Vous l’avez voulu ! Le choix des lecteurs N°37 : Hard Rock Zombies

Hard Rock Zombies

Vous êtes nombreux à visiter My Zombie Culture et il semblerait même que la plupart d’entre vous apprécie le travail (bénévole) de l’équipe. Pourtant, d’après vos dernières propositions de films pour cette terrible rubrique, il semblerait que vous nous vouliez du mal. Je ne suis pas particulièrement paranoïaque mais, avouez-le, c’est particulièrement cruel d’infliger Le lac des morts-vivants suivi de The Video Dead à des êtres vivants aussi déséquilibrés soient-ils.

C’est donc avec crainte que j’ai entrepris de prendre la suite de Squeletor pour le numéro 37 de votre rubrique Vous l’avez voulu ! Le choix des lecteurs pour laquelle j’avais à choisir entre Le Labyrinthe 2 : La Terre Brûlée et Hard Rock Zombies. N’ayant pas réellement apprécié Le Labyrinthe 1 et voyant mal comment ils auraient pu y intégrer des zombies, je me suis naturellement tourné vers Hard Rock Zombies. Autant vous dire que Le Lac des morts-vivants m’avait déjà sérieusement calmé et je craignais le pire avec un titre comme ça. Je vous avoue donc avoir retardé le plus possible son visionnage. Aussi, j’ai pris une grande inspiration, préparé deux sachets de Smecta et maudit l’heure trop matinale en jetant un regard coupable à ma bouteille de Wild Turkey puis j’ai mis en route Hard Rock Zombies.

“Un groupe de Hard Rock qui commence à percer s’arrête le temps d’un concert dans une petite ville où ils sont hébergés par une famille étrange. Leur musique n’est pas du goût de tout le monde dans la bourgade, et le concert sera annulé au nom de la protection des bonnes moeurs de l’Amérique puritaine. La même nuit, les membres du groupe sont assassinés un par un par la famille qui révèle alors son véritable plan. Le lendemain, les rockeurs sont tirés de leurs tombes par la puissance du rock’n’roll, ils marchent à nouveau et décident de se venger.”

Hard Rock Zombies5 minutes après le début, je réveille mon chat avec un retentissant “Putain, ça craint”. Effectivement, l’introduction du film se déroule fort mal, le spectateur étant plongé un peu trop vite dans le bain avec guère de mise en situation. Imaginez : premier plan, une femme fait de l’auto-stop et se fait embarquer par deux jeunes conducteurs. Une minute après, elle est déjà nue et se baigne avec les conducteurs. Trente secondes après, elle noie coup sur coup les deux jeunes hommes.
Bon OK, cela aurait pu passer inaperçu s’il n’y avait pas eu en plus un photographe névrotique prenant son pied à immortaliser la scène, accompagné de deux nains dont l’un avec un maquillage ridicule comparable à ceux des méchants de Bioman.

Hard Rock ZombiesDurant les 30 minutes suivantes, nous découvrons nos héros, un groupe de rock très années 80 avec un style à la Freddie Mercury. Nous avons même le droit à 2-3 chansons entières dont une avec une sorte de clip lamentable avec un défilé dans les rues de la ville, des danses pourries, un mime et une démo de skateboard. Bien sûr, nos valeureux rockers prennent en stop la baigneuse de l’introduction et sont accueillis dans la maison familiale de celle-ci. Nous y rencontrons toute la famille : les nains, le photographe, un espèce de maniaque de l’arme blanche et les parents bien cinglés (la mère est une loup-garou… ne me demandez pas pourquoi). Durant cette demi-heure, j’ai ardemment espéré un dysfonctionnement de mon téléviseur ou une explosion brutale de mon disque dur, malheureusement rien de tout cela. Puis, alors que j’en étais à espérer que ma tête explose ou que je devienne subitement aveugle, le film est parti en vrille et j’ai commencé à m’amuser.

Effectivement, même si Hard Rock Zombies n’est pas génial (histoire naze, intermèdes musicaux interminables, enchaînement délirant des scènes ou scènes inutiles, scènes d’attaques au mieux marrantes au pire consternantes), il n’est pas complètement pourri, en partie grâce à son côté complètement décalé. Vous l’aviez déjà compris avec cette histoire de loup-garou et de nains, mais il y a foule d’autres détails absurdes et de blagues de mauvais goût. Déjà, le père de la famille n’est rien d’autre qu’Adolf Hitler et le loup-garou Eva Braun.Hard Rock Zombies Nous avons donc affaire à une famille de tueurs nazis (l’un des nains a son petit costume de SS sur mesure) qui se transformera assez vite en famille de zombies nazis pour le plus grand bonheur des fans du genre.
Pour dire, il y a même une série de scènes où l’un des nains nazi zombie s’auto-dévore soit avec un peu de moutarde soit avec un peu de sauce ou du sucre ; c’est du grand n’importe quoi et c’est plutôt marrant.

 Je ne vais pas vous décrire tous les passages loufoques (hors contexte c’est moins marrant) mais il y a une petite référence aux Beatles pour rester dans le musical ou encore une méthode anti-zombie originale mais qui ne fonctionnera pas du tout.

De plus, tout n’est pas à jeter dans ce film, parfois le montage est plutôt réussi et m’a même fait penser à certaines scènes du second volet de Evil dead. Même si elle est trop souvent et trop longtemps présente, la musique n’est pas mal et m’a replongé dans l’ambiance des années 80 (la belle époque).

Vous l’aurez compris même si j’ai apprécié le côté décalé, absurde voire burlesque de Hard Rock Zombies, j’étais tout de même content que le film s’arrête. Pour autant, je pense que c’est un excellent film à voir entre copains pour s’amuser ou même seul pour les quelques moments marrants et pour s’enrichir d’un OVNI audiovisuel zombie de plus.

Hard Rock Zombies

Vous avez vu  Hard Rock Zombies ? Alors n’oubliez pas de l’ajouter à votre collection zombie et de le noter !

Alors, qu’est-ce que vous proposez pour le numéro 38 ? On attend vos propositions !

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  1. LePunk dit :

    Après les zombies dans la musique, les zombies dans le sport ? Je te propose “Pro Wrestlers Vs Zombies”, sur un fond de musique “hard rock” en plus, ça devrait te plaire… AHAHAH PS: J’adore cette chronique 😉

    1. Baalero dit :

      Bah ces derniers temps, j’ai vu tellement de film merdique que j’ais envie de te dire “même pas peur”; mais je t’avouerai que ça m’inquiète quand même.. peut être pour le numéro 39 !

      1. LePunk dit :

        lol sacré Baalero ^^

  2. sebastien dit :

    Bah allez je me lance. Pourquoi pas pour la prochaine Le retour des morts vivants 4 : Necropolis ? C’est juste une idée comme ça…

  3. stylvain dit :

    “Another World”
    Film récent. Je ne donne pas mon point de vue sur ce film, je ne veux pas gâcher le plaisir en en disant trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *