Z Nation 311 : Doc’s Angels, ce que nous en avons pensé

znationban

Murphy a envoyé 10K à la poursuite de Warren, Warren a pris la place d’Escorpion et est prête à attaquer Murphytown avec son armée de Red Hands, The Man a capturé Lucy après que Doc et Addy l’avaient trouvée dans le super They Grow up so Quickly. Et pourtant, cette semaine, la saison 3 de Z Nation a préféré nous offrir un nouvel épisode filler dont la série a le secret. Retour sur Doc’s Angels, l’épisode 11 de la saison 3 de la série de zombies de Syfy et de The Asylum, un épisode centré sur Doc en territoire cannibale.

zn12

Cette introduction pourrait sonner comme un reproche, mais pour moi, un filler, autrement dit un épisode de remplissage, n’est pas forcément quelque chose de mauvais… à condition que l’épisode apporte quelque chose au téléspectateur et ne soit pas que la traduction d’un néant scénaristique. Doc’s Angels se classe donc assez rapidement parmi les fillers de qualité car, si l’intrigue n’évolue pas forcément (et on peut comprendre que le climax arrivant à grands pas, les scénaristes aient préféré attendre les trois derniers épisodes), l’épisode propose une toute nouvelle aventure dans l’univers de Z Nation. Il ne tire pas sur le corde, ni n’élargit artificiellement et de manière ennuyeuse l’intrigue centrale, il part sur quelque chose de complètement nouveau avec ses propres tenants et aboutissants, le tout de manière parfaitement maîtrisée.

zn13

J’ai ainsi beaucoup apprécié cette petite escapade de Doc entre les griffes de trois femmes aux desseins assez obscures. De toute façon, c’est assez simple : à partir du moment où j’ai vu un zombie recouvert d’une armure de paillettes et autres joyeusetés, j’ai su que cet épisode serait particulièrement fun. Et je ne me suis pas trompé.
À ce titre, ce Doc’s Angels s’avère particulièrement réussi en arrivant à placer en 40 minutes l’intégralité de son histoire, entre l’introduction amusante des trois femmes cannibales, l’évolution de la situation avec Doc et un final plus qu’amusant. Alors, certes, le concept est assez classique et guère surprenant, mais l’épisode contient suffisamment de folies Z Nationesque (zombies-paillettes, zombies à collerette, métier à tisser sur la tête d’une prisonnière, pistolet à paillette, fuite de Doc à vélo etc…) et de répliques amusantes (Doc : “and you said that stew was vegan!” “The guy was wearing sandals I’d say close enough.“) pour que le téléspectateur y retrouve largement son compte de divertissement. Les trois actrices campent d’ailleurs parfaitement leurs rôles et Russel Hodgkinson prouve encore une fois qu’il est un des meilleurs acteurs du casting principal (et probablement le meilleur…).

zn14

Visuellement, l’épisode est également impeccable avec un lieu collant à merveille à l’intrigue, sorte de château à l’écart du reste du monde où la folie des scénaristes de cette série peut s’exprimer librement.

Bref, un filler sur lequel il est certes inutile de s’étendre, mais un filler efficace et bien sympa qui nous place dans de parfaites dispositions pour attaquer le dernier trio d’épisodes de cette saison 3 de Z Nation et vivre le siège de Murphytown dans le prochain épisode.

zn15

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

  1. Dana Hilliot dit :

    Épisode excellent (impeccable ! comme tu dis), érotico-psyché-zombiesque, avec une once de cannibalisme – hommage sans doute au cinéma horrico-érotique italien des années 70, avec un doc égal à lui-même, et qui tient l’épisode en solo sans sourciller (enfin, si, il sourcille souvent quand même). Et maintenant, les choses sérieuses commencent !

  2. galette dit :

    Suivi avec la banane jusqu’aux oreilles.C’était beau, c’était drôle, c’était inventif. Et si l’épisode ne sert pas beaucoup l’histoire, il va pourtant faire partie de mes favoris.

  3. Sam0 dit :

    C’était juste… magnifique ! Le côté décalé totalement assuré, et franchement, on ne s’ennuie pas une seconde, pas mal de répliques sympa, on se doute que ça va mal tourner, mais on attend de voir jusqu’où ira l’apothéose !

    Des épisodes comme ça, volontiers !

  4. Dudule dit :

    Un épisode éloigné de l’intrigue principale, ce qui m’a fait craindre le pire (pendant les 120 premières secondes). Autant le précédant épisode ne m’a pas trop emballé, mais là, ils se sont bien rattrapé, franchement.

    Eh puis la vision du château et des 3 sirènes m’a scotché. Les actrices sont géniales, le scénario est bon, le décor est excellent. Leur toute dernière réplique me fera rire encore longtemps “The one’s who left”, toujours avec bonne humeur.

    Miaaaaahoouuuuu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *