The Walking Dead 613 : The Same Boat, ce que nous en avons pensé

the walking dead saison 6

Après cinq saisons et une sixième déjà bien entamée, si je devais comparer la série The Walking Dead à un amateur de course à pied, ce serait à un adepte de la course fractionnée et certainement pas à un marathonien. Malheureusement, même faire du fractionné ne semble pas permettre à la série de zombies d’amc de progresser en endurance et en technique. Eh oui, car après une série de trois épisodes franchement bien sympas, The Same Boat, l’épisode 13 de la saison 6, nous propose un de ces épisodes creux de remplissage dont la série a le secret (les scénaristes devaient certainement récupérer après avoir fait l’effort de nous proposer 3 bons épisodes).

[Attention la suite contient des spoilers si vous n’avez pas encore vu l’épisode]

twd613daube

Il faut cependant dire que nous nous y attendions un peu. Non seulement parce qu’il est couru d’avance que Negan n’apparaîtra que dans l’épisode 16 de la saison mais également car il ne reste que peu d’éléments à adapter des comics avant l’arrivée du dit personnage (ils seront sûrement adaptés dans le prochain épisode). Les scénaristes ont donc décidé de faire ce qu’ils font généralement le moins bien : broder. C’est ainsi qu’au lieu d’avoir un épisode qui fait avancer les choses, nous avons une simple parenthèse maladroite pour remplir un épisode et nous rapprocher du final.

Car, à y réfléchir, si Carol et Maggie ne s’étaient pas faites capturer à la fin de l’épisode 12, qu’est-ce qui aurait changé ? Rien… Primo se serait pris sa balle mais à l’extérieur de la base des Sauveurs, point final. Nous aurions alors évité un épisode entièrement consacré aux remords poussifs de Carol. Certes la détermination de Maggie fait plaisir à voir mais, du côté de Carol, que nous a apporté cet épisode si ce n’est rendre un personnage (dont beaucoup redemandaient) moins fort et essayer de lui apporter des nuances de manière simpliste et ennuyeuse ? Décidément, sans son poncho de l’apocalypse qui lui permet de faire exploser des dizaines de zombies et de massacrer de la Termite, il n’y a plus personne si ce n’est une (fausse ?) dévote. À la limite, j’aurais accepté tout cela si ses remords (tirer dans le bras de l’homme, hésiter avec la leader du groupe) avaient eu des conséquences, mais les scénaristes semblent encore une fois trop froussards pour faire subir autre chose que des coupures superficielles à nos héros (déjà pare-balles la semaine passée). Bref, les Sauveurs en ont encore pris pour leur grade tandis que nos super-héros continuent à s’en tirer avec une chance de cocu.

twd613joue

Je n’ai donc guère envie de m’étaler sur cet épisode, ne m’amuserait pas à souligner l’inutilité de permettre à chaque Sauveur de raconter sa petite histoire lambda (pour les buter derrière) ni encore leur stupidité en matière de garde de prisonniers. Du vide si ce n’est essayer de manipuler de manière trop facile le téléspectateur à coup de “on déshumanise Rick et sa bande dans l’épisode 612, on humanise les Sauveurs dans l’épisode 613, tout ça pour retourner les choses et accentuer encore plus la monstruosité des Sauveurs quand ils auront enfin leur vengeance…”

En fin de compte, après l’épisode 609 qui illustrait un des gros défauts de la série à savoir gâcher des éléments des comics par des choix de mise en scène et un dosage douteux, cet épisode 613 représente parfaitement un autre gros problème : remplir les milieux de mi-saison avec du vide pour faire patienter jusqu’à un final très attendu.

twd613irma

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

27 commentaires

  1. icare dit :

    Episode sans concession en ce qui concerne l’optimisme et la joie de vivre.
    Pour une fois j’ai un avis résolument différent du vôtre Squeletor. Cet épisode m’a secoué car contrairement au précédent nous avons pu mettre un visage et une personnalité aux personnes décédées. Certes la partie consacrée à Carol était sur un fil (on ne savait pas vraiment si elle jouait ou non un personnage) mais le final nous a récompensé de notre patience.

    1. Squeletor dit :

      Et c’est ton plus grand droit mon cher Icare ! Perso, ça n’a vraiment pas pris avec moi car autant je trouvais l’idée sympa de donner un visage à ces Sauveurs autant cela m’a exaspéré de voir que chacun a eu droit à sa “minute révélation larmoyante” et de me rendre compte que cela n’était qu’une énorme ficelle de la part des scénaristes pour faire passer Rick et sa bande pour des monstres pour après pouvoir montrer à quel point Negan est encore plus monstrueux. Même chose pour le final, sympa mais attendu.

      1. icare dit :

        Je vois une utilité à cet épisode c’est qu’il nous révèle/rappelle en accéléré le cheminement intérieur des protagonistes depuis le début de l’aventure d’agneaux en loups. Et c’est le personnage de Carol qui a été choisi/sacrifié pour cela. Il était important pour eux comme vous le rappelez de montrer que Rick et sa troupe étaient devenus une bande de tueur au même titre que celle du gouverneur hier ou de Negan demain. Je pense que pour beaucoup comme moi les choses n’étaient pas aussi claires. Maintenant ça l’est.

  2. trineor dit :

    J’ai passé tout l’épisode à croire à une espèce de suspense fondé sur le bluff, à chercher à comprendre ce que Carol pouvait avoir en tête, quelle stratégie elle était en train de monter avec ce faux personnage de geignarde, à me dire que cet épisode était génial parce qu’il arrivait à me semer et que je ne voyais pas du tout où il voulait en venir… pour finalement comprendre avec un désarroi infini, que l’épisode ne voulait en venir nulle part, que tout était premier degré, et qu’ils ont réellement pété une durite au point de se dire que ça pourrait faire bien s’ils dédiaient un épisode entier à transformer leur MamaRambo semi-psychopathe patiemment développée depuis six saisons en une bondieusarde pleurnicheuse improvisée. Mais wtf ? o_o

    1. gfgfdfdfd dit :

      c est exactement ça …bien vu. on se demande ce qu elle manigance et …rien

    2. Gloki dit :

      Exactement si ce n’est pas de la comédie ou un personnage qu’elle invente pour amadouer ses geôlières, c’est très mal amené. Même si les remises en question de Carole sont palpables dans l’épisode précédent, je peine à croire qu’il faille la mort d’un petit mangeur de cookies pour changer complètement de personnalité.

    3. Squeletor dit :

      Même chose, c’est la principale chose qui m’a fait décrocher de cet épisode lorsque j’ai compris (assez tôt) qu’ils étaient sérieux avec l’évolution de Carol…

      Franchement, je pense que j’aurais apprécié ce petit huis-clos de remplissage sans cet aspect de l’épisode. Là c’était pas possible.

  3. Dreian dit :

    Bien aime dans l ensemble.
    C est bien de nous proposer un bon vieux huis clot, en plus quasi exclusivement axe sur les personnages feminins a la fois fortes et vulnerables…

    Maintenant la morganisation subite de Carol est pas forcemenent le meilleur parti pris pour la serie, ms bon ils nous avaient prepare a ca avec les episodes precedents.

    1. Squeletor dit :

      Oui l’idée du huis clos était bonne, j’ai aussi tiqué et apprécié de voir des survivantes mises en avant, malheureusement pas mal de choses m’ont gâché cet épisode. Dommage la tension était bien là par moments.

  4. Rawhead Rex dit :

    J’ai globalement apprécié l’épisode et en lisant les commentaires mon avis les rejoint sur bien des points.

    Est ce que Carole a trop pâtissé pour devenir cette femme incertaine et pleurnicheuse comme une madeleine?

    Tout comme vous j’ai cru au Bluff mais la dernière scène a confirmé que son personnage allait prendre un tournant dans la série.

  5. Ted dit :

    Pas d’accord, bon épisode. Du remplissage mais du bon remplissage.

    1. Squeletor dit :

      De base, je suis contre le remplissage donc je ne pouvais pas être tendre avec cet épisode. Pour moi, si quelque chose n’apporte rien alors ça doit virer, ne devrait pas exister. Là ça veut apporter de l’évolution chez Carol mais ça n’est à aucun moment crédible… J’ai eu l’impression de me taper un épisode de la mouche à la Breaking Bad en 10 fois plus merdique :(

      1. Ted dit :

        Avec la politique de amc de sortir 16 épisodes par saison il y a longtemps qu’on sait qu’on aura inévitablement du remplissage. Le tout est qu’il soit de qualité et non soporifique ce qui fut le cas. Je dirai pas qu’on en est au même point, on connaît un peu plus où en est l’esprit de Carol et Maggie. Humaniser les Sauveurs avant de voir l’antagoniste ultime est intéressant. La phrase du comics “on est tous Negan” est là.

        Et La Mouche de Breaking Bad avait le mérite d’être drôle.

  6. Alexia dit :

    Franchement, je ne sais pas si je peux dire que j’ai aimé ou pas. Puis j’ai l’impression que cet épisode est centré sur Carol.
    Qu’est-ce qui arrive à Carol ? Déjà quand elles se font prendre, on la voit à moitié en larmes, comme si c’était la première fois que ça leur arrivait, comme si c’était une faible. Après sa crise d’angoisse. J’aurais du filmer ma tronche à ce moment là, car j’en suis sur qu’elle était la même que celle de Maggie. Alors oui, on se pose la question « Est-ce qu’elle joue ? Pète-t-elle vraiment un plomb ? » J’étais un peu perdue tout au long de l’épisode, oui, non, oui, non… Elle dit à la rouquine (je ne sais plus son nom) de partir, mais derrière quand la brune (désolée, j’ai aussi oublié son nom – Alzheimer me guette -) attaque Maggie au ventre, là, Carol lui tire une balle directe sans remord.
    Mais ce que j’ai aimé, c’est quand Daryl demande à Carol si elle va bien et qu’elle lui répond non. Dans beaucoup de films ou séries, le personnage aurait dit oui, mais elle a été sincère. On a connu le personnage de Carol comme une femme battue, qui ensuite perd sa fille et la voit devenir un zombie. Elle est devenue forte ce qui a fait aussi sa popularité auprès des fans. Elle a même pris des décisions très difficiles comme tuer des personnes à la prison parce qu’ils étaient malades, tuer la petite fille parce qu’elle avait un pète au casque. Elle avait appris à ne plus avoir peur, elle survivait et protégeait sa nouvelle famille. Mais la rencontre avec Morgan est peut être ce qui a fait qu’on est eu une Carol dans cet état, mais peut être aussi la mort de Sam. Elle avait été un peu dure avec lui, elle lui a comme même fait peur avec ses paroles. Tout ça à peut être déclenché une sonnette d’alarme pour elle. C’est peut être aussi pour ça qu’on a entendu les paroles de Carol quand ils traversent les zombies à Alexandria.
    Elle voit sa famille devenir les monstres qu’ils ont toujours combattus comme le fait que Rick veuille leur faire la peau, sans même savoir qui ils sont vraiment, que Rick tire une balle dans la tête de Primo. Ce que dit la rouquine est peut être vrai, les sauveurs sont les gentils et eux, sont les méchants. C’est une affaire à suivre pour Carol, sera-t-elle la prochaine à mourir ?

    Pour Maggie, je n’ai pas grand-chose à dire, elle est toujours elle-même. Elle sait se battre et rester forte malgré les circonstances. Mais elle garde ce côté apaisant pour parler avec les gens, même si eux ont une arme et elle non. C’est aussi ce qui fait qu’elle pourrait être la future chef de la Colline.

    Côté des sauveurs, on pense qu’ils sont forts, sans pitié, mais à la fin, on se rend compte qu’ils ne valent rien. En même temps, Negan ne peut être l’alpha si tous ses hommes ou femmes en avaient autant dans le pantalon. Pas mal le coup de l’homme qui pleurniche et que les trois nanas se la jouent badass. Mais il en reste qu’elles n’ont aucune personnalité et quand elles meurent ça nous fait ni chaud ni froid. Ils ne font que sortir et rentrer dans la pièce. Puis ce Primo, il l’aurait descendu avant ça changeait rien car pour moi, j’avais littéralement oublié qu’ils avaient ce mec en otage.

    Alors qu’à la fin de l’épisode 12, on se disait « Oulalala c’est chaud du cul ! » bah je dois dire que ça a vite refroidi. Il reste trois épisodes donc espérons que ça soit trois épisodes qui montent en crescendo avec un final où on va pleurer sa mère car il va falloir attendre octobre pour la suite.

  7. Zellounet dit :

    Ola,
    Clairemznt un épisode de remplissage , mais bien sympa !

    J adore(ais)? Carol et Maggie mais ya une fraction de seconde pour chacune qui font que … Ca prend une mauvaise mayonnaise ( en ce qui concerne mon ressenti vis-à-vis de ces 2 persos )

    Pour Carol, je pensais au elle était en plein bluff jusko bout … Ou elle se fait saigner avec son crucifix en rageant de l’attitude de Rick alors qu en temps normal limite c est elle qui aurait fait sauter Primo …
    Elle doit analyser les paroles de Morgan et essayer de s humaniser ( 20 mort humains ça commence à lui peser peut être ) mais si elle doit le faire elle le fait … Peut être veut elle donner une chance avant ? En tout cas j espère qu ils vont pas nous la faire mourrir !
    Maggie… Elle s affirme toujours de plus en plus et je trouve que ça lui va pas :( je la voyais énorme en temps qu “assist” en meilleur second rôle … Mais de là à la faire devenir l égale d un Rick … Ca la fait trop badass ! michonne a carrément plus de charisme, enfin bref …

    C est vrai que l épisode n a servi à rien mais il faudrait le revoir pour y déceler des indices pour le futur .
    Mis à part leur unité pour negan et leur concept ” on est tous negan” …y a pas grand chose !
    Ya la piste de la moto peut être encore à exploiter … Dwight? Qui connaît Daryl ? Qui voulait l emmener quelque part de safe ? Je vois aucune autre piste pour que negan remonte à eux … Si ca se trouve c est negan qui va venir faire toc toc himself à Alexandria … We ll see

    1. Squeletor dit :

      Oui c’est vrai qu’il y a quelques pistes (celle de la moto sera développée dans le prochain ép, on l’a vu dans l’extrait) mais comme tu le dis après, il n’y a pas grand chose. Du remplissage que je n’ai pas réussi à apprécier pour ma part.

      Je relève notamment ça :
      “alors qu en temps normal limite c est elle qui aurait fait sauter Primo …”
      C’est ça qui m’a gêné, car dans l’épisode d’avant quand Rick lui dit qu’ils vont attaquer les Sauveurs elle semble ravie quelque part… mais là non… elle devient brutalement une chose sensible plein de remords. Pourquoi pas, mais pas si subitement.

      1. Dudule dit :

        Moi je la voyais, à la limite, devenir la garde-du-corps-ça-va-dérouiller de Maggie (enfin de son bébé). J’aurai mieux compris son personnage et son évolution.

  8. to_Mucht dit :

    Tellement chelou comme virage pour Carol que j’en suis même à me demander s’ils vont pas la faire se jeter volontairement dans les zombz façon comic…

    1. Dudule dit :

      Diantre, ce serait intolérable.

  9. Trixie dit :

    Pour une fois, d’accord et pas d’accord avec toi Squeletor.
    En effet, pour moi il s’agissait d’un épisode remplissage mais d’un bon pour une fois, plutôt habilement mené avec toujours cette ambiance assez tendue depuis les précédents, même si les zombies n’ont plus du tout l’air d’une menace.
    Même les personnages forts, après des dizaines de kills, zombies ou humains, se remettent humainement en question (à part Rick). Plutôt poussif et insistant sa fausse dévotion ne m’a pas déplu car j’aime beaucoup son personnage qui a su évoluer dans les extrêmes: je la détestais pourtant au début avec ses pleurnicheries.
    Se remettre en question, je pense que le thème majeure de cet épisode avait pour but de mettre tout le monde dans le même bateau.Question de survie, mais le rendu de la justification des méfaits du groupe de Rick était habilement suggérée avec le changement de caméra car il est vrai qu’après tout; Le mal, le bien, tout cela n’est qu’une question de point de vue.
    Ok ces Saviors soutiennent Negan mais ne m’ont pas paru si bestiaux…
    Le groupe de Rick a pourtant bien changé et sont passé à l’offensive envers les autres survivants rencontrés, ce qui change beaucoup l’esprit de la série.
    Des tensions, du bon gore et un rythme maintenu avec en prime un mini happy end avec les retrouvailles Carol/Daryl Maggie/Glenn: pour moi ce n’était pas saccadé et cet épisode était réussi dans l’ensemble, et ce même si Rick n’a pas chanté et qu’il n’y avait pas de Country music en background.

    1. Squeletor dit :

      Justement ce que je n’ai pas aimé c’est qu’ils essaient d’humaniser les Sauveurs de manière aussi explicite et facile. Tout ça pour servir leurs propos dans les épisodes qui viennent. Les grosses ficelles ça m’irrite :p

  10. Dudule dit :

    L’intrigue m’a paru assez lente et oppressante mais pas forcement désagréable. Comprendre par là qu’au bout du compte on n’en est qu’à la libération de Carole et Maggie. On aurait pu avoir un peu plus à se mettre sous la dent que de simples retrouvailles paf rideau, ça n’aurait pas mangé de pain.

    J’aurai vraiment apprécié cet épisode:
    – Si le petit oiseau apeuré n’avait été que pour donner le change. Les hésitations de Carol ne collent pas à la situation (elle met pratiquement Maggie en danger à plusieurs reprises, wtf).
    – Si les renforts attendus n’avaient pas été constitués que de cinq branquignols à tous entrer sans méfiance dans une pièce qui empeste l’essence.

    Le reste, en se forçant à ne pas être tatillon, serait passé comme une lettre à la poste.

  11. dana hilliot dit :

    Ha ! Je rejoins les avis des membres du site : l’épisode, bien qu’anecdotique, et qui ne fait pas avancer le schmilblick, m’a plutôt accroché (pas “captivé”, faut pas exagérer). L’ambiance huis-clos hyper noir, et l’omniprésence des femmes (c’est pas tous les jours qu’une série propose un épisode “féminin” – bon, c’est pas “Orange is the New black” non plus !). Je dois admettre qu’il y a des lustres que la psychologie de Carol, et la psychologie des personnages de TWD de manière générale ne m’intéresse absolument plus du tout (l’espèce de moralisme très amerloque autour du “tu ne tueras point” ” oui d’accord mais quand même, il faut que chacun puisse se trimballer avec une arme” etc etc etc, ce côté puritain hyper hypocrite, ça me lourde depuis le début. Mais bizarrement, j’arrive pas à lâcher. Doit y avoir un truc quand même : peut-être j’attends qu’un de ces jours surgisse l’épisode génial et inoubliable qui me scotchera totalement. J’attends…

  12. Zombie 94 dit :

    épisode moyen mais ce qui me gêne le plus depuis quelques épisodes c’est Rick. Il décide en 2 secondes qu’il faut butter les sauveurs quand il est sur la colline sans interroger plus avant les gens sur qui sont les sauveurs, il butte le primo sans chercher à prendre des renseignements ou valider que ce qu’il a dit est vrai (“je suis negan”), il prend des risques la fleur au fusil, c’est moyennement crédible ou il a pécho le melon et se croit invincible, dans les deux cas ça m’emmerde, mais je suppose qu’il va bientôt avoir une grosse raison de se remettre en question

    1. Zellounet dit :

      La blessure de Karl avec l épisode de jessie à du lui faire prendre conscience que pour rester vivant fallait pas rigoler …. Ou alors sa blessure à la main s infecte et le fait devenir Ouffff :)

  13. Jolan dit :

    Moi au contraire j’ai adoré cet épisode on remarque qu’on a affaire à des femmes dans celui ci, c’est sans doute la raison pour laquelle il y a un peu plus de réflexion d’ailleurs l’une d’elle change de regard lorsqu’elle apprend que Maggie est enceinte l’humanité est toujours là et c’est bien… On peut comprendre en tout cas qu’elle soit épuisées de tout ca. Très bon épisode

  14. ARM dit :

    Mitigé moi aussi sur cet épisode. J’ai regardé les 10-11-12 et 13 d’un coup, et celui-ci refroidit :/

    Le remplissage en lui même me dérange pas s’il apportait quelque chose, mais la gestion de Carol était vraiment mauvaise.

    Alors bon, qu’elle soit responsable de la mort de Sam qui a paniqué, puis du Wolf qui avait fini par aider Denise et bel et bien changer, c’est une chose.
    Mais elle n’a aucun moyen d’être au courant pour le premier, et le second était traité à l’arrache (comme tout l’épisode 9) et donc le lien de causalité s’est perdu.

    En soi, que le personnage ait des regrets, OK, oui.
    Que ça le change, oui, bien sûr, c’est toujours une bonne chose d’évoluer un perso.

    Mais passer 5 ans à transformer une femme battue ne faisant que pleurer en un des piliers calculateurs et pragmatiquedes la série; pour au final ne l’illustrer qu’en Rambo-woman puis en pleureuse italienne… Bah désolé, mais c’est franchement mal géré, et c’est fort dommage vu la qualité qu’avait l’ensemble ces dernières semaines :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *