Critique de Navy Seals: Battle for New Orleans

Navy seals : Battle for New Orleans

Il y a quelques semaines, sortait enfin le DVD/Blu-ray du film Navy Seals: Battle for New Orleans. Judicieusement nommée en version originale Navy Seals Vs. Zombies, il nous aura fallu attendre quelques mois après sa sortie aux États-Unis pour enfin découvrir en France cette petite perle dirigée par Stanton Barret sur une idée originale de Matthew Carpenter. C’est donc avec empressement que j’ai ouvert ma boîte aux lettres, extirpé le Blu-ray de sa gangue de carton, arraché le blister et ouvert avec une certaine émotion le boîtier afin de disposer avec délicatesse le disque dans mon lecteur de salon. Aller hop ! En route pour une heure quarante de bonheur !

“Un terrible virus se propage à la Nouvelle Orléans et infecte la population. Lorsqu’un groupe contaminé devient incontrôlable et s’en prend au Vice-Président des États-Unis, la CIA décide d’intervenir. Une équipe de soldats est déployée pour protéger des scientifiques qui auraient trouvé le remède. Mais la mission va vite tourner au cauchemar…”

Je ne vous cache pas que l’introduction ci-dessus est un tantinet exagérée, sans même parler du fait que l’allusion à l’achat du blu-ray s’apparente carrément à de la mythomanie. Vous vous doutez bien en effet que je me renseigne un minimum sur un film avant de le visionner et la plupart du temps, je m’en fais une bonne idée en lisant simplement les news de Squeletor (mon rédacteur en chef et votre infatigable pourvoyeur d’info sur les zombies). Autant dire que lorsque je l’ai vu pressentir un “nanar lourdingue”, je ne partais pas avec une folle envie de voir ce long métrage. Mais malgré un mot du médecin m’interdisant tout film de qualité médiocre ou contenant du gluten, je m’étais déjà porté volontaire pour le critiquer ; trop tard pour moi.

Navy seals : Battle for New Orleans

Comme à mon habitude avant de me lancer dans le visionnage d’un tel film, je me suis donc servi un grand whisky, me suis installé bien à l’aise et ai rituellement maudit mon choix d’avoir opté d’être chroniqueur pour MZC au lieu de bosser pour Uporn. Cet agréable rituel a malheureusement été une erreur fatale (que je commets bien trop souvent). En effet, les vapeurs éthérées, la triple épaisseur de coussin et l’ennuie m’ont rapidement fait glisser dans un sommeil sans rêves. Mon cerveau se débrancherait-il naturellement dès que le visionnage tourne au supplice ?
En tout cas, voir un film en cinq fois complique fortement l’immersion dans l’histoire et dans l’action. Heureusement, ici, l’histoire n’est pas très compliquée puisque ce n’est qu’une série de scénettes sans intérêt qui se résument à “des zombis menacent le vice-président, les navy seals sont là pour le sauver”. Toutes les situations sont ainsi convenues, ennuyantes et flirtent en permanence avec le “mauvais”.

Navy seals : Battle for New Orleans

De plus, je vous en ai déjà parlé plusieurs fois, mais j’aime personnellement savoir comment se propage l’invasion zombie ou avoir un semblant d’explication sur l’origine de l’épidémie ; et là, à moins d’avoir loupé un gros morceau entre deux endormissements, les zombies débarquent et envahissent la ville sans que cela ne préoccupe qui que ce soit mis à part nos cinq navy seals.

Comme vous pouvez vous en douter, les zombies ne présentent ainsi pas trop d’intérêt. Ils sont épurés au maximum, deux traces de sang autour de la bouche et c’est tout. Ce n’est certes pas rédhibitoire, mais cela n’aide certainement pas à améliorer l’atmosphère générale du film, déjà bien ennuyeuse. Sans parler des attaques ridicules. À quel point cela peut être agaçant de voir un zombie sauter sur sa victime, lui mordiller le cou et c’est tout. On croirait des gosses qui jouent à trap-trap: “paf ! t’es mort, tu ne bouges plus”. Ça m’horripile !

Quant à la qualité de l’image et du montage, je n’ai rien repéré de particulièrement mauvais ; malgré tout, le sentiment d’être devant un film de seconde zone perdure tout au long du visionnage.

Vous avez apprécié 28 Jours plus Tard ? Vous avez adoré La Nuit des Morts-vivants ? Eh bien, revoyez-les et ne perdez pas votre temps à regarder Navy Seals : Battle for New Orleans. Cela m’étonne même que vous ayez poursuivi votre lecture jusqu’ici pour le comprendre. Bref, ce film n’est pas génial, il n’est pas épouvantablement mauvais, simplement une énième oeuvre sans intérêt dans la horde du genre zombie.

Source des mauvaises blagues : Piotr

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

13 commentaires

  1. ManowaR dit :

    Pas de grosse surprise, rien que le titre avait l’air chiant 😉
    Je n’avais pas envie de le voir, mais après avoir lu ta chronique (très sympa soit dit en passant)c’est sur que je ne le regarderai jamais.

  2. ninjaw pb dit :

    nanar epouvantable, le super chef est risible: ultra couillu, il ne prendra pourtant aucune decision de tout le film, une vraie lopette !. Des effets speciaux fait sur pc, des images d’archives pour promouvoir le sponsor, et … mais oui c’est bien un zombi qui conduit là ? mais comment ?

    1. Baalero dit :

      Et ouais ! j’avais complètement oublié le coup du zombie qui conduit.
      Je me demande comment ils arrivent à rembourser la production d’un truc pareil.

      1. LePunk dit :

        Roooh vous êtes durs les gars :) Bon c’est sûre, ce film ne restera pas dans les annales… Mais perso j’ai bien aimé ( en même temps, souvent mes potes me disent que les punks, ça regardent que de la merde, pas faux parfois ^^ ). Notre cher Baalero national a l’air d’avoir souffert 😀 Tes tournures de phrases sont toujours supers et m’ont bien bien fait rire 😀 Je regrette d’ailleurs la disparition du ” choix des lecteurs ” !!!!! Donc à quand le retour de cette rubrique ?! :)

        1. Squeletor dit :

          Perso, je suis tout à fait d’accord avec Baalero, j’ai trouvé ça lamentable. Je me demande comment j’ai tenu jusqu’au bout (je devais jouer au démineur en même temps…).

          Pour Le Choix des lecteurs, je n’ai perso pas le temps de m’en occuper, j’attends qu’un rédacteur se porte volontaire pour le numéro 38 qui pourrit dans notre liste de tâches. Peut-être que tu auras motivé Baalero :p

        2. Baalero dit :

          Cool! merci pour ton message c’est très sympas, ça fait vachement plaisir! mais je tiens à souligner que c’est un travail d’équipe, Squeletor travaillant beaucoup sur l’amélioration de la qualité de nos articles.
          Bon… du coup je me sens un peu forcé la main pour relancer “VLAV le choix des lecteurs”, qui, soit dit en passant, est une très bonne rubrique. Si tu as un film qui te ferais plaisir LePunk, nous sommes tout ouïe.

          1. Squeletor dit :

            Y a déjà une liste de propositions 😉 Va voir le TW.

        3. Baalero dit :

          Tu avais demandé “Pro Wrestlers Vs Zombies” ?! Ton vœux est exaucé, “Pro Wrestlers Vs Zombies” ce sera !!

          Maintenant arrête de frotter ma lampe et les deux autres vœux tu te les mets sur l’oreille!

          Merci encore pour ta participation à la vie de “myzombieculture”

          1. LePunk dit :

            Quand on aime (les zombies), on ne compte pas (les minutes)… AHAH C’est peut-être pour ça qu’on s’inflige tous des purges comme avec ce film ou même FTWD (suivez mon regard vers Squeletor…) xD

            Bon en tout cas, je suis sûre qu’il n’y a pas qu’à moi que ça fait plaisir de revoir la rubrique “le choix des lecteurs” !!! A Baalero aussi 😀 mouahahahah Merci MZC d’exister, pour tout ce que vous faîtes, de traiter l’actualité de cette culture “zombie” que nous aimons tous et toutes ici :)

  3. taijitsuka dit :

    je ne l’ai pas encore vu……. je vais certainement le regarder ce weekend..

    1. fabien dit :

      j’ai tenu 25 minutes,le scénario est aussi catastrophique que la mise en scène (sur le peu que j’ai vu en tout cas).

      1. Baalero dit :

        Bravo tu as tenu plus que moi la première fois !!
        Toi aussi, tu as eu des nausées ou des envies de suicides ?

        1. fabien dit :

          je pense que la critique de ce film va plutôt s’apparenter à une thérapie de groupe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *