The Walking Dead 701 : The Day Will Come When You Won’t Be, ce que nous en avons pensé

the walking dead saison 7 episode 1

En avril dernier, lors du dernier épisode de la saison 6 de The Walking dead, AMC nous avait laissé sur un suspense insoutenable alors que Rick et les principaux survivants se retrouvaient face au terrible Negan. La présentation de Lucille, sa précieuse batte customisée, annonçait un bain de sang et une fin de contrat imminente pour l’un des acteurs de cette série événement.

Si, à l’instar de Squeletor, d’Olvidame et de votre serviteur, vous êtes un fervent adepte du comics, vous deviez certainement brûler d’impatience de connaître le dénouement de cette rencontre. Les scénaristes allaient-ils suivre le déroulement scénaristique du comics, au demeurant tragique et choquant ? Ou allaient-ils prendre un peu de liberté ? Solution qui reste finalement dans l’état d’esprit de ce comics : la mort peut frapper n’importe qui et n’importe quand. Pour ma part après un re-visionnage de la saison 6 en français, en bonne compagnie, je piaffais d’impatience de connaître la suite. Est-ce que ces 6 mois d’attente valaient le coup ? Ou allais-je encore être déçu par cette série?

[Attention la suite contient des spoilers si vous n’avez pas encore vu l’épisode]

the walking dead saison 7 episode 1

Si comme moi vous êtes un amateur de film de zombies et plus largement de film d’horreur, alors vous savez que les litres de sang ne sont pas synonymes de peur et ne parviennent pas toujours à choquer. Dans Brain Dead, la fameuse scène finale de la tondeuse est un exemple concret puisqu‘il est même assez difficile de ne pas rigoler malgré les hectolitres de sang. Non, une oeuvre peut nous choquer par bien d’autres moyens et Kirkman a l’art et la manière d’y arriver. Dans le comics, le passage correspondant à cet épisode était d’une telle intensité et a provoqué un tel sentiment de révolte chez de nombreux lecteurs que les réalisateurs étaient face à un véritable challenge pour l’égaler.

Pour ma part, ce suspense d’une demi-année a été largement récompensé, car je n’avais pas vu jusque là d’épisodes aussi forts en émotions. En premier lieu, je suis agréablement surpris car les réalisateurs ont suivi l’histoire originale (bah non, ils n’y sont pas obligés et je les encourage à créer une histoire différente) et l’intensité était réellement au rendez-vous. En effet, la mort atroce de Glenn face à une Maggie atterrée et à un Rick impuissant est aussi prenante, choquante et révoltante que lors de la lecture du comics.

the walking dead saison 7 episode 1

Mais le meurtre de Glenn n’est qu’une redite puisqu’au préalable le détestable Negan explose littéralement la tête d’Abraham. Heureusement, celui-ci ne partira pas sans glisser un petit mot d’amour à Negan ce qui allège légèrement l’ambiance pesante voire suffocante de cet épisode. En effet, l’impuissance des membres du groupe face au déchaînement de violence de Negan m’a quelque peu sidéré, d’autant plus que quasiment rien ne nous est épargné : une violence pure et sans filtre, j’ai presque eu l’impression de me prendre des éclaboussures !

Bien qu’il soit physiquement moins impressionnant que dans le comics, le personnage de Negan produit par AMC est très réussi, son air goguenard et son sadisme écoeurant en font un personnage captivant. C’est certain que notre haine pour ce personnage se fera grandissante au fur et mesure de la saison, ce qui nous permettra d’apprécier d’autant plus toute vengeance si minime soit elle. En tout cas, dans cet épisode la vengeance ne sera consommée que par un piètre direct de Daryl : il est clair que Negan domine le groupe de Rick, et les réalisateurs ont fait des merveilles pour nous retranscrire cette impression. En effet, Negan parade à merveille avec sa bien aimée Lucille, il sourit et plaisante au milieu des morceaux de crânes de nos héros. Il se paie le luxe de traîner Rick comme si c’était un vulgaire clébard qu’il compte bien dresser !

negan-domine
Cette impression de dominance cauchemardesque est renforcée par la noirceur de l’épisode et par la multiplication des prises de vues en contre-plongée de Negan, celui-ci dominant de toute sa taille et le sourire aux lèvres un Rick plus fragile que jamais. Les réalisateurs arrivent à instiller une tension psychologique qui ne s’arrête jamais au cours de l’épisode, une sorte de surenchère continue qui finit en apothéose lorsque Rick s’apprête à trancher la main de son fils (alors que c’est une bonne coupe de cheveux qui lui serait nécessaire).

La fin de l’épisode nous laisse désarmé et dans une torpeur comparable à celle de Rick. Une torpeur en miroir avec cette image du groupe abandonné au matin froid, accroupi sur le sol qui boit les dernières gouttes de sang de leurs compagnons assassinés. “Vous pensiez vieillir tous ensemble ? ça marche pas comme ça Rick, plus maintenant.

the-walking-dead-saison-7-episode-1

Force est de constater que j’ai souvent été déçu par cette série et que les très bons épisodes se comptent sur les doigts d’une main, mais cet épisode est une véritable réussite. Il a dû choquer plus d’un téléspectateur mais nous amorce une saison 7 sous le signe de la haine et de la vengeance. “ C’est un nouveau jour qui commence ” assène Negan à Rick et nous attendons avec impatience la semaine prochaine pour découvrir ce nouveau monde dans lequel Negan nous a plongé.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

23 commentaires

  1. HELL VICE dit :

    C’était pas mal, on a eut ce qu’on voulait! de la tension, de la surprise et de la violence.
    Croisons les doigts pour ne pas se bouffer 6 épisodes de pathos.

  2. Nini dit :

    Je fais partie de celles qui avaient été furieuses de découvrir le dernier saison final. Je me suis sentie trahie et traitée sans respect après m’être tapé l’ennuyeuse saison en espérant la fameuse scène de Negan.

    Le premier épisode comme tel était réussi oui, d’accord, par contre sans blague on nous a fait chier juste pour ça ? Le même perso que Negan a tué et pour en remettre, on ajoute un gars qui était déjà mort de toute façon dans la BD. WOOOOW. Je suis vraiment TRÈS impressionnée. Quelle prise de risque ! Quelle originalité ! Un gros roulement de tambour qui dure tout l’été et soudain SURPRISE ! C’est les mêmes ! Il y a quelque chose comme l’impression de se faire prendre pour une tarte prise deux.

    De toute manière, si Gimple (que je hais sincèrement) nous fait le même coup que dans la 6, après un premier épisode stupéfiant, il se complaira à faire dans le mélo et on suivra la pathétique dépression de Rick assortie de petites histoires sans intérêts (mais montées en épingle à coup de grosses ficelles fluorescentes) d’autres personnages de plus en plus sans intérêt et la saison finira avec Rick qui monte un coup foireux pour se venger et la suite l’année prochaine.

    Combien on gage.

    1. Squeletor dit :

      Oui, je crains la même chose, sauf que l’affaire Negan ne sera pas traitée en une saison. Ils vont au moins faire ça sur 2… c’est dire la quantité d’épisodes chiants qui nous attend certainement.

  3. cheesecake dit :

    Excellent épisode… même si 2 personnages en font les frais… QUi va y passer maintenant ?

  4. plouf dit :

    Quand on sort de 6 mois de FTWD, ce serait difficile d’avoir une mauvaise surprise aha ! Ceci dit je ne serai pas aussi élogieux.

    Je suis plus partagé parce que pour moi cet épisode est un prolongement BIEN commercial du dernier épisode de la saison 6.

    L’épisode 6 malgré ses incohérences et ses longueurs faisait monter la pression jusqu’au moment où on se rend compte que oui, quelqu’un va mourir, c’est inévitable. On est pétrifié. Tout le monde peut y passer. J’ai trouvé la scène violente en elle même. Pas besoin de sang, pas besoin de zombies. (gardez les pour FTWD).

    Cette sensation glaçante, dans cet épisode je la retrouve uniquement quand Négan désigne Abraham juste avant de le tuer. Le moment où la batte est en face du visage. Ce contraste douloureux. Je sais qu’il n’y aura aucune pitié. J’anticipe la douleur. J’ai envie de fuir, de m’échapper. Mais c’est impossible. Je trouve ça parfaitement réussi. C’est terrifiant et c’est l’effet recherché j’imagine.

    Pour moi il n’y avait même aucune obligation à montrer les coups.
    Malheureusement entre tout ça il y a une balade RIDICULE en camping car et des flash flash back tout aussi RIDICULES. Quand ils comprendront que ne rien faire ou ne rien dire, ça fonctionne parfois aussi bien que des scènes larmoyantes…

    Les spectateurs veulent connaitre qui est mort. L’épisode se perd là dedans. Au revoir le scénario. Bien sûr que ça marche, et c’est dommage.

    1. plouf dit :

      le dernier épisode de la saison 6*

    2. Jules dit :

      J’ai le même sentiment d’inaccomplissement depuis quelques saisons.
      Je déteste les choix stupides qu’ils font régulièrement (systématiquement ?).
      Il est clair que l’expédition meurtrière de Rick and friends sur le groupe de Negan était une idée bien stupide dont ils payent logiquement les conséquence.
      La scène de la hache est mal foutu selon moi, on est nombreux à ne pas avoir capté que Negan la lance sur le toit.

  5. Natlucart dit :

    Jeffrey Dean Morgan est juste énorme !
    Comment les gens de Ftwd ont-ils de leur côté pu tellement se tromper sur le casting , car ici , c’est la perle rare qui a été trouvée.D’un côté un Négan terrible , terrifiant à souhait , bref une réussite , de l’autre un Travis par exemple , mou ,ridicule , sans saveur !!
    Svp , qu’ils rassemblent les casting dans une seule et même équipe , ils sauveront peut-être FTWD qui avait si bien commencer avant de sombrer dans le nul et ridicule par le jeu de ses acteurs et actrices !

  6. Arvern dit :

    Très bon épisode.
    Au premier coup de batte, je me suis dit “non mais sérieux c’est lui qui meurt ?! On s’en fout complètement. c’est nulle cette série” Et du coup, j’ai beaucoup aimé la suite de l’épisode.
    Mais le probleme c’est que ça va certainement pas durer. On va sure surement ça se taper un gros paquet d’épisodes

    1. Arvern dit :

      un gros paquet d’épisodes sporifiques comme la saison dernière.

  7. J.R. dit :

    Cet épisode à traumatisé ma femme. Ce qui est, malgré le fait que je n’aime pas qu’elle le soit, un bon signe :)

    Jeffrey Dean Morgan est parfait en sadique à la batte.
    Enfin un bad guy vraiment répugnant.

  8. Alexia dit :

    J’ai évité tous les articles pour ressentir et ne pas être préparé à ce qui allait arriver. D’ailleurs, on nous fait mijoter quand on voit chacun des personnages avec les souvenirs.
    Quand Negan s’excite sur Abraham ça m’a rendu triste, et surtout un mal de crâne. Je regarde ma batte de baseball autrement. Mais là, où j’ai eu le choc, c’est que d’un coup Glenn se prend le coup et là, ils ont bien bosser sur les effets spéciaux pour que Glenn est la même sur celui de la BD. On les voit tous mourir de peur, triste de voir deux personnes qui aimaient et qui étaient la famille.
    Negan nous rend dingue, car il parle, il parle et nous fait languir, il met la pression à Rick comme à nous, jusqu’à montrer à Rick qu’il lui appartient soit il coupe le bras de son fils, soit les autres se prennent une balle.
    D’ailleurs quand Rick est dans la horde de zombie, on voit comme même que les autres se prennent un coup de Lucille (même si cela est dans la tête de Rick). Il est réduit comme une petite merde et se sent démuni. Obligé d’obéir pour que les siens restent en vie.
    J’aime beaucoup le plan quand on les voit tous manger à table, avec le petit Glenn dans les bras de son papa, Abraham et lui qui se regardent.
    Pour moi, c’était un excellent épisode, mais j’avais hâte qu’il se finisse car Negan me faisait trop flipper. Le ton est donné, espérons qu’il soit gardé.

  9. galette dit :

    Negan m’a presque fait oublier qu’il y avait aussi des zombies dans la série. Sinon, j’ai lu, entre autre, la critique de cet épisode du gars de télérama, puis vu le dernier ash vs evil dead, et imaginé les commentaires de ce même gars (pas journaliste, le dernier s’étant éteint avec Thierry Rolland) sur les aventure d’el jefe. ça m’a presque autant plu que ces deux épisodes.

    1. Baalero dit :

      Oauip, j’imagine que c’est une histoire d’habitude… Je suis assez d’accord avec lui sur le fait que le public lambda, un public pas habitué à regarder de film d’horreur, doit être super choqué par cette épisode.

  10. Dana Hilliot dit :

    C’est injuste pour TWD, mais l’absence totale de second degré m’est difficilement supportable, surtout quand le dernier épisode de ZNation (d’ailleurs pas chroniqué sur MyZombieCulture à moins que je l’ai raté ?), celui dans l’hôpital psychiatrique, est vraiment marrant, et le début de la saison 2 de Ash vs Evil Dead est un bijou d’humour noir. Pas facile de passer de ces épisodes où on garde toujours le sourire aux lèvres à ce truc quand même assez lourdingue, les gros plan sur le visage complètement dévasté de Rick, la musique assez mièvre, et le rythme à deux à l’heure (surtout après Ash, qui va à 200 à l’heure). Bon, c’est injuste. Si ça me plaît pas, rien ne m’oblige à regarder, n’est-ce pas ?

    Mais, et c’est ça le truc zarbi avec cette série, c’est que ça fait sept saisons que ça dure, sept saisons que je m’en plains, sept saisons que je regarde quand même (à quelques périodes près où c’est vraiment trop gonflant). C’est comme si en fait, je continuais d’espérer qu’un de ces jours il se passe un truc cool. Qu’à un moment ou à un autre, on allait retrouver quelque chose que peut-être on a senti par intermittence, un potentiel. Voilà. C’est une série qui a un potentiel, mais je crains que ce potentiel se situe surtout dans la tête du spectateur, pas tellement dans celles des scénaristes.

  11. Trixxxie dit :

    Excellente critique encore une fois, même si les légendaires screenshots humoristiques manquent à l’appel!
    Je n’ai rien a rajouter, l’épisode était rondement mené et la tension a son paroxysme, j’ai eu des frissons au passage de Glenn et ait eu du mal a bien comprendre ce qu il se passait dans la tête de rick.
    Je me dis que c’était la faute de Daryl car Negan avait fini son tour, et de par son action irréfléchie il a déclenché la nécessité d’une deuxième exemple.L’occasion de remarquer que Maggie joue trop bien, comparée a Rosita!
    Personnellement s’il y a une chose à redire, je n’ai trouvé que la scène du pseudo ballet artistique en slow motion qui semblait un peu désuète à mon gout.
    Le banquet final était une très belle fin,une sorte d’hommage aux sacrifiés et une sorte de paradis perdu.

    Gloire à toi Skeletor.
    Ta lectrice de l’ombre.

    1. Squeletor dit :

      Merci Trixxxxies sauf que, pour une fois, ce n’était pas moi aux baguettes de cette critique mais Baalero ! Je rentre de vacances dans quelques jours, après, ce sera à nouveau moi (d’où l’absence de screenshots débiles comme je m’amuse à en faire ahahha). À bientôt !

  12. Dudule dit :

    Episode du genre troublant qui me fait un drôle d’effet: comme si on nous avait promené sur 3 saisons dans l’attente de ce moment là.
    D’abord, on retrouve (ainsi que le dit Baalero), un épisode sans filtre quand on s’était habitué depuis 3 saisons à marcher sur des œufs dans le registre du gore et des saloperies en tout genre, nous bassinant de mièvreries et d’une réalisation très tiède. Et là tout à coup, on nous sort giclées de cervelets en veux-tu en voilà et sadisme à gogo. Pourquoi mettre le paquet seulement maintenant ?
    Le gore omniprésent pourquoi pas.
    Je regrette en revanche ce choix découpé de scènes qui m’a empêché de rester plongé dans l’épisode à me demander “mais… hein?…Ah, ok”…
    Je note une sacrée faiblesse de story line concernant Maggie, où son problème urgent se laisse reléguer à un élément tragique du décor pour offrir toute la place au discours de Negan (que j’ai adoré, discours avec emphase qui colle bien au personnage et acteur parfait). Reste qu’attendre des heures sur les genoux le retour de Rick et de Negan a dû être bien éprouvant.
    J’ai adoré le saut de Rick. L’acteur ne m’a pas déçu. Contrairement à son rejeton un peu trop confiant face à Negan et son père qui meurt de trouille.
    Enfin, mention spéciale pour Dédé qui a très bien interprété le fauve mis en cage. J’ai hâte de voir où celle-ci va le mener.

    1. Squeletor dit :

      Pour Dédé, tu insultes nos amis félins, j’ai eu surtout l’impression que de vilains braconniers venaient de capturer Cheeta. J’attendais l’arrivée de Tarzan pour le secourir moi.

      1. Dudule dit :

        Non pas, Cheeta a plus de dialogues, m’voyons.

  13. Zellounet dit :

    Personnellement j ai adoré !

    Tout le long de l épisode j étais en tension !

    Le duo Rick / Negan est juste exceptionnel !

    Les scènes de Glenn et Abraham bien gore !

    Le seul bémol , c est qu ils auraient pu faire un truc pour que ce soit encore plus sadique ….. C est à dire s arrêter aux 2 premiers coups sur Glenn et le laisser crever en agonisant sans que personne ne puisse intervenir …
    Pendant les quelques secondes où il essaye de parler avec son œil qui resort …. Insoutenable !

    Si la scène avait duré plus longtemps ca aurait été énorme

  14. Squeletor dit :

    Bon, j’ai enfin vu l’épisode, je viens donc également donner mon avis. Alors oui, c’est un très bon épisode (facilement dans le top 10 de la série), mais je n’ai pas été aussi emballé que Baalero. Je ne me suis pas ennuyé (sauf au début), c’était bien joué, c’était violemment intelligent, cette version télé de Negan est excellente, mais y a deux choses qui m’ont déplu :

    1 – Le début donc. Amener tout ça via une petite virée ridicule entre Negan et Rick m’a fait craindre au début le bel épisode de merde. Pour le coup, je ne vois pas l’intérêt de cet ajout par rapport aux comics. Les scènes avec le camping car sont assez nulles et voir Negan avec une mitrailleuse ne colle pas du tout au perso (du moins pour l’introduire…). J’avais l’impression de voir deux andouilles à la kermesse de l’école, dans des scènes gratuites qui se voulaient impressionnantes… Pour moi, l’épisode n’avait pas besoin de cette entourloupe et aurait dû débuter direct après le fracassage (d’où mon point 2).

    2 – Je continue à penser que le cliffhanger de la saison précédente était une belle merde au demeurant plus commerciale que créative. Clairement, ils auraient dû finir la saison 6 sur le fracassage de caisson d’Abraham. Là, en faisant un cliff sur l’identité de la victime, on a forcément été nombreux à savoir avant la diffusion de l’épisode qui était mort. Ça fait des mois qu’on sait que c’était Abraham ET Glenn. Car, en apprenant qui était la victime, on a surtout découvert qu’il y en avait deux (sans parler des lapsus de Nicotero and co…). L’épisode ne réservait donc plus aucune surprise… S’ils avaient fracassé Abraham à la fin de la 6, on n’aurait pas été autant chercher des infos et on aurait peut-être été beaucoup plus surpris de voir Glenn s’en manger une aussi en début de saison 7. Donc ouais, c’était sympa, mais pour ceux, comme moi, qui avaient eu l’info, il n’y avait aucune surprise, d’autant qu’en fin de compte, ils ne font que remettre les choses à niveau avec les comics. Dommage.

    1. Dudule dit :

      Bon retour à la maison Squeletor !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *