados sont toujours désoeuvrés à ne pas savoir quoi faire de leur journée apocalypse ou pas, surtout s’ils sont dans un univers clos sécurisé ,donc se lâcher comme ils le font me paraît tt de même plausible. A force de tourner en rond, on pète les plombs. Surtout dans un climat de défiance vis à vis des autorités / de l’establishment.

    1. Squeletor dit :

      Pour la scène des ados, je n’ai pas dit que ce n’était pas plausible, ça l’est dans une certaine mesure. Disons que ça reste quand même assez inutile pour les personnages, si ce n’est rapprocher Chris et Alicia mais ça reste léger, d’où l’impression que les scénaristes ont cherché juste une idée pour combler un peu le vide.

  3. wotan dit :

    Personnellement je vais de déception en déception dans cette série, je ne sais plus à quel sein me vouer… Elle reste par certains point une série de bonne facture, certes, mais les incompréhensibilités s’accumule… Je ne sais vraiment pas où va nous mener Fear the walking dead et c’est ce qui est frustrant…
    Adorant Walking dead, je piaffais d’impatience de voir Fear the walking dead… Et bien je dois dire que j’ai été déçu par la pauvreté du scénario, de son invraisemblance… En effet à l’épisode 2 et 3 on peu voir des émeutes de personnes bien vivante… Et tout à coup début de l’épisode 4, l’enfer sur terre, nos héros sont en zone de sécurité protégés par l’armée… Et Los Angeles est le paradis des marcheurs… Les scénaristes n’auraient ils pas oublié un passage? Moi j’aurais voulu voir la transformation petit à petit de Los Angeles et de ses habitants, mais rien de tout cela…
    J’avoue que je suis déçu par cette série, malgré quelques bons acteurs (faut pas le nier) peut être en attendais-je trop, allez savoir…

  4. wotan dit :

    Et c’est vrai que Travis Manawa personnage joué par Cliff Curtis n’a aucune saveur ni consistance…

    1. Dreian dit :

      je dis ca, j dis rien, mais ca fait deux episodes au moins que j ai commence a militer pour qu on se debarrasse des parents. Rejoignez moi!

      Scenario 1. On bute la totalite des 3 parents, et on laisse les ados en pature a Daniel le guerriero sexuagenaire + le Black joueur de cartes, qui a l air assez badass pour prendre le lead a la place de Travis dans le casting. Au moins ils en prendront pour leur grade et apprendront les bases de la survie ce dont sont incapables de prodiguer les membres du tricycle parental…

      Scenario 2. Travis est expedie chez Saint Pierre apres avoir voulu rouler des mecaniques et affirmer son statut de male alpha et laisse donc les 2 femmes de sa vie en charge. Tout le monde attend a ce qu une des deux femmes (surement l’ex)se fasse zigouiller, ms pour le coup ce serait bien plus fendard de retrouver ces familles sans le maillon (faible) qui fait le lien…

  5. tomaphototetedemort dit :

    Elle a des défauts c’est sur, mais la série est quand même mieux je trouve que “the walkind dead”, ou ils arrivent a nous ennuyer! et avec les répliques badass d’un rick qui a trop regarder les expendables.#jesuischerifmaisjetiensmonflinguecommeunlascar. Les réactions je les trouvent pas toute si ridicules que ça, mise à part pour le tortionnaire. Je trouve aussi que les acteurs sont assez convaincants. Je pense que le prochain épisode va changer de rythme avec l’armée qui se barre, ça va commencer a sentir…

  6. Zellounet dit :

    Enfin un retour du rythme :)

    Mais que diable …… Il faut que pour la S2 …. Travis et Chris et/ou Alicia se fassent dézinguer ….

    Je sais pas si c est leur rôle ou leur façon de jouer ou les 2 mais ils sont insupportables. !!

    J ai bon aimé l arrivé du joueur de cartes aussi ! Il a besoin de Nick donc on va avoir un bon binôme de gens alertes et pas naïf !

    Le binôme de Lisa et du docteur commence a prendre un peu d épaisseur aussi, c est pas plus mal !

    Travis … Toujours aussi fade

    Madisson et ofelia , ça passe !

    Les 2 débiles … Ça pue la future love story a 2 € …. Ça va me saouler cette affaire

    ( on critique beaucoup travis mais pour moi la pire du cast c est Alicia … Encore moins intéressante et utile que Lori dans walking dead )

    Mention spéciale pour Daniel ! Excellente scène , très bon acteur !

    J espère que le militaire torturé va s en remettre , j aimais bien son rôle dans “the faculty”

    Vivement dimanche, que les porte du stade s ouvrent , qu Alicia travis ou Chris se fasse bouffer et que nos survivant aillent dans a Vegas ou se dirigent vers Atlanta ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *