The Walking Dead 609 : No Way Out, ce que nous en avons pensé

the walking dead saison 6

Depuis ses débuts, The Walking Dead nous a habitués à se montrer une série fortement inégale d’un épisode à l’autre, mais rarement elle ne nous avait autant déçus qu’avec Start to Finish, l’épisode final de la première moitié de la saison 6. Pourtant, aujourd’hui, comme nombre d’entre vous, il était hors de question que nous rations nos retrouvailles avec The Walking Dead et No Way Out, l’épisode 9 de la saison 6 de la série de zombies d’amc. Il faut dire que la scène post-générique de l’épisode 8 et les adaptations des comics que nous pressentions avaient de quoi faire revenir les plus réticents d’entre nous.

[Attention la suite contient de nombreux spoilers si vous n’avez pas vu l’épisode]

the walking dead saison 6 épisode 9 no way out

No Way Out commence d’ailleurs plutôt bien alors que nous retrouvons Sasha, Abraham et Daryl confrontés aux hommes de Negan. Nous avions certes déjà vu cette scène, en guise de vidéo promotionnelle, mais j’ai apprécié la revoir notamment grâce au leader de ce détachement des Sauveurs de Negan. Je ne savais vraiment pas comment elle allait se terminer (j’ai bien cru qu’Abraham allait s’en manger une) et je dois reconnaître, même si je suis vraiment déçu que le leader soit déjà mort (j’étais vraiment deg… c’est dire), que pour une fois The Walking Dead a su me surprendre.

Malheureusement, pour la suite, c’est tout l’inverse. Ainsi, alors qu’on commence par une scène vraiment bien dosée, nos retrouvailles avec Rick et sa brochette sont quant à elles vraiment médiocres. La fin de l’épisode 8 nous promettait un retour percutant et sanglant, lorsque Sam appelle sa mère au milieu des zombies, mais il semblerait que nos chers amis cadavres soient un peu durs de la feuille (surtout lorsque ça arrange les scénaristes). Ils tirent ainsi délibérément sur la corde, préfèrent les faire vagabonder avec leurs têtes de starlettes bien proprettes, les font papoter au milieu des zombies sans que cela n’ait aucune conséquence, les font échanger des bébés bien silencieux, tout ça pour nous faire attendre une nuit qui, comme bien souvent dans cette série, commence uniquement quand ça fait plaisir aux scénaristes…

the walking dead saison 6 épisode 9 no way out

Personnellement, j’ai été terriblement déçu que tout ne s’enchaîne pas dès le début et qu’il nous faille attendre la moitié de l’épisode pour que ce que nous attendions tous arrive enfin. Et là encore, grosse déception. Ce serait mentir de dire que je n’ai pas poussé un petit cri de joie en voyant Sam se faire dévorer mais mon plaisir s’est arrêté là face à la mise en scène poussive et lancinante de ce qui aurait dû être THE moment de l’épisode. Quand je pense à l’intensité que l’attaque des zombies sur le petit groupe aurait pu avoir, comment ne pas être déçu par l’invraisemblance de l’ensemble et ce montage ridicule ? Non seulement les zombies mettent des heures à réagir, choisissent bien leur cible, alors que tout ce beau petit monde est particulièrement agité et bruyant, mais en plus on doit se taper les minis flashbacks avec Jessie. Mais les scénaristes ne l’avaient semble-t-il pas encore compris : on se moque éperdument de ces personnages. Bref, voir la petite famille crever misérablement n’aura eu aucun effet sur moi. Du coup, le moment où Carl se prend la balle, pourtant si important dans les comics, perd toute saveur… Quel gâchis. En fait, la seule chose que j’ai réellement appréciée c’est de voir que ce sont les paroles de Carol qui en sont responsables. Ça fait bien peu.

Enfin, que dire des autres sous-intrigues si ce n’est qu’elles ne semblent là que pour combler le vide. Entre les discussions niaises entre Enid et Glenn et leur trouvaille de flingues trop bien cachés dans des boites (c’est cela oui), l’intrigue du Wolf complètement inutile, les confrontations ennuyeuses au sein du groupe Rosita/Eugene/Carol/Morgan/Tara, il n’y a rien de bien intéressant.

the walking dead saison 6 épisode 9 no way out

Heureusement le final vient un peu sauver les meubles même si j’ai eu beaucoup de mal à comprendre la réaction de Rick avant de piger qu’il essaie de gagner du temps pour que Denise s’occupe de son fils. La mise en scène est un peu mieux travaillée et l’action (bien que répétitive) nous sort brièvement de notre torpeur. En revanche, j’ai de plus en plus de mal avec le comportement des zombies dans la série qui, comme beaucoup de chose, semble modulable en fonction des envies des scénaristes (suivre le feu alors que leurs proies sont juste devant, mais bien sûr). Comment croire également que Rick s’en tire vivant alors qu’il est seul entouré de zombies au départ ? C’est vraiment un cas d’école du figurant qui reste en retrait et n’agit pas, élément inutile du décor regardant un beau beefsteak s’agiter sans l’attaquer. Enfin, difficile de croire qu’aucun survivant ne se fait tuer lorsqu’ils décident de foncer dans le tas mais si ça se trouve ils ont tous le cul bordé de nouilles comme Glenn…

En fin de compte, après un final bien raté, cette saison 6 de The Walking Dead repart d’un pied incertain avec des conclusions souvent décevantes des intrigues amorcées dans la première partie. Voyons cependant le bon côté des choses : les survivants d’Alexandrie ont enfin su s’adapter à ce nouveau monde alors l’ère Negan peut débuter. Mais, par pitié, ne ratez pas ça aussi.

the walking dead saison 6 épisode 9 no way out

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

40 commentaires

  1. fred666 dit :

    aie aie ça recommence et toujours aussi naze et la il n y a plus z nation pour s eclater heureusement qu il y a des bouquins …

  2. 10K dit :

    Quand y’a de la parlotte ça chouine en se plaignant qu’il ne se passe rien. Et quand y’a de l’action , ça chouine sur le fait que c’est pas réaliste …

    Faudrait peut-être arrêter de regarder la série , ou du moins arrêter vos rubriques sur TWD …Quoiqu’ils fassent vous trouverez toujours un “truc” qui ne va pas . (Dans les bouquins aussi y’a des incohérences , et OSEF d’ailleurs)

    Dernier post et dernier passage sur ce site .

    1. Squeletor dit :

      Bon vent ! Allez je passe un petit coup de serpillère après ton passage.

      1. icare dit :

        Hahaha je dois confesser que cette réplique m’a donné un fou rire du tonnerre. Ça a fait ma journée comme dirait l’autre. Parce que question sensations je me suis royalement fait chier avec cet épisode certes honnêtement joué mais absolument sans surprises. Vivement la suite… En fait non.

  3. galette dit :

    Je dois l’avouer, dubitatif comme j’étais à la fin du 8, j’ai été agréablement surpris par celui-ci.Les motards explosés à la roquette, dommage pour le chef, très bien. Sam et sa mère dévorés, pas mal.Le fight énervé contre la horde, sympa.On rentre dans le lard de la série quand on s’emmerde,faut bien la saluer quand elle se rend divertissante.

    1. Squeletor dit :

      Tu vois pour le coup je suis d’accord avec ta manière de qualifier les différents éléments sympas de l’épisode mais, perso, les trop nombreuses invraisemblances et facilités scénaristiques m’empêchent totalement d’être divertis. Y’avait de bonne base mais la forme est vraiment pas aboutie.

  4. Zombie 94 dit :

    suis ok avec galette, on s’emmerde pas, ou à peine 1 mn par ici par là mais dans l’ensemble c’est tout à fait distrayant. et franchement, malgré quelques imperfections, qui peut prétendre SÉRIEUSEMENT que le puéril Z nation est au-dessus avec ces personnages fadasses sans épaisseurs ? en vérité on peut critiquer TWD mais je ne vois pas une production audiovisuelle qui lui arrive à la cheville depuis un bon bout de temps. ha oui, on pourra me sortir un film neo z par ici mais sinon ? Extinction ? très bof… the dead en inde ? plouf plouf… je parle même pas des adptations de jeux pourraves ou du pas antipathique côté ambiance au début mais clairement insuffisant au final Maguie. la vérité hors TWD c’est le grand désert côté séries / films… c’est pas mon dernier post et je reviendrai parce que j’aime bien ton site et pour foutre la merde, alors te fatigue pas avec ta serpillière 😉

    1. Squeletor dit :

      Tu as raison du point de vue de l’ambition. TWD reste quand même l’adaptation d’une œuvre phare de la culture Z et elle s’en donne les moyens. Après au niveau du produit fini, c’est ce dont on discute semaine après semaine, les avis divergent mais, pour moi, TWD n’est pas encore la série qu’elle devrait être et certainement pas une référence quand on la considère épisode après épisode. Je range ma serpi du coup 😉

    2. galette dit :

      Ouais, enfin j’adore Z Nation moi…Avec des attentes différentes. Mais exploser des méchants ,débiter des tas de zombies sans une égratignure et pas trop s’emmerder avec les invraisemblances, on s’en rapproche quand même beaucoup. C’est peut-être pour ça que j’ai bien aimé cet épisode 9.

      1. Zombie 94 dit :

        je ne voulais pas être désagréable avec z nation, je n’ai vu que la saison 1 et j’ai pas accroché des masses, c’est peut-être mieux depuis. Mais je crois que c’est surtout une question de goût, je suis au fond + post apo (relations humaines dans cet environnement) que zombie 100% oriented. Pour moi le zombie est un outil indispensable à la story, ambiance, adrénaline mais pas central… ce que j’aime pas chez z nation c’est le jeune couple un peu beauf ricain, le sniper blafard taciturne un peu cliché et surtout, surtout, ce petit côté où chaque épisode doit proposer une petite histoire spécifique, c’est old school ce procédé il me semble, un peu comme code quantum ou starsky & hutch…ou X files pour être plus positif (qui avait aussi une histoire transversale qu’on retrouvait dans quelques épisodes mais pas tous), bon voilà…

  5. Zellounet dit :

    oh putain .!!!!! Enfin

    Ça faisait 15 semaines que j’étais en manque et je suis absolument pas déçu :)

    La scène de Daryl est énorme au tout début ! J ai bien cru que notre Rouquin allait s en prendre une :)
    Ce qui est dommage, c est que le leader avait l air bien charismatique et avec un bon humour ^^
    Et ce costume bleu de grand père … Stop merde , ressort ton Marcel avec le sang et la sueur abby ^^

    La farandole face aux zombies …. Le petit con … Normal
    Jesse … Dommage elle était sympa et Rick qui lui coupe la main … Énorme ! Ron … Autiste jusqu’au bout … Le coup de sabre de michonne n aura hélas servie à rien :(
    J ai pas du tout aimé la façon que ca a été filmé en pseudo ralentit/ flashback :(

    Le tir dans l œil fait une pirouette pour revenir comme dans le comic … Mais bon faudra m expliquer comment on peut survivre à une balle dans l œil …

    ( manque plus à Rick de perdre sa main ^^ )

    Glenn la chatte a encore été bien verni ^^

    J ai apprécié que le curé pose se sorte les doigts et que Eugène porte ses couilles :)

    Après aussi …. Y a un truc que j ai pas trop’aimé et compris … Comment ils font pour passer du plein jour à la pleine nuit … Et les types ils avancent de 50 mètres et c est comme s il s était ecoulé 3 heures :)

    Vivement la semaine prochaine ^^
    Et je pense qu on peut commencer à s inquiéter pour’glenn ^^

    1. Squeletor dit :

      J’aime bien ce genre de commentaire parce que ça montre comment deux personnes peuvent remarquer les mêmes choses et ne pas avoir le même ressenti au final.

      C’est tout à son honneur mais toutes les invraisemblances, problèmes de mise en scène ne semblent pas gêner Zellounet. Moi, les mêmes trucs, pour une production de cette ampleur, m’empêchent d’apprécier ce que je regarde. Suis probablement trop exigeant… mais bon sang y’a du fric là derrière, y’a je ne sais combien de scénaristes… y’a des trucs qui ne devraient pas passer.

      1. Zellounet dit :

        Squeletor,

        Je relève quand même le fait qu il fait jour et nuit en 10 secondes ^^

        À part qu Alexandria fasse 10 borne de long , ils ont fait 50 mètres en 3h ^^

        Par contre pour Carl, je suis allé faire qq recherche. Il semblerait qu il est pris la balle de profil !

        En gros elle est passée par l arrête du nez pour ressortir par le haut de la pommette !

        Y’a un mec de la production qui disait que si c était comme dans le comic avec un trou béant et un bout de cerveau qui giclait il avait zéro chance de s en tirer !

        Je trouve que c est une belle pirouette :)

        1. Squeletor dit :

          Pour le coup que Carl se prenne la balle et survive ça ne me dérange pas, ça fait partie des éléments du comic qu’on attendait tous. Ce que je n’ai pas aimé c’est que ce moment si important soit noyé par ce qui précède : les mises à mort random de la famille de Sam, les vieux ralentis et flashbacks au milieu pour bien que le téléspectateur débile comprenne que Rick est triste.

  6. KidKeutin dit :

    ce pavé n’est pas une critique. C’est juste un défouloir de la part de l’auteur.
    C’est naze!

    Il y a aussi une belle réalisation derrière tout ça!

    Passe le relais à quelqu’un!

    1. Squeletor dit :

      Ce commentaire n’en est pas un. C’est juste un fanboy qui n’a pas compris que les gens avaient le droit d’avoir un avis différent du sien et que cet article avait pour but d’échanger des avis et pas d’attaquer l’auteur. C’est naze ! Coup de serpi !

  7. vorenus13 dit :

    cette saison de folie……mais ou sont les personnes qui relisent les scénarios ? que fait le showrunner ? que de raccourcis et de bêtises…
    glenn et sa benne,morgan et sa philosophie a deux balles, l’amourette du docteur et la brunette , la coupure de la main avec un couteau infecté de rick inutile, un final 608 effacé en deux secondes, etc…. je suis a 2000% d’accord avec toi squeletor..
    cette saison sera la plus nulle…et n’attendez pas encore negan, il sera la dans les dernières minutes, deja qu’on nous tire en longueur l’arrivée de jésus…reviens FRANK
    mais TWD est une série qui paradoxalement, me met les nerfs en pelote mais que je ne peux pas manquer….allez comprendre.

    1. Dudule dit :

      C’est ce qu’on appelle l’amour, le vrai.

  8. Alexia dit :

    Pour l’épisode 8, j’ai eu la chance d’avoir une personne qui puisse me le filer car je n’ai pu le voir sur ocs. Bref…
    Je dois dire quand le voyant que samedi, j’étais bien contente de ne pas attendre plus longtemps pour savoir ce qui allait se passer à Alexandria.
    Sincèrement, je suis très contente de cet épisode. Mon cœur battait tellement fort que j’ai cru que j’allais le vomir. Déjà quand on retrouve Daryl, Sasha et Abraham qui se retrouvent face à la bande de Negan. (Je n’ai même pas regardé les 4 minutes qui se trouvait sur Facebook, j’aime découvrir d’un coup). Je flippais ma race en me disant, non, pas tous les trois, c’est pas possible. Dans ce passage, on peut déjà voir que ce ne sont pas des anges et qu’ils aiment jouer avec les nerfs des personnes qui se retrouvent devant eux. L’explosion m’a fait sursauter et m’a fait rire. Voir Daryl qui se pointe avec le bazooka, tout tranquille. Il me fait penser à mon collègue de bureau (pas physiquement), quand c’est la folie chez nous, lui, no stress. :)
    Après que la petite bande de bikers soit morte ça ne me chagrine pas trop, je pense juste que les auteurs veulent nous faire languir, nous tester, jouer avec nous pour ceux qui suivent la BD.
    Revenons à Alexandria. C’et vrai qu’on finit l’épisode 8 sur Sam qui dit “Mum” alors qu’ils ont descendu les escaliers de la maison et quand on les retrouve, bah ils sont loin sans qu’un zombie ne réagisse. Normal ? I don’t know. Pour nous, on devait les retrouver entrain de se faire étriper par les zombies, mais non, ils continuent et papoter au milieu d’eux. Mais une fois que les zombies se sont réveillés, il faut voir aussi que les zombies réagissent au mouvement, sachant qu’ils commençaient à faire du bruit et rester sur place, ça donnait un signal aux zombies. Un zombie est toujours en mouvement, il ne s’arrête jamais. Mais après tout va vite ! Et c’est vrai que le passage pour l’œil de Carl passe un peu inaperçu par rapport à la BD.
    Ensuite passons à Glenn, je pense que j’ai loupé un passage, mais à quel moment, il sait que Maggie est enceinte, car quand on l’apprend, Glenn est sous les zombies et elle le dit à Aaron. Je reste un peu surprise. Mais ce n’est pas non plus le plus important. Mais parfois, un rien me titille les neurones. Mais le fait qu’il était à deux doigts d’y passer, m’a rendu folle. Là, je pense sincèrement que les auteurs jouent avec nos nerfs en ce qui concerne Glenn. Comme on sait comment il meurt dans la BD, je pense qu’ils le font exprès. En tout cas, je faisais des bons sur mon canapé, heureusement le trio arrive à temps. Ouf…
    Quand Rick part dans la masse de zombies, je me disais “Voilà, il a encore pété une durite.” Mais non, je n’avais pas pensé qu’il faisait ça pour que les zombies s’éloignent de la maison. Mais j’ai apprécié que le fait de voir Rick dans cette masse donne le courage aux autres pour faire le ménage et sincèrement j’ai adoré. Après que personne ne soit mordu ou tué, bon bah, on peut avoir un peu de répit. :)
    Pour la fin, où les zombies voient de la lumière et vont vers cette lumière (bon le feu) ça fait un peu bizarre. En même temps tant mieux pour eux. Mais moi, je suis un peu perdu sur le fait de faire réagir un zombie. D’ailleurs, ma mère me l’a dit en regardant l’épisode 8. Quand ils attaquent la maison de Jessie, ma mère me fait “Regarde, ils contournent la clôture et passent par le portail.” On a bien ri à ce moment là de l’épisode.
    Donc hâte d’être à lundi prochain pour savoir ce qui va se passer. Et surtout une grosse hâte de voir Negan et sa belle Lucille. :)

    1. Squeletor dit :

      Merci Alexia pour ton long retour 😉 En fait, tu es comme Zellounet, tu détectes des conneries mais ça ne t’empêche pas d’apprécier. C’est con pour moi que ce soit le contraire mais faut dire que je suis très exigeant avec cette série et je me dois de l’être.

      Par contre pour Negan on sait qu’on ne le verra qu’au dernier épisode de la saison, sûrement le cliffhanger.

      1. Alexia dit :

        Je sais que Negan on le verra plus dans la 7ième saison. Là, ils nous préparent à son arrivée. Mais je suis impatiente. 😉
        En tout cas, continue de dire ce que tu penses non ce que les gens veulent lire. Puis tout le monde a le droit de dire si ils ont aimé ou pas et pourquoi. Moi, j’adore toujours autant venir ici pour lire et dire ce que j’en pense.
        PS : Oui, je dois dire que je me suis bien lâchée, mais j’ai pas tout mi. Je me suis retenue. 😀

      2. Zellounet dit :

        Squelettor,

        C est parce qu on est des romantiques ^^ ou qu on est sensibles !
        Je pense qu Alexia , elle est comme moi, elle trouve que les réalisateurs ont fait en sorte qu on s attache aux personnages et qu à chaque épisode on veut voir ce qui va leur arriver :)

        C était comme ce que j essayer de t expliquer au moment du passage de Glenn avec la poubelle !

        Y a des codes de réalisation, des indices , et des interactions clef entre chaque perso !
        Et puis en face ta les techniques et les romantique !
        Les haters et les pro.

        Y a des perfectionnistes et ceux qu ils veulent juste voir ce qu il va se passer :)

        HS: je t invite à lire de la doc sur le management par les couleurs si tu as 5 minutes a tuer ^^
        Y a 4 grande couleurs de personnalités , et nous, pauvres humains , avons notre propre couleur ou une nette dominante :)
        Quand je faisais mes cours de management, cette partie du cours à changé ma vie tellement c est vrai.

        La vision des jaunes (nous) et celles des rouges ( toi)^^

  9. max dit :

    J’ai arrêté après le milieu de saison 5, y’a eu du mieux du coup ou c’est toujours à chier des bulles ?

    1. Squeletor dit :

      Je vais laisser les autres répondre car sinon on va encore me dire que j’essaie de dégouter les gens de voir cette série (c’est vrai j’y gagne tellement…). Je dirais simplement que je n’ai aucun souvenir de la deuxième moitié de la saison 5, que le début de la 6 a bien convaincu (3 épisodes) et que la suite est égale à ce que la série a pu produire…

    2. ARM dit :

      Pour résumer :
      • Première moitié S5 : début très surprenant au niveau du rythme et choix, gâchés par les épisodes 4 à 8 trop focalisés sur Beth (et toute sa storyline est absolument inutile)
      • Seconde partie S5 : un début dans la moyenne, sans être mémorable. Un gros étirement en longueur jusqu’à la fin de la saison malgré un gros chamboulement pour les persos. Pas à chier, mais pas bon : juste quelques bons moments avec Carole, pas grand chose à souligner.

      • Première partie S6 : A mon goût très bonne, avec un choix de rythme pertinent et intelligent (7 épisodes = 3 jours + 1 épisode flashback bonus sur Morgan).
      En soi, une bonne idée, avec deux excellents persos (Carole, Deanna…), un épisode sur Morgan avec le super John Caroll Lynch, mais un ensemble pas forcément bien géré (incohérences, facilités, cliffhangers putassiers et gratuits…).

      Bref, la série est toujours en dent de scie, et la suite de la saison 6 semble le prouver.

      Il y a du très bon, voire de l’excellent (le personnage de Carole qui a autant de moments de gloire que d’énormes fautes ; les maquillages ; la musique ; le nombre de figurants ; des zombies plus dangereux…) et du très mauvais, voire minable (oubli de la dangerosité des zombies hier ; montage médiocre (noir et blancs, ralentis superficiels) ; rythme saccadé ; inintérêt de 90% des persos ; effets spéciaux 3D et incrustations à chier…).

      A toi de voir ce que tu veux et peux excuser.
      J’avoue que je reste pour Melissa Mc Bride (Carole), l’arrivée de Negan (en espérant un Dwight sexy), les maquillages (vraiment meilleurs qu’avant) et quelques idées de mises en scène (on a eu quelques plans assez inédits pour la série en début S6, forts sympas).
      Mais une fois ça évacué (ou gâché), je ne reviendrai pas sur la série.

      Ils ont l’art de saboter le travail en se plantant magistralement avec des idées inutiles et un certain laxisme sur d’autres points (le montage ridicule autour de la scène-clé de l’épisode, même pas au niveau d’un collégien sur Movie Maker…), et ça se prend tellement au sérieux avec tellement de poncifs que la série ressemble de plus en plus à un soap opéra en décomposition.
      Et c’est ça qui fait, je pense, que les fans mécontents sont plus nombreux et surtout plus virulents : si tu évitais d’ajouter de la merde inutile et gratuite, le potentiel est là et est très bon !

        1. MAX dit :

          J’ai pris sur moi et j’ai regardé les épisodes jusqu’à celui-ci finalement.

          Disons Les plus :
          . Aaron cool, sous exploité mais l’idée de recruteur en filature j’ai rien contre.
          – Daryll le redneck et une tension sexuelle avec aaron, je ne serais pas contre.
          – alexandria n’est pas trop gaché, en tout cas bien moins mauvais que wodbury
          – glenn, caroll, daryll sont pas trop mal interprétés.
          – On met pas trop en avant l’actrice jouant michonne, tant mieux.
          -L’épisode en noir et blanc prouve que la série passerait mieux dans ce format.

          Les moins :
          les scénaristes par contre eux sont digne de finir sous euh à la poubelle. ^^ On ressent aucune empathie pour ceux qui disparaissent du coup.
          – Le comportement des zombies, le temps mais aussi les espaces sont modulables. Certains vont et viennent d’une endroit à l’autre facilement, d’autres sont totalement paumés. C’est pas logique.
          – la facheuse tendance à sous-considéré les habitants d’alexandria et de ne faire mourir qu’eux.
          – les dialogues, toujours aussi niais et qui arrivent parfois en pleine action.
          – monsieur l’curé, il serait temps de laisser tomber. On ne croit plus en votre jeu. Idem pour sasha, et gros roux qui m’énervent.
          – ce côté un personnage = une arme qui fait trop jeu vidéo. On a arbalète man, gun-man, sabre-woman, Mister Bâton. Munitions et flèches illimités ?
          – ça interesse quelqu’un de voir Morgan dans son gîte rural pendant une heure ?

          The walking dead, beaucoup de moyen pour pas grand chose. L’écriture et une partie du casting serait à revoir.

  10. J.R. dit :

    Enfin ils assument le grotesque et le badass bien ricain.

    Enfin un enfant dévoré, et un autre zombifié. Ça manque encore de headshots crados et d’éventrations bien sales mais dans l’ensemble ça devient divertissant.

    Faut juste arrêter le chiant/larmoyant et y aller franchement en mode actionner avec des zombies, godbless’muricay tout ça…

    C’est probablement ce qu’on aura de moins mou jusqu’au cliffhanger de fin de saison…

    1. Squeletor dit :

      Toi tu veux Michael Bay comme prod exécutif 😉

      En tout cas, tout va dépendre de comment ils font entrer la Colline dans la danse mais ça peut être de manière chiante ou plutôt divertissante. J’ai un assez bon feeling pour le prochain épisode.

  11. Celuidontonnedoitpasprononcerlenom dit :

    Hey Squeletor :)
    Ça fait un bout de temps que je lis quasi tous tes articles, et même si parfois je te trouve un peu dur, il n’empéche que tes critiques restent très justes pour moi. TWD c’était LA série durant les quatre premières saisons, et plus ça va, plus la prod enchaîne les pétards mouillés (le “mom” et le “help”) et les moments à vide.
    Cet épisode, même si j’ai apprécié certaines choses (des détails, Michonne embrassant Carl par ex), il reste globalement décevant. Triste de voir la qualité des comics se perdre au fil des saisons alors que le casting est bon, et cet amour qu’ils ont pour les plans en slowmotion commence à me courir sur le haricot.
    Bref, je suis d’accord avec beaucoup de points que tu soulèves, et je sens que cela ne s’arrangera pas vu que la prod a décidé de ne pas s’arrêter avant la fin des comics (si j’ai bien compris). Donc voila, continues de faire tes critiques, je t’aiderai pour la serpi s’il le faut 😀

    1. Squeletor dit :

      Merci de ta fidélité à MZC, ça fait plaisir et pas de souci pour la serpi, j’en ai un placard rempli 😉

  12. Django dit :

    Hi there,

    Je trouve moi aussi tes critiques très justes. Et j’avoue que ça fait du bien de constater que mon mari et moi ne sommes pas les seuls à trouver la série bancale.

    Nous suivons la BD (enfin, surtout Monsieur, moi j’ai lâché l’affaire) et la série depuis le début. Nous étions très enthousiastes à l’idée de regarder une adaptation TV. Nous avons beaucoup aimé la première saison. Et c’est tout. Nous restons fidèles dans l’espoir que la situation s’améliore, mais rien n’y fait, la mayonnaise ne prend pas pour nous. Nous attendons de voir Negan et s’il est aussi foiré que le fut le Gouverneur, eh bien ce sera fini pour nous.

    Je ne comprends que l’on puisse considérer cette série comme “géniale”. Personnellement, je lui trouve des défauts assez rédhibitoires. Il y a le rythme, bien sûr. Il y a le casting, pas toujours très heureux: par exemple, l’actrice qui joue Michonne a sans arrêt la même expression scotchée sur le visage et celui qui fait Abraham est ridicule. Quel gâchis pour deux personnages qui sont si charismatiques dans la BD! Il y a aussi les personnages qui sont mal écrits. A part Carole et Daryl, je ne suis attachée à aucun d’entre eux. Il y a les dialogues pseudo-philosophiques qui sonnent creux. Il y a les énormes incohérences, notamment la présence de Judith.

    Bref, beaucoup, beaucoup de défauts alors que le potentiel de départ était énorme. C’est une vrai déception. Comme dit mon mari, si la série passait sur HBO, elle serait toute autre.

  13. Dudule dit :

    Grosse déception une fois de plus. Trop d’incohérences et de scènes mal fichues. Quel dommage, une fois de plus.

    J’allume ma petite bougie en hommage aux 3 premières saisons, victimes de leur propre succès.

    Je n’ai plus espoir de revoir un bon épisode qui déchire, fait par des gens qui sauraient maîtriser leur métier. On croirait une série dont les épisodes sont mis à disposition des étudiants qui ont en charge la réalisation. Ça ou alors toute la production est bourrée.

    Je m’accroche encore à mes personnages adorés et aux quelques détails qui rendent le visionnage moins dégueu. C’est dur.

  14. hank dit :

    Coucou tous !

    Alors moi, je ne suis pas du tout d’accord avec toi Squeletor, mais au fond, on s’en bat les c****** parce que si on avait tous le même avis, je pense qu’on se ferait bien chier !

    Honnêtement, je crois que je m’attache vraiment trop trop vite aux personnages ; la preuve en est que j’ai trop pleuré pendant cet épisode. Mais ce qui m’a ému aux larmes, ce n’est pas la mort de Jesse et ses deux rejetons, c’est le sentiment d’unité qui se dégageait de tous nos survivants à la fin de la série. Ils sont ensemble dans cette galère et ils viennent de le comprendre.

    Et malgré mon sentimentalisme (les mamans rentrez chez vous), j’ai adoré que l’on voit un gamin se faire dévorer même si j’aurais préféré qu’il se fasse dévorer 15 secondes de plus, face caméra, les tripes à l’air. Des enfants comme lui, y en a 30 dans mon quartier alors ça m’a fait un putain de bien !

    Pour une fois j’ai aimé Rick.

    Je ne comprend pas l’engouement que les gens ont pour Daryl. Je l’aime bien mais c’est pas non plus l’employé survivant du mois ! Carole est meilleure dans ce rôle.

    Morgan, je ne l’aime pas.

    J’espère avoir + de Abraham, Rosita et Aaron qui sont trois personnages qui méritent d’être développés.

    Je ne veux pas que l’on tue Tara qui est LA touche d’optimisme de TWD depuis les morts de Beth, Noah et Tyreese.

    Bref j’ai aimé l’épisode, mais peureux comme je suis, je n’aurais pas discuté 3h entouré de plein de zombies ! C’est la seule scène qui m’a géné.

    Et le moment où Carl se prend la balle était bien mais pas WTF. Je l’aurais plus vu se jeter devant son père pour le protéger, se prendre la balle puis Ron se fait décapité par Michonne. Point Final.

    A bientôt à tous et merci Squeletor pour ta critique.

    1. Squeletor dit :

      Merci pour ton commentaire qui respecte l’avis des autres, ça change des trolls à serpi qui ont sévi le jour de publication de la critique.

      Je rebondirai juste sur ce que tu dis sur Daryl car je suis tout à fait d’accord. Certes j’ai bien aimé la scène de début mais, au final, il ne sert plus qu’à faire le “bonhomme” pour faire plaisir à ses fans? Car, autrement, il est complètement éclipsé par des persos avec moins de potentiel. C’est dommage.

  15. Glenn Rhee dit :

    Bon retour.
    Après un épisode 8 Dégueulasse, le show reviens enfin avec de bonnes intentions en 2016.
    Maintenant attention à la chute de rythme que connais la série.
    Vivement Negan (même si oui il apparaîtra que dans le dernier épisode)

  16. Rémi dit :

    Non mais là c’est grave ! Si vous trouvez encore le moyen de vous plaindre après un épisode aussi puissant et rythmé, arrêtez la série direct quoi ! Si vous n’êtes pas capable de reconnaitre que c’était sans doute le meilleur épisode de la série, c’est qu’il y a un gros problème ! Squeletor là je ne vois vraiment pas ce qu’il te faut de plus. On s’est fait chier pendant 5 épisodes et je comprenait tout à fait tes critiques, et bon dieu pour une fois qu’on n’a véritablement un épisode de folie, tu trouves encore le moyen de dire que c’est un mauvais épisode. Mais WTF !!

    1. Squeletor dit :

      Sans les nombreux choix douteux, les mises en scène ratées et les facilités scénaristiques, j’aurais probablement été d’accord avec toi mais là non. Et visiblement, je ne suis pas le seul 😉

  17. Rawhead Rex dit :

    Allez à mon tour de mettre mon grain de sel! Les incohérences sont énormes mais il y en a dans pratiquement toute les séries et je ferme les yeux. J’y trouve mon compte malgré tout car il y a du boulot derrière et j’ai eu ce que je voulais à savoir la disparition de têtes à claques (Sam Cookie et son frère Serpi). A voir pour la suite…

    1. Squeletor dit :

      Je suis d’accord avec toi, il y a beaucoup de séries avec des incohérences et ça ne m’empêche pas de les apprécier. Mais il faut dire que, dans leur cas, elles ne touchent pas à mon “domaine de prédilection” et “de cœur” et je ne m’impose pas de les critiquer. Donc forcément je regarde TWD avec un œil beaucoup plus critique. Cependant, ce qui me désespère avec TWD c’est que systématiquement ces incohérences sont là par choix de la part des scénaristes pour les aider à bidouiller leur histoire comme bon leur semble alors que l’histoire devrait découler des événements ou alors les événements être adaptés à ce qu’ils veulent faire. Mais ils ont fait le choix de jeter le réalisme aux oubliettes pour proposer un spectacle qui malheureusement convainc une partie des téléspectateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *