Critique de Crossed Terres Maudites Tome 7

Crossed T7 banniereSi vous êtes un ou une habitué(e) de nos chroniques de Crossed, vous devez savoir alors que nous ne savons jamais vraiment sur quoi nous allons tomber : un super tome ou un torchon qu’on a envie de balancer à la poubelle. Le tome 7 de Crossed Terres Maudites est paru récemment chez Panini Comics, et il était temps pour nous de nous pencher dessus pour voir quelles horreurs les marqués allaient de nouveau commettre. Avec Garth Ennis (le créateur de Crossed et qui vient de voir son comic Preacher adapté sur amc, qui diffuse aussi The Walking Dead et Fear The Walking) à l’écriture du scénario et Christian Zanier au dessin, ce Tome 7 ne contient qu’une seule histoire qui a des qualités mais aussi pas mal de faiblesses.

Crossed 51 badlandsEnnis propose de remonter aux origines de l’épidémie et plus précisément à l’été 2008. Un homme ayant assassiné ses enfants et sa femme est détenu dans un laboratoire gouvernemental. Il est établi par les scientifiques sur place qu’il est porteur d’un virus jusque-là inconnu. Le Premier Ministre britannique Gordon Brown, accompagné de son service de sécurité, a vent de l’évènement. Le mystère s’épaissit alors que celui-ci apprend que tous les habitants du village duquel l’homme vient ont disparu.

Premier point positif de ce septième tome de Crossed Terres Maudites : se servir de personnages contemporains pour ajouter une petite pointe de réalisme, surtout qu’Ennis revient au tout début de l’épidémie, ce qui rajoute du crédit au récit. Plutôt que de mettre en scène monsieur ou madame tout le monde, Ennis fait le choix de s’intéresser aux puissants et comment la crise fut gérée de l’intérieur.
Autre élément intéressant, le retour des quatre protagonistes du tome 3, aussi écrit par Ennis. C’est donc le retour d’Harry, Paddy, Jock et Taff; agents spéciaux au service de Gordon Brown. Nous en apprenons un peu plus sur ces quatre personnages, que nous avions découverts pour la première fois cinq ans après l’épidémie.

Crossed T7C’est donc avec pas mal d’ambition et de chouettes clins d’œil que ce tome 7 a été pensé, mais malgré cela, tout n’est pas parfait dans cette histoire. En fait, je n’aurais jamais cru écrire cette phrase au sujet de Crossed, et pourtant : il n’a pas assez d’action dans ce tome où il ne se passe pas grand chose ! Oui, oui, vous lisez bien. Si remonter aux origines de l’épidémie grâce au patient zéro est une démarche narrative très intéressante, puisqu’elle permet de savoir ce qu’il se passe dans sa tête et d’en apprendre un petit peu plus sur le virus, l’histoire a du mal à décoller. Entre l’indécision de Brown et les inquiétudes du docteur Chokra, pas grand-chose d’excitant à se mettre sous la dent.

Nous avons en fait l’impression qu’Ennis fait durer l’histoire un peu trop longtemps alors que la majeure partie des scènes se passe dans un huis-clos dans lequel le lecteur finit par étouffer. Nous en viendrions presqu’à regretter que les marqués ne soient pas mis plus en avant tant, parfois, nous nous ennuyons au fil des pages. À défaut de faire de grandes révélations sur le virus, il permettra aux accros de la franchise d’en savoir un peu plus sur ce qui se passe dans la tête des marqués, ce qui est, il faut l’avouer, plutôt bien décrit.

Finalement, Garth Ennis et Christian Zanier nous sortent un tome 7 de Crossed Terres Maudites bien moyen. Ce tome 7 est vraiment destiné aux mordus de la franchise et pour ceux qui veulent en savoir plus sur le virus et ses origines. Les amateurs de scènes de barbarisme et de torture pourront faire l’impasse car ce qui vous est proposé ici c’est une histoire avec enormement de dialogues et peu d’action.

Crossed 52 badlands

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  1. mulk dit :

    Tout pareil… me suis fait ch**r comme un rat mort. J’ai pas été jusqu’au bout.

  2. Alexia dit :

    Même si oui, la barbarie n’est pas très présente, je dois dire que j’ai aimé ce tome. Parce qu’on va au commencement, vu que c’est la mode de faire plusieurs chapitre, puis de faire un chapitre comme ça sur le début de la grosse merde qui arrive au monde entier.
    C’est vrai aussi, je lire, lire, lire et pas trop action ça fatigue et que j’ai tendance à parfois décrocher. Mais il me reste comme même un moment qui m’a fait rire quand les deux soldats se bouffent le cul pour être le gagnant. C’est con, mais j’ai ri. Je suis bon public.
    Ce que j’aime aussi quand je lis un comics, c’est le dessin. Alors que dans le tome 3, je n’étais pas fan du coup de crayon, là, j’adore. J’ai même remarqué que trois personnages ressemblaient à des acteurs… Comme les deux pilotes, je pensais à Angelina Jolie et Liam Neeson, mais c’est surtout un qui là, m’a tout de suite frappé, la ressemblance avec Dolph Lungren. Oui, je sais, c’est pas super important, mais j’avais envie de le dire.
    De plus, j’aime beaucoup ce que fait Garth Ennis car sur OCS, il y a Preacher (mais peut pas regarder c’est en même temps que Game Of thrones), donc je me suis acheté la BD, et j’adore… Donc maintenant, on va patienter un peu pour avoir la suite vers septembre ou octobre.

    1. Squeletor dit :

      Tome 8 en septembre oui (le 14ème sera le dernier de Terres Maudites).

    2. mulk dit :

      Merci Alexia! Vais peut-être “l’approcher” de manière plus légère et le finir en fin de compte.

      P.S.: j’ai quand-même eu les yeux qui ont piqué en te lisant… surtout sur le “comme même”.

      1. Alexia dit :

        Oui, je viens de relire. Désolée… Parfois, j’ai le cerveau qui fonctionne mal sur le français. La prochaine fois, je relirais une dizaine de fois et surtout à voie haute. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *