Fear The Walking Dead 106 : The Good Man, ce que nous en avons pensé

Fear-the-Walking-Banniere

Hier soir, avec la diffusion de son sixième épisode – The Good Man – la saison 1 de la série Fear The Walking Dead prenait fin sur amc. Après un milieu de saison bien creux et ennuyeux mais un épisode 5 acceptable, nous attendions donc beaucoup de cet épisode de conclusion en attendant de retrouver nos héros pour la saison 2 de Fear The Walking Dead à l’été 2016.

Dans The Good Man, après avoir compris que les militaires allaient les abandonner et battre en retraite, nos survivants décident d’enfin prendre les choses en main et de tenter de retrouver Nick, Griselda et Liza.

[Attention la suite contient des spoilers si vous n’avez pas vu The Good Man]

fear the walking dead saison 1 épisode 6 the good man

Dès le départ, le message est clair de la part des scénaristes : “on va enfin secouer un peu le bordel“. La musique essaie de créer un peu de tension, se la joue presque à la Eye of the Tiger, et nous découvrons nos héros alors qu’ils sont prêts à partir pour une mission suicide de secours de leurs proches. Et cela est bien vrai car, pour la première fois, je ne me suis ennuyé à aucun moment dans cet épisode (même dans les phases plus lentes et sentimentales). Il faut dire que, pour la première fois également, nous avons enfin un petit aperçu de Los Angeles et, surtout, une vraie attaque de zombies submergeant sans mal les militaires.

Cependant, concernant cette fameuse attaque de zombies, je dois quand même faire remarquer à quel point son introduction est pour moi une totale aberration. Comment croire une seconde que Daniel, tel un Murphy en puissance, parvient à leurrer les milliers de zombies présents dans le stade où ils étaient retenus pour les mener aux portes du complexe militaire ? Est-ce d’ailleurs vraiment un plan ? Créer une diversion avec des milliers de zombies pour sauver des gens que l’on va inévitablement pousser entre les griffes de ces mêmes zombies ? Et puis, n’est-ce pas un peu trop facile pour les scénaristes de nous dire : il n’y avait pas de zombies car ils sont tous dans un stade… ouais et mon cul, c’est du poulet, comme dirait mon ami Dédé. En fait l’intégralité de leur plan est une idiotie… Notons d’ailleurs qu’au-delà des zombies du stade, tous les zombies de Los Angeles se résument à trois pouilleux sur une route et à un blaireau carbonisé dans une voiture. Et je suis la reine d’Angleterre, comme dirait encore Dédé.

fear the walking dead saison 1 épisode 6 the good man

Heureusement, ce qui suit l’attaque (et l’attaque en elle-même) est de qualité. J’ai personnellement vraiment apprécié de voir l’armée tenter de repousser ce qui n’est autre qu’une vague inarrêtable de zombies. Mais le plus de cet épisode a été de voir nos héros enfin confrontés à une vraie menace zombie. La scène où Nick et Strand se retrouvent coincés derrière la porte bien que prévisible d’un bout à l’autre, a pour elle d’être assez stressante, tout comme les scènes de combats avec les zombies lorsque le groupe est enfin réuni. Nous sommes ici dans du bon combat, pas comme lorsque Madison tuait son premier zombie avec un extincteur…

fear the walking dead saison 1 épisode 6 the good man

Autre point fort de l’épisode, l’évolution enfin intéressante de Travis qui, après avoir fait preuve d’une humanité compréhensible envers Andrew, montre qu’il a un Rick en lui. C’est malgré tout la relation entre Strand et Nick, presque entre un maître et son apprenti, qui m’a le plus intéressé. Je l’ai trouvée très justement amenée, nous montrant sans trop de blabla comment les deux hommes acceptent de se faire confiance. Espérons que le personnage de Strand sera bien développé dans la saison 2 et ne subira pas le sort des acteurs noirs de The Walking Dead (tant qu’il est le seul de couleur, il devrait survivre).

fear the walking dead saison 1 épisode 6 the good man

Cependant, en plus de la débilité du plan des héros, j’ai trouvé que The Good Man regorgeait encore d’inepties mais surtout était très prévisible. Je pourrais en faire une liste assez longue mais voir certaines routes entièrement vides (quoiqu’ils en disent) alors que d’autres sont entièrement bouchées m’a vraiment déstabilisé tout comme voir l’épisode faire une ellipse sur le moment où nos héros doivent quitter le complexe envahi (ça devait être bien dégagé dehors, facile non ?). Pour le côté prévisible, je regrette que nous pouvions anticiper si facilement le fait que nos héros allaient embarquer sur un bateau ainsi que le sort de Liza… Espérons au moins que sa mort ne nous infligera pas des premiers épisodes larmoyants dans la saison 2 (on en a eu assez en fin d’épisode).

En fin de compte, je suis finalement ressorti assez satisfait de cet épisode mais avec la sensation de m’être encore une fois bien fait avoir. Comme pour The Walking Dead, Fear The Walking Dead aura su nous proposer en début puis en fin de saison deux épisodes de qualité, nous laissant avec quelque chose d’indigeste le reste du temps. Cette première saison n’aura donc pour moi pas rempli sa promesse de nous présenter le début de l’épidémie zombie dans une grande agglomération, attendant le dernier épisode pour le faire un peu, d’autant que nous pouvons a priori nous asseoir sur cette promesse si nos héros s’éloignent de la ville en Bateau… En tout cas, en attendant de découvrir la saison 2 à l’été 2016, nous continuerons à voir du Fear The Walking Dead avec la websérie Fear The Walking Dead Flight 462 dont la première partie est déjà disponible.

fear the walking dead saison 1 épisode 6 the good man

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

16 commentaires

    1. Squeletor dit :

      En même temps, les tas de cendres, les fenêtres en feu etc ne sont guère mieux… pas leur truc chez amc les SFX.

  1. icare dit :

    Y a-t-il encore quelqu’un pour défendre ce programme ? Après la torture gratuite d’un homme qui n’a eu que le grave tort de vouloir aider son prochain nous voici en présence de criminels de masse comme protagonistes principaux. Même les Saw n’étaient pas descendus aussi bas dans l’abject.
    La scène où le soldat attend dans le garage pour se venger n’avait que pour but de justifier a posteriori la scène de la torture. Ce rajout est une honte. Je note au passage que Travis a alors pu enfin montrer toute sa virilité (je suis ironique) contre un estropié suicidaire. J’ai envie de dire PETITE MERDE CRÈVE pour rester poli.

  2. galette dit :

    Et voilà, deux derniers épisodes qui relèvent un peu le niveau. Cependant, compte tenu de l’attente suscitée par l’annonce du spin-off, je n’y trouve pas mon compte. J’espérai voir la propagation du virus, j’ai eu une grosse ellipse sur ce point. Je voulais voir des bataillons U.S gagner et perdre d’homériques batailles rangées, j’ai vu 4 soldats entrer dans un bâtiment pour y en laisser 1 puis 5 ou 6 autres nous refaire fort Alamo, avec pour prétexte une diversion à la mord-moi le noeud. Je voulais voir Chris morfler, Bon, OK… J’eu aimé voir Alicia se faire tirer les cheveux, on y était presque. En effet, j’ai presque toujours raison. Maintenant que les zombies semblent bien installés, qu’est-ce qui va différencier le spin-off d’un TWD Bis ?

  3. Dreian dit :

    bon ben ils ont pas tué la bonne des 2 femmes… ca aurait été qd meme beaucoup plus drole de perdre la blonde, mais bon les américains ne savent qu’ etre dans le cliché…

    Et bien voilà une première saison catastrophique pour le telespectateur qui cherche un vrai “Drama”… bien entendu ce genre de show ne s’adresse pas à un public averti, on avait commencé à le savoir.

    J’aimerai bien comprendre la motivation de Kirkman a laissé produire ca sous son nom au delà de l’aspect financier. Comme quoi ca vaut pas grand chose d’être un auteur devant une boite de production.

    Et je partage l’avis de ceux qui se demandent qu’est ce qui va différencier la suite de TWD, il y a plein d’aspects au niveau de la documentation possible d’une plongée vers l’enfer qui ont été éludés à tort du fait de ce huit clos choisi.

    Les aspects enquete scientifique, complot politico-médiatique auraient eu une résonnance bien plus mûre sur l’intrigue, plutôt que le mélodrame familial. Enfin…

    1. mulk dit :

      “Comme quoi ca vaut pas grand chose d’être un auteur devant une boite de production.”
      Pas d’accord, au vue de la dernière BD qui devient molle, elle aussi, je pense que Kirkmann préfère simplement l’argent au reste… mais c’est que mon avis.

  4. Zellounet dit :

    Un final bien sympa !
    Malgré 2 points un peu tiré par les cheveux … Cet épisode final est d une bien belle facture je trouve !
    La scène du militaire qui se la joue revanchard est bien …. Ridicule …
    A part montrer a Daniel qu il avait raison quand il disait qu il se rebellerait et voir travis poser ses couilles … Ça sert a rien … Il aurait ou kidnapper/ torturer les 2 sales mioches mais non, il a préféré attendre de se retrouver a 8 contre 1 …
    Et même si la scène de la horde vs les militaires et assez bien faite… Et qu on devine qu ils vont se faire dézinguer … Je trouve que nos héros s en sortent pas trop mal comme si rien ne s était passé a la extérieur !

    Sinon le gros coup de cœur c est la scène dans le couloir … On sait qu ils vont être coincés puis s en sortir mais j ai trouvé l acting de Nick plutôt sympa a ce moment la , c était plutôt bien joué et stressant car c est vraiment le seul que j aurai pas voulu voir mourrir et pour la coup on aurait bien eu droit a un drama …

    Ensuite je ne pense pas que le bateau va servir plus que ça… Trop facile

    Y aura soit une émeute aux porte de la villa ou une couille dans le bateau ^^

    Puis vous semblez critiquer le fait que ça fasse un walking dead bis …

    Ou est le problème ? Tant que les persos sont attachant et que l on est diverti ?

    Ils pourraient même faire une nouvelle série sur zombie Miami ou zombie new york !

    Le réalisateur a peut être pour but de faire des cross over plus tard, des clins d œil pour les fans ou tout simplement montrer une évolution d un groupe différente du groupe de Rick !!

    Même si on a pas des perso charismatique en puissance comme Rick ou daryl ou michonne… Je trouve que Nick , strand et Daniel voire Madison ont du potentiel !

    Rappelons nous que Glenn , carol et Maggie étaient un peu des bizou noirs au départ :)

    Ils sont devenus des machines de guerre par la suite :)

    Moi je dis !!! Vivement cet été !!!!

    1. Zellounet dit :

      Bizou noir = bisounours ( saleté d iPhone ^^)

      Et sinon … C est du sang qu on voit a la fin dans l eau ?

    2. mulk dit :

      “zombie Miami” Oo’
      T’es un grand malade!
      J’imagine déjà le personnage principal: un rouquin qui suce les branches de ses lunettes de soleil, le regard porté au loin, à chaque fois qu’il bute un zombie…

      1. Zellounet dit :

        LoooooooooL

  5. gothax dit :

    Eh bien, cette série est nulle et mal faite. Je viens de visionner cet épisode sur C+ série en VO.
    Le summum avec cette vue du bateau (des jumelles de la taille d’un lance roquette pour voir un bateau en carton dessiné qui, en fait, est à 100m du bord sur le plan final)!
    Nulle car tout est téléphoné, mais en pire. Le coup de la clé… omg!
    De plus j’ai l’impression d’avoir manqué en permanence des épisodes (ce que vous appelez des ellipses) et d’écouter les dialogues de Lost. Du genre je ne finis jamais mes phrases avec de gros blancs de peur de dévoiler quelque chose.
    Vives les séries anglaises ou scandinaves. Je suis sur qu’avec 300 euros ils sont capables de faire mieux.

  6. fabman dit :

    moi ce que je regrette c est qu il se soit centré sur une famille cela aurait ete mieux de se centrer sur une escouade militaire ….on aurait vu plus de choses sur l apparition du virus mm sans devoiler l origine

  7. sebastien dit :

    Après toutes les critiques faites sur FTWD, je me suis enfin lancé et me suis fait la saison complète. Je n’attendais rien de particulier au vu de ce qui a été dit sur la série mais finalement, je me suis laissé convaincre par ce show et surprendre parfois. Cette première saison ressemble beaucoup à la saison 1 de TWD avec ses forces et surtout ses faiblesses. Mais finalement (si on déconnecte son cerveau quelques heures) on passe un bon moment. Comme tout ce qui tout à l’univers de TWD se transforme en or, on aura certainement droit à plusieurs autres saisons. Espérons qu’elles ne suivent pas son aîné sinon on aura droit à une saison 2 plus que moyenne, une saison 3 légèrement au dessus, une excellente saison 4 et une saison 5 risible. Les paris sont pris…

  8. VBNTD dit :

    Je viens de temps en temps lire vos critiques sur WD et FTWD et à chaque fois je fais le même constat.

    Je comprend que vu la culture zombistique qu’il y a sur ce genre de site que vous soyez forcement toujours déçu par la série. Les réalisateurs font des choix pour une série qui est faite pour le grand public dans un but commercial. Ceci implique que vous serez forcement déçu à chaque fois (ou presque).

    Je partage vos remarques quand aux inepties, et aux côtés non réalistes (on parle qd même d’une histoire de zombie ne l’oublions pas) mais je trouve que vous mettez tellement de véhémence dans vos propos que ça discrédite la critique.

    Ceci dit je reviendrais quand même lire de temps en temps :)

  9. Dudule dit :

    Ben finalement… Je suis plutôt content de ne pas m’être tapé tous les épisodes. Pour moi une bonne série doit être bonne:

    – du début à la fin (c’est quoi ce délire qu’il faudrait attendre la saison 2 ou le dernier épisode pour que ça décolle un peu?)

    – dans ses personnages (des personnages crétins, psychopathes et horripilants ne sont pas des personnages auxquels je pourrais m’attacher, d’autant plus lorsqu’on veut en faire les personnages principaux archétypes du “survivant à l’arrachée” comme c’est le cas ici, tout en les couvant de prétendus bons sentiments et de respectabilité.)

    – dans le scénario (une série qui se veut sérieuse et “réaliste” et qui pourtant nous fait tourner en rond et passer par toutes les étapes du navet ne mérite pas le battage qu’on en fait)

    – dans ses détails (puisque c’est là qu’on reconnait la marque des grands) Cette série n’a remplie aucune de mes attentes, faut le faire quand même.

    – dans la réalisation (en plus d’être chiante, cette série n’avait vraiment rien d’exceptionnel. Pas d’image de qualité, pas de belle scène mémorable ni d’intensité. Le comble pour une série dans le pathos.

    – sans lourdeur. Le problème de FTWD c’est qu’en voulant nous persuader que les personnages en bavaient (genre en repeignant la cuisine et en faisant un petit footing). Ils sont tombés dans le piège de la lourdeur à chaque fois pour nous montrer des persos au pied du mur et sous tension, se faisant créant des psychopathes attardés. Cette série a juste fait l’éloge de la torture et du crime (sous des prétextes fallacieux) en voulant faire celui de la survie.

    En bref, ce n’est que du marketing pour attirer les mouches. Même dans la catégorie mélo-dramatique dans laquelle elle a voulu s’inscrire, la série FTWD ne vaut pas un pet de rat.

  10. cheesecake dit :

    Un petit up…
    ben ouais, je regarde toujours les séries quand elles sont finies…

    Je vois qu’elle n’a pas fait l’unanimité… De mon côté, j’ai bien aimé.
    Seul le 4ème épisode m’a laissé sur la faim.
    Vivement la saison 2, curieux de ce que cela va donner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *