The Walking Dead 707 : Sing me a Song, ce que nous en avons pensé

walkingban

Plus que jamais en ce début de saison, la série de zombies The Walking Dead a perdu des fans. En effet, bien qu’elle reste un succès énorme pour amc et un monstre du cable américain, celle-ci a semble-t-il commencé à subir le contre-coup de sa recette classique à base de premiers épisodes de qualité, de vide scénaristique de milieu de saison puis de final accrocheur.
Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures : quand les téléspectateurs en ont assez de n’avoir que des os à ronger sur plusieurs épisodes, et que l’on ajoute à cela le choix douteux de ne proposer que des épisodes centrics, parfois centrés sur des personnages inintéressants, ceux-ci finissent forcément par ressentir une véritable lassitude, voire rancœur à l’égard de scénaristes forcés d’obéir à des considérations commerciales (traire la vache-à-lait aussi longtemps que possible). Cependant, avec seulement malgré tout un tiers du petit orteil dans la tombe après cette succession d’épisodes assez médiocres ou sans aboutissements immédiats, The Walking Dead s’est, cette semaine, enfin décidée à nous jeter une cuisse couverte d’un peu de chair dans Sing me a Song, l’épisode 7 de sa saison 7.

twd12

[Attention la suite contient des spoilers si vous n’avez pas vu l’épisode]

Car, il faut le dire : quel bien cela fait-il de ne pas avoir à se cogner un nouvel épisode centré sur un personnage en particulier. Je craignais en effet un épisode dédié au passé d’Olivia ou bien un hommage à la chèvre du pote de Morgan, mais les scénaristes ont, semble-t-il, réalisé qu’ils devaient peut-être nous raconter quelque chose d’intéressant après déjà 6 épisodes écoulés dans cette nouvelle saison. Ou bien se sont-ils simplement contentés d’appliquer la recette classique sus-citée de la série. Résultat, sans réelle surprise, ce Sing me a Song remonte clairement le niveau de la saison et s’octroie même le luxe de ne pas ennuyer malgré ses 1h de longueur (j’avoue avoir flippé en me rendant compte que c’était encore un épisode d’1h ; qu’est-ce qu’amc aime multiplier les pages de pub pour les américains…).

Cet épisode 7 fait ainsi partie pour moi de ces bons épisodes de transition qui, non seulement posent les bases de la suite de manière efficace, mais qui le font de manière divertissante et sans s’enfoncer dans un passage narratif moins intéressant que les autres. Ainsi, nous ne nous contentons pas de suivre Carl et Negan, et l’épisode permet d’introduire pas mal d’éléments neufs ou de développer certains persos secondaires sans y passer trois plombes (Coucou Tara !). J’ai ainsi trouvé le dosage et l’alternance plutôt sympa. Pas trop de Michonne, juste de quoi injecter un peu d’inquiétude chez le téléspectateur qui se demande bien ce que ses actes vont entraîner comme conséquences ; pas trop de Rick et d’Aaron, juste de quoi nous expliquer comment ils vont mettre la main (un peu trop facilement) sur de nouvelles armes ; pas trop de Spencer, juste de quoi poser sa vision des choses (même si c’est un crétin qui ne pense même pas à s’assurer qu’un zombie est bien mort avant de le fouiller) ; pas trop de Rosita et d’Eugene, juste de quoi poser sur la table la possibilité de les voir créer leurs propres munitions en secret ; pas trop de Dwight, juste de quoi développer intelligemment sa backstory et continuer à le présenter comme une potentielle future menace pour Negan (de manière quand même plus subtile que dans The Cell). Bref, autant de petits passages qui permettent d’apporter du rythme à l’épisode, de faire avancer l’histoire et les personnages et surtout de ne pas lasser trop vite le téléspectateur confronté une nouvelle fois au Negan-Show. Car, encore une fois, c’était bien lui la star de l’épisode.

twd13

Et honnêtement, alors que je sais que certains éprouvent déjà une vraie lassitude vis-à-vis du personnage, j’ai à nouveau été fortement convaincu autant par le personnage que par JDM, toujours parfait dans le rôle. Si le fond du discours est toujours le même – regarde-moi bien, je suis le boss, je maîtrise tout le monde, j’ai les gonzesses etc – et tourne un peu comme un disque rayé, je n’ai en revanche pas été ennuyé par cette redite qui nous permet enfin de découvrir de manière plus aboutie le sanctuaire et ses extérieurs (via de très bons plans d’ailleurs). À ce titre, le petit jeu de Negan avec Carl m’a même semblé plus intéressant que dans les comics, ou du moins plus impactant, car, même en tant que lecteur des comics, je n’avais aucune idée de ce que cette version télé allait pouvoir faire subir au gosse. Alors qu’on voulait nous faire croire dans le pathétique Go Getters que Carl pouvait être développé grâce à sa relation ridicule avec Enid, je suis convaincu que c’est dans sa relation avec Negan qu’il gagnera réellement en intérêt et en poids. En tout cas, nous sommes sur la bonne voie. Toujours concernant Negan, grosse mention à la scène avec Olivia qui m’a fait mourir de rire (chose rare avec The Walking Dead).

En fait, pour revenir à la structure de l’épisode et du scénario, j’ai beaucoup apprécié le fait que nous assistions à la mise en place de plusieurs “plans” pour lutter contre Negan sans que Rick ne soit au courant, entre la capture de Carl, l’envoi de Jésus au Sanctuaire par Maggie, l’action solitaire de Michonne ou les petits secrets de Rosita et d’Eugene. Sentir enfin que notre shériff ne maîtrise pas tout et qu’il ne sera peut-être pas l’homme de la situation apporte un petit goût de renouveau pas inintéressant. Dommage donc que nous ayons dû passer par autant d’épisodes vides pour en arriver là.

Bref, un bon épisode, exactement au niveau de ce que nous devrions être en droit d’attendre en cours de saison et pas seulement avant un final de mi-saison. Typiquement le genre d’épisodes qui nous rappelle pourquoi on suit cette série, mais qui nous prouve encore une fois qu’amc maîtrise parfaitement sa recette qui, saison après saison, nous prend pour des prunes. Ayant conscience de cela, ça me fait chier de le dire, mais vivement la semaine prochaine.

twd14

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

  1. ARM dit :

    Agréablement par cet épisode, qui fait partie des très bons épisodes de la série avec beaucoup de points positifs.
    La relation Carl/Negan est bien gérée et surtout bien joué (JDM est excellent, mais Chandler Riggs est lui aussi super quand il joue au côté de quelqu’un qui le traite comme un acteur et pas un gamin ; ça m’a beaucoup fait penser au duo Tywin/Aria dans Game of Thrones).
    Les plots avancent progressivement, logiquement et avec un rythme bien plus pertinent qu’auparavant.
    Chaque personnage vu dans l’épisode aura eu un rôle à jouer, que ce soit dans les actions que dans les messages à faire passer au téléspectateur (même Spencer, qui est bien plus que le gros con de bas étage, est intéressant).
    Il y a quelques scènes drôles sans virer dans le parodique (Olivia, la visite guidée de Negan, le panneau troll avec Rick & Aaron…).

    Nan, franchement, c’est aussi génial que frustrant, car ça ne pardonne plus les épisodes médiocre (au mieux…) que nous avons depuis un mois. Si seulement le reste était de cette qualité…

    Seul bémol, mineur, l’œil de Carl.
    Alors que les équipes de TWD sont des pros du maquillage, là j’ai trouvé ça moyen (surtout car mélangé avec de l’image de synthèse pas convaincante ni stable en mouvement O.O”). Quand on compare au personnage de Richard Harrow dans Boardwalk Empire, dont la blessure similaire n’était qu’en 3D mais plus crédible, fréquente et avec (un peu) moins de budget, c’est dommage (et surtout, quatre mois après, pourquoi ça continue de saigner et faire “psshuit” quand on enlève le pansement ?).
    Mais bon, c’est déjà bien qu’il le montre face caméra, je pensais pas qu’ils oseraient avec un ado.

    1. ARM dit :

      “Agréablement surpris” voulais-je dire…
      Une erreur dès les premiers mots, ça m’apprendra à pas relire :p.

  2. Soleptune dit :

    Hello à tous,
    Suis partagée moi en fait… Si je partage l’opinion générale (enfin un episode d’intérêt)je suis encore plus énervée sur le wtf de Carl : il veut tuer Negan et advienne que pourra (il ne suit pas Jésus qui veut entrer en cachette, non Carl veut faire le gros bourrin = je vais crever après mais je l’aurai eu)… Et là après avoir buter deux mecs (il est dans le bon mouv), Negan arrive devant lui (se planque derrière un mec qui doit avoir le super pouvoir d’arrêter les balles) et Carl… Ben il papote avec Negan le restant de l’épisode…
    Et que dire de Daryl…
    Bref, cette saison 7 part en cacahuètes au niveau psycho des persos (apres Carole et Morgan en saison 6)

  3. Ultra dit :

    Très bon épisode, JDM est vraiment excellent ! voilà un méchant qu’on adore détester ! vivement la semaine prochaine comme tu dis

  4. skinnypeople dit :

    J’ai trouvé cet épisode très ennuyeux, trop de blabla, pas d’action.

    Rosita traverse la moitié de la terre pour aller se faire une balle. Une seule petite balle.

    Il y a un truc que je ne comprends pas dans la scénarisation du personnage de Negan, il est toujours seul, pas armé, et il n’y a jamais personne pour lui éclater la tête, lui lâcher une rafale d’AK entre les omoplates ou lui planter un couteau dans le ventre ??? Je trouve le personnage Negan en fait beaucoup trop sympathique, plus sympathique que Rick, ce qui est un comble. Sa relation pédophilo-macho avec Carl j’y crois pas une seconde.

    J’ai préféré l’épisode de la semaine dernière.

  5. Dudule dit :

    J’ai particulièrement aimé cet épisode. Le rythme était top. Les acteurs aussi. C’est drôle comme Negan est bien filmé. Il inspire la prod: le passage avec Olivia (certes odieux) est un miracle.

    Contrairement à beaucoup, je trouve l’initiative de Carl assez intéressante. Tuer Negan ne servirait à rien. Tuez un Negan et il en repousse deux.
    A lire avec l’accent du maître Unagi Sushi: “Si tu ne peux tuer le dragon, en*ule le dragon.”

    Reste maintenant aux scénaristes d’éviter de nous foirer cette intrigue. Face à un personnage comme Negan, l’audace me semble être le meilleur outil pour le déboulonner (de l’intérieur évidemment). Ce qui ne veut pas dire que Negan tombe dans le panneau (ce qui serait stupide et nous foirerait la dite intrigue. J’espère aussi qu’il ne va pas nous le zigouiller pour un pet de travers, ce serait décevant)

    Va-t-il faire d’Alexandria son petit pied-à-terre ?

  6. Zellounet dit :

    Ola,

    J ai Adoooooooré cet épisode ….mais va falloir éclaircir plusieurs points …

    Même si au départ je les trouvais fadasse et pas terrible en acting, j ai l impression que Carl et Rosita s affirment et sont de plus en plus crédibles !

    C est vrai que le duo negan/Carl matche bien.

    L humour de Negan et les références à la story de Dwight sont parfaits.

    Apres c est des spéculations … Mais ça sent de plus en plus que L'”ex” de Dwight va réussir à le convaincre et ils vont tenter un truc avec Daryl pour essayer de se rebeller… Car on est d accord … Il va pas réussir à sortir le daryl …

    Car c est impossible que ca soit Jésus qui est filé la clef à daryl.. C est obligé que ca soit la nana de Dwight !

    Qui peut m expliquer comment jesus :
    – est rentré dans le sanctuaire ?
    – est monté sur le toit du camion ?
    – a disparu entouré de walkers et de sauveurs ?

    Qui peux m’expliquer :
    – d ou sort cette cabane mystère petée de munitions avec le duo Aaron/Rick
    – comment la balle est restée dans l orbite de car sans lui défoncé le crâne ou passé en biais sans lui arraché le nez ou le 3/4 de la pommette ?

    La blessure qui lui on faite ça ressemble plus à un sadique qui lui aurait arraché un œil avec une cuillère pour faire les boules pour un cornet de glace ou à un coup de pointe de pied de biche , mais ca ressemble à tout sauf une plaie par balle.

    J ai bien aimé Eugène sinon, tjs juste dans son personnage et le discours du prêtre !

    En fait … Je crois qu il y a juste Spencer que je trouve débile et très mauvais acteur ! J espère que les réalisateurs ne vont pas nous en faire un Shayne bis ou un Chris like de Fear twd…

    Sinon … Pour la boutade …. On est d accord que tout le monde a un post IT sur soi en période post apocalyptique avec des notes écrites en latin pour dire où sont les cachettes lol :)

  7. plouf dit :

    Le coup du postit m’a bien fait rire aussi. Mais pendant tout l’épisode j’ai prié pour que Negan symétrise Carl…

    Sinon je ne pense pas que le pbm de TWD soit résolu en nous donnant un bout de viande 4 (ou 16) fois par saison.

    Je crois que c’est lié à la logique globale de l’histoire.
    En règle générale, une histoire se compose d’une situation initiale et d’une situation finale. L’histoire retrace l’évolution du héros de l’une à l’autre (avec toutes les variantes et possibilités imaginables).
    Dans TWD, on a eu une évolution.
    Au départ les héros subissent (les saisons de fuites permanentes) puis “résistent” (la tentative de la prison) et enfin réussissent (avec alexandria qui est présentée comme LA solution)

    Tous les héros qui étaient présents dans la situation initiale ont connu une évolution et sont devenus des “badass hardcore” du Z post apo.
    Et c’est là que ça coince, ils ont atteint un “sommet” alors que la série n’est pas finie.
    Du coup la plupart des événements qui arrivent sont des “retours en arrière”.
    Chaque nouveau perso qui remplace un ancien n’apporte rien. C’est une redite de la transformation en badass hardcore. (ou une redite des morts précédentes pour ceux qui échouent)
    Chaque nouvelle communauté introduite qui n’est pas touchée par les Z est un retour partiel à la situation initiale et à ses questionnements.

    Ce qui donne des retours en arrière absurdes de Carole ou Rick. Vous allez me dire, ils sont humains ils peuvent hésiter.
    Je peux concéder ça, mais les personnages sont déjà passés par ces stades d’hésitation. Donc les questions et etc ont déjà été abordées et les perso y ont déjà répondu. Pour moi c’est de la redite inutile.

    En mettant de côté les épisodes sommeil, je suis partagé sur le fond de la saison 7.

    Un affrontement entre communauté de badass harcore pouvait être sympa et toutes les questions sur la vie sous le joug d’un tyran sont plus ou moins nouvelles aussi.
    Malheureusement la série se focalise sur Negan.
    J’attends la suite mais faire tout reposer sur Negan, c’est créer un Gouverneur 2.0 …

    1. Soleptune dit :

      Hello Plouf,
      Bien résumé ! Jusqu’au Gouverneur 2.0 et donc… “redite inutile”…
      Je suis déçue du côté psy cette saison et la saison précédente… Et cette impression de partir en arrière : Rick devenant un mou du genou, ça n’a pas de sens dans sa psychologie…
      Pas plus que Carole (en plus pour elle, il n’y avait AUCUN événement déclencheur de retour en arrière mais ça continuait de passer parce qu’on croyait qu’elle faisait ça pour “attendrir” les adversaires… Raté !)

  8. Alexia dit :

    Contrairement à la semaine dernière, j’ai vraiment apprécié celui-ci, même si il a duré une heure.
    Car oui, on ne voit pas qu’un personnage, ce qui permet de moins s’ennuyer car apparemment, ils n’arrivent pas à faire un épisode sur un perso sans qu’on ne s’ennuie ferme et qui n’apporte pas plus à l’histoire.
    Même si Negan montre qu’il est le boss à chaque apparition (Comme il était très attendu, ils ont tout misé sur lui), Negan aime qu’on lui résiste, mais voilà, jusqu’à quel point ? Vu les conséquences que certains actes peuvent produire. Quand je le vois apparaitre (même si je le trouve super sexy JDM) je me demande toujours ce qu’il va faire. Même en lisant les comics, on peut s’attendre à des surprises. Le petit plus, c’est la scène avec Judith, on sait qu’il ne va pas lui faire du mal, mais ça ajoute un peu plus de tension. Imaginer ce type qui a tué de ses amis et là, il tient ta fille dans les bras. Negan aime faire peur et il sait comment faire et trouver ses nouvelles proies. Le fait qu’il s’en prenne à Olivia, il voit qu’il peut lui faire peur facilement et il est même surpris avec la baffe, d’ailleurs elle-même, elle se rend compte de ce qu’elle vient de faire. On se demande si elle ne va pas finir sous les baisers de la belle Lucille.
    Maintenant, je sais pourquoi les zombies sont là, ils font barrières autres zombies et leur cachent l’existence de la bonne chaire fraiche qui se sont derrière ces murs.
    Les séquences avec Michonne, Rosita, Eugène, Rick et Aaron sont juste ce qu’il faut. Spencer m’énerve vraiment, je ne le sens vraiment pas et j’ai eu la même réaction au moment où il fouille le zombie. La première chose à faire était de lui planter le couteau dans le crâne pour être sur. D’ailleurs, il a la tête solide, rien de casser. A se tenir au dessus du zombie, j’ai cru qu’il allait se jeter sur la cuisse de Spencer mais non. Il était vraiment mort.

    Enfin, on verra ce qu’on aura pour le dernier épisode de la première partie. Mais ils devraient développer plus ce système d’histoire que de nous refaire des épisodes aussi vides que les précédents.

  9. fred666 dit :

    bon episode et Rosita … wahou !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *