Vous l’avez voulu ! Le choix des lecteurs N°36 : The Video Dead

the video dead 1987

Alors que le sort s’était déjà acharné sur Baalero lors de la 35ème édition de notre rubrique, Vous l’avez voulu ! Le choix des lecteurs, c’est également face à un choix cornélien que je me suis retrouvé pour le numéro 36. Comment choisir entre La Création, l’avant-dernier film de feu le prolifique Bruno Mattei, un réalisateur italien connu pour ses nombreux nanars et navets, et The Video Dead, considéré comme un gros navet partout sur le net ?
Pour moi, le choix a été facile car, ayant déjà vu La Création, lors de la réalisation de mon dossier sur le cinéma de zombies italien, et n’étant pas d’un tempérament masochiste, j’ai laissé ma curiosité l’emporter et c’est à The Video Dead que je me suis attaqué, à moins que ce ne soit l’inverse (merci galette !).

Pour être tout à fait honnête, lorsque j’ai commencé le visionnage, je ne savais rien du film si ce n’est qu’il contiendrait une histoire de téléviseur possédé, un peu à la Poltergeist, duquel s’échapperaient des hordes de zombies. Jusque-là, tout allait bien.

the video dead 1987

Le film débute de manière très classique pour un film des années 80, alors que deux hommes livrent par erreur une caisse en bois chez un écrivain à succès. Évidemment, celle-ci ne contient rien d’autre que le fameux téléviseur qui très rapidement commence à montrer son côté maléfique. En fait, après 7 minutes seulement, les premiers zombies débarquent et je me suis sérieusement demandé ce qui allait bien pouvoir se passer durant les 1h20 restantes. Puis, j’ai été rassuré de voir qu’en fait, tout cela n’était que l’introduction du film… rassuré jusqu’à ce que les véritables héros – Jeff et Zoe – débarquent… Car, que n’aurais-je pas donné pour suivre cet écrivain patibulaire et ronchon plutôt que la tête à claque et sa greluche de sœur que nous devons nous cogner tout au long du film.
En fait, c’est simple, leur jeu est si mauvais que je me suis senti obligé d’aller voir leurs fiches IMDb en cours de visionnage pour apprendre, sans surprise, qu’ils n’avaient tourné dans aucun autre film (ni avant, ni après). Notons d’ailleurs que le réalisateur et scénariste Robert Scott, n’a réalisé qu’un unique film par la suite et qu’il est aujourd’hui assistant sur le tournage de pas mal de séries. Bref, les autres acteurs étant tout aussi mauvais, nous pourrions alors tenter de prendre le film au troisième degré mais c’est mission impossible tant les dialogues sont ridicules et récités. En fait, The Video Dead est typiquement le genre de film pour lesquels l’avance rapide a été inventée.

the video dead 1987

On espère alors que les morts-vivants, qui avaient assassiné l’écrivain de manière amusante, viendront un peu nous tirer de notre ennui mais leurs apparitions sont à l’image de tout le reste : longues et particulièrement chiantes. J’aimais vraiment l’idée d’avoir des morts-vivants espiègles, un peu comme des Gremlins, mais au final, à part tuer une inconnue en lui enfonçant la tête dans un lave-linge, ils ne font rien de bien divertissant.
Pire, lorsque le film en arrive à son dernier tiers et que Jeff, accompagné d’un homme supposé l’aider à se débarrasser des morts-vivants, décide de partir à la chasse au zombies en forêt, c’est un ennui encore plus considérable qui s’installe. Les enjeux sont en effet inexistants et ils se contentent de marcher dans les bois, d’échanger des répliques idiotes pour finalement attaquer quelques zombies avec un arc… Ce n’est d’ailleurs pas le gore, très peu présent dans le film, qui est venu me tirer de ma léthargie, ni même la poursuite du héros par une mariée zombie munie d’une tronçonneuse tant l’ensemble n’a aucun intérêt.

En fin de compte, s’il fallait retenir une chose de The Video Dead, je retiendrais ceci : si par mégarde on vous livrait une caisse en bois, dîtes sans hésiter au livreur d’aller se faire cuir un oeuf ou vous pourriez bien avoir à vous cogner un film si pitoyable que finalement La Création de Mattei aurait été un choix plus judicieux. C’est dire !

the video dead 1987

Vous avez vu The Video Dead ? Alors n’oubliez pas de l’ajouter à votre collection zombie et de le noter !

Alors, qu’est-ce que vous proposez pour le numéro 37 ? On attend vos propositions !

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

6 commentaires

  1. galette dit :

    Merci Squeletor, et Bravo, j’avais bien dis “courageux” pour qualifier celui qui s’y collerait. C’est un film que j’avais péniblement regardé avec un pote. Par la suite il m’avait offert, en rigolant, le dvd allemand qui continue de trôner dans son blister depuis des années. Il y a quand même deux intérêts à cette oeuvre, c’est qu’elle permet d’apprécier les autres films qui à quasiment tous les niveaux auront de toute manière du mal à faire pire.La deuxième, c’est qu’elle me permet de présenter ici mes bons voeux 2016 à tous les aficionados du site.

    1. Dudule dit :

      Bonne année à toi aussi galette !!!

  2. stylvain dit :

    Je ne sais pas si c’est dans le thème mais je viens de lire la critique de “Labyrinthe : les terres brûlées”. Il paraît qu’il y a des sortes de zombies. N’ayant pas vu le film, je ne peux pas m’avancer mais ce serait peut être une bonne surprise… vu que vous avez fait le tour de tous les nanars des années 80 et 90.

    1. Squeletor dit :

      Ouais y’a des zombies dedans, y’en a même des très réussis mais ce n’est vraiment pas le thème du film. Ils sont là dans le décor mais si j’ai bien compris (j’avais pas vu le premier film), on parle quand même d’un monde post-apo à cause d’un virus, donc on va garder la proposition.

      Par contre, on est loin d’avoir fait le tour des films de zombies des années 80-90 ahahaha

      1. stylvain dit :

        Bon, j’ai vu les 2 films le Labyrinthe. Difficile de juger sans voir le 3eme volet. Il y a des sortes de zombies pas trop mal mais tu as raison, ils font plus partie du décor entourant “l’intrigue”.

  3. Alexia dit :

    En général, même si je vois des commentaires négatifs sur le film, j’ai toujours la curiosité de le voir. Mais là, je dois dire que j’en ai vraiment pas envie. Parce que je ne supporterais pas le jeu des soit disant acteurs. ça le don de vite me gonfler et d’arrêter le film ou de le passer en vitesse rapide…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *