Critique de Walking Dead Tome 25 : Sang pour Sang

The Walking Dead Tome 25 Sang pour Sang

Aujourd’hui sort enfin le tome 25 des comics américains Walking Dead, intitulé Sang pour Sang (No Turning Back en anglais). Alors que la date de sortie française initialement annoncée par Delcourt était mi-février 2016, les lecteurs ont finalement dû trépigner d’impatience pendant un mois et demi de plus, mais réjouissons-nous car, pour la première fois, le tome sort en simultanée en France et aux États-Unis.
Le final du tome 24 nous avait laissés bouche bée et nous étions très curieux, comme beaucoup sans doute, de découvrir ce que la suite aurait dans le ventre. Autrement dit, est-ce que la série s’est enfin décidée à repartir sur le rythme qui a fait son succès, ou aurons-nous à nouveau droit à de l’action façon montagne russe ?

walking dead tome 25 sang pour sang delcourtAvec une telle couverture, soyons honnêtes, il y avait de quoi espérer. Parmi l’infinité de réactions possibles suite au massacre survenu à la fin d’Opportunités, cette illustration nous en propose une tout à fait plaisante en annonçant un retour des tensions au sein du groupe. Nos héros, bien que mus depuis longtemps par des valeurs nobles de liberté et de fraternité, restent des êtres humains et nous avions hâte (sadiques que nous sommes) de savoir de quelle façon la cohésion de groupe finirait par péricliter.

“Olivia. Josh. Carson. Tammy. Luke. Erin. Ken. Amber. Larry. Oscar. Rosita. Ezekiel. Ce sont les noms de ceux qui ont été massacrés par les Chuchoteurs. Leurs têtes ont été disposées, plantées sur des piques. Afin de délimiter leur territoire, de maintenir les autres communautés à distance, et de lancer un menaçant et terrifiant avertissement à Rick. La réaction risque cependant de ne pas se faire attendre.”

The Walking Dead Tome 25 Sang pour Sang

L’âge de raison

Comme nous nous y attendions, Sang pour Sang s’ouvre donc sur de la colère et des larmes. Choqués de la perte inattendue de leurs compagnons, nos protagonistes oscillent entre raison et déraison. La grande majorité serait bien tentée de prendre les armes immédiatement pour aller réclamer vengeance et justice. Néanmoins, Rick, la voie de la sagesse, essaie tant bien que mal d’éviter le pire. En bon berger, il protège son troupeau.
Nous sommes donc décidément bien loin de l’impétueux leader de jadis. Le fait peut être un peu frustrant pour le lecteur en soif d’action, néanmoins, il faut avouer qu’il est plus intéressant d’apprendre à connaître le nouveau Rick que de le voir reproduire constamment le même schéma. Tant qu’à faire, autant vivre avec son temps.

The Walking Dead Tome 25 Sang pour Sang

Après les événements funestes de la fin du tome 24, la tension devient palpable au sein de la communauté. Celle-ci doit faire face comme elle le peut à une colère grandissante et à la peur de l’avenir qui semble envahir certains survivants. Revivre un épisode de violence comme celui-ci après des années de quiétude a en effet de quoi bouleverser les foules. Ce nouveau tome est donc celui de la tension, sans aucun doute. Alors que Rick garde la tête froide pour éviter que la situation ne devienne plus tragique qu’elle ne l’est déjà, les membres de la communauté ont soif de sang et reprochent à leur leader son inaction. L’épreuve est rude pour Rick qui voit la confiance que lui vouaient ses semblables s’écrouler comme un château de cartes.

The Walking Dead Tome 25 Sang pour Sang

De la redondance

En théorie, cette approche proposée par Robert Kirkman aurait dû avoir de quoi intéresser en posant notamment la question de la place du chef et de ses difficultés à conserver la cohésion d’un groupe mu par la peur. En pratique, au-delà du fait que la thématique du leadership a déjà été traitée plus d’une fois depuis les premiers pas de la BD, j’ai trouvé qu’elle était vraiment surexploitée dans ce tome. En effet, le 25ème volume n’est qu’un enchaînement de scènes de défiance de la part des uns et des autres, n’aboutissant sur rien de concret. Par ce biais, le scénariste a certainement voulu mettre en avant le malaise généralisé du groupe, mais était-il pertinent de l’étaler sur tant de numéros ?

The Walking Dead Tome 25 Sang pour Sang

Chacun y va de sa petite crise personnelle mais concrètement, rien ne bouge. J’ai d’ailleurs pu noter le retour de ce que j’appelle les “fausses frayeurs” – dont l’objectif semble être de nous faire croire à l’arrivée imminente d’un renversement de situation pour ensuite mieux nous frustrer en rétablissant la situation d’origine. Si la frustration est vraiment le but recherché, c’est réussi, mais pour ma part je n’apprécie pas particulièrement la prouesse. Ce tome en est truffé et sa couverture en est le premier exemple. C’est une illustration à la fois trompeuse et très représentative de l’ouvrage. Trompeuse parce qu’elle laisse supposer des événements tragiques qui ne surviennent jamais, représentative puisque Sang pour Sang aurait tout aussi bien pu être intitulé “chamailleries”.

Que dire de plus ? Ce tome 25 m’a semblé très creux. Sang pour Sang est agréable à lire mais sa finalité laisse sceptique. Les difficultés rencontrées sont surmontées relativement aisément, laissant derrière chaque péripétie un goût artificiel. Arrêtez-moi si je me trompe, mais à quelques détails près (le départ de Carl et d’Andréa puis l’arrivée de Dwight), la situation finale du tome aurait très bien pu être son point de départ. Certains apprécieront, d’autres grimaceront en attendant la suite… comme souvent désormais.

The Walking Dead Tome 25 Sang pour Sang

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

6 commentaires

  1. Gerald dit :

    Je trouve la critique un peu injuste (mais bon c’est une critique lol)
    Mais je pense qu’il y avait quelque chose d’assez effrayant dans ce tome si on regarde entre les lignes.
    Tout au long de ces 150 pages, j’ai commencé à prendre peur pour Andréa… En effet, le petit discours de Rick disant qu’il n’a jamais été aussi proche d’une femme qu’Andréa, qu’il se complète parfaitement…(dans n’importe quel film, ça sent mauvais pour la survie de la fille).
    Ensuite Carl qui braque Andréa alors qu’elle ne fait que se défendre, et la tête qu’il fait lorsqu’il le comprend. Lydia est en train de lui retourner la tête. De plus il s’excuse uniquement à Lydia pour l’avoir braqué, il ne s’excuse pas à Andréa.
    Bilan: Rick a peur de la perdre, Lydia ne l’aime pas elle retourne même Carl qui devient menaçant, contre elle. Andréa est plus seule que jamais et dans les dernières pages elle le comprend.
    J’ai donc peur que Carl tue Andréa par amour pour Lydia, ou du moins qu’il choisisse Lydia face à Andréa s’il ne peut en sauver qu’une.

    1. Olvidame dit :

      Personnellement, ce qui m’a fait aimer Walking Dead, c’est son côté imprévisible. Si Andrea meurt de la main de Lydia dans les prochains tomes, je serais donc d’autant plus déçue. Cela dit, ton analyse se tient :)

      Il reste aussi possible que tout cela ait pour but de brouiller les pistes et que le tragique arrive là où on ne l’attend pas.
      Mais je dois avouer que j’ai de toute façon du mal à croire que Kirkman se débarrassera si rapidement de l’un des personnages historiques/charismatiques restants (Michonne, Andréa, Karl, Jésus, Negan…).

      A la limite Maggie ? Mais peut-être que je suis la seule à ne pas avoir d’atomes crochus avec ce personnage et à penser que sa disparition ne serait pas catastrophique héhé.

  2. Benoît dit :

    Critique très sévère quand on voit que ” Sang pour sang ” est l’un des meilleurs tome sorti actuellement, d’une part très agréable à lire avec des illustrations géniales et d’autre part par l’avancée démente de la trame de l’histoire. Rien ne bouge ? Je ne suis pas sur que nous ayons lu le même =)

    1. Olvidame dit :

      Il semblerait que ma critique paraisse plus sévère qu’elle ne le devrait, mais soit, j’accepte la remarque :)
      Tu noteras tout de même que dans ma conclusion j’avoue en avoir apprécié la lecture. Cela n’empêche pas pour autant de lui trouver des défauts comme celui de nous servir de la “fausse intrigue”. Mais pourquoi pas hein, si ça fait passer agréablement le temps 😉

  3. mulk dit :

    Ouaip, je plussoie: la critique est un poil (un tout petit) sévère.
    Perso: j’ai adoré la discussion (voir le monologue) avec Negan. Punaise comme je kiff ce personnage et son vocabulaire (et ce qu’il y a derrière: un p****n de QI, parce-que c’est loin d’être un con, le Negan).

  4. Alexia dit :

    Moi, j’ai bien apprécié ce tome, peut être par que la série m’avait un peu déçu sur le final.
    Ça chauffe sans réellement explosé ce qui est vrai est frustrant, mais je pense aussi que c’est normal. Tout le monde a peur, tout le monde veut se venger, mais comment faire pour ne pas repartir dans une guerre où du monde a trouver la mort ? D’ailleurs, en lisant ce tome, voyant la réaction de Rick et le speech qu’il fait devant la communauté me rappelait la scène dans la saison 6, où justement Rick veut faire la peau à Negan et compagnie.
    Ce que j’aimerais bien voir c’est le plan de Negan qui je pense va jouer avec Rick et va vouloir en faire son pantin.
    Pour ce qui est d’Alpha, elle réserve des surprises, elle montre qu’elle est humaine et a un coeur, mais quand on lui montre qu’elle a un point faible, elle n’apprécie pas. Aaaah une bad ass au féminin, j’attends de voir ça, même si on sait ce qu’elle est déjà capable avec la jolie limitation qu’elle a fait à la fin du tome 24.
    Je suis juste triste que je l’ai lu super vite… Avoir autant attendu et voilà, finis. Vite, vite la suite… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *