Ash Vs. Evil Dead 210 : Second Coming, ce que nous en avons pensé

ash vs evil dead

Dimanche soir sur starz, la tronçonneuse d’Ash vrombissait pour la dernière fois cette saison dans Second Coming, l’épisode 10 de la saison 2 d’Ash Vs. Evil Dead. Abandonnant ses fans pour une longue période de sevrage douloureuse, El Jefe ne sera en effet pas de retour avant l’automne 2017 pour une saison 3 bien méritée. Heureusement, Second Coming nous a offert un de ces shots mémorables, véritable concentré de tout ce qui fait la réussite de cette série, mais, croyez-le, en plus dingue encore.

Car, comme je le dis souvent, l’excellence de cette série tient à ce qu’elle ne déçoit jamais et qu’elle s’avère toujours capable de tirer le meilleur de son univers. Autant dire que lorsque Henrietta menace de sucer l’âme d’Ash et que celui-ci lui rétorque de s’assurer de bien sucer les deux canons avant de lui envoyer deux bastos dans les tripes (digne du “Swallow this” d’Evil Dead 2), je savais déjà que cet épisode serait dantesque et toujours aussi amusant.

Henrietta : “No one escapes their destiny Ash. Yours is to watch me suck up your soul.
Ash : “Make sure you suck both barrels.

ash13

Et comment ne pas trépigner lorsque la véritable confrontation entre Henrietta et Ash commence. Car, il faut le reconnaître, Evil Dead 2 a bien vieilli et leur bataille originale n’est plus aussi trépidante qu’avant. Alors, pouvoir la revivre avec des effets d’une qualité exceptionnelle, voilà de quoi ravir les fans comme les néophytes qui y trouveront une créature digne de la mère de Lionel dans Braindead. Un vrai bonheur de drôlerie (je ne me remettrai pas de la scène du “lait” !) et de gore et simplement le début d’un épisode du même accabit et d’une constance remarquable dans la folie.

J’ai ainsi vraiment adoré ce retour dans le temps et ai trouvé le scénario très habile à ce sujet, et surtout, jamais avare en idées folles et en divertissement. Pour moi, le meilleur passage de l’épisode restera toutefois le moment où Pablo, que je me faisais une joie de retrouver, s’avère en réalité être Baal ce à quoi je ne m’attendais pas du tout. Un bonheur coupable de se faire baiser par les scénaristes qui, heureusement, nous rendent malgré tout Pablito à la fin, réunissant enfin un des trios les plus géniaux de la télévision lors de retrouvailles d’une drôlerie extrême. L’idée de rendre brièvement une main à Ash est également excellente, la série prouvant qu’elle est capable de donner à ses personnages pour leur reprendre aussitôt. Ruby et sa version des années 80 ne sont d’ailleurs pas en reste et j’ai beaucoup aimé leur confrontation. Évidemment le retour de la sœur, du père et du pote d’Ash n’ont fait que renforcer un épisode de facture excellente.

ash14

En fait, si je devais faire un seul reproche à l’épisode, ce serait son final, forcément en-deça de tout le reste. Reste que je pense que l’équipe n’était pas certaine d’avoir l’opportunité de réaliser une saison 3 et qu’elle voulait certainement conclure son histoire de manière convaincante tout en laissant la porte ouverte à une suite avec l’apparition de Ruby 80s au présent et la redécouverte du Necronomicon. Bref, un défaut facilement pardonné surtout si la saison 3 s’avère aussi bonne que cette saison 2 incroyable.

Plus qu’un épisode final, Second Coming aura été l’aboutissement d’une saison qui aura fini d’asseoir Ash Vs. Evil Dead comme un show de qualité, débridé, divertissant, fou et porté par une équipe talentueuse à tous les niveaux (acting, effets, scoring, réal…). Un vrai bonheur de divertissement qui ne reprendra que dans bien trop longtemps. Ash we love you! (Guess what I love me too!)

ash15

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

14 commentaires

  1. Dana Hilliot dit :

    Génial ! (Oui, le final en forme d’Happy End doit effectivement être une “précaution” au cas où la série n’aurait pas été reconduite).
    Ha un truc que je me suis dit hier en regardant le 9 et le 10 à la suite (c’te bonheur !) c’est que Ash vs Evil Dead excelle dans la mise en scène à l’intérieur d’espaces confinés : des caves, des chambres (lugubres), des habitacles automobiles. Les cameramen réalisent de véritables prouesses dans ces espaces clos, et les effets spéciaux sont tellement bons qu’on les oublie : les personnages sont catapultés dans tous les coins de la pièce, du sol au plafond, les murs explosent, les portes aussi, c’est juste fascinant. C’était déjà le cas d’Evil Dead évidemment, qui se déroulait principalement dans une cabane (principe qui a été repris mille fois dans les films d’horreur) mais là c’est poussé à bout. je ne suis pas un cinéphile ni un spécialiste de la mise en scène, mais je suis sûr qu’un de ces jours quelqu’un va nous pondre un papier là-dessus !

    Et sinon, Ash vs Evil Dead décroche haut la main, mais alors vraiment très haut la main, le titre de la meilleure série 2016 avec des morts vivants (enfin, des morts vivants démoniaques) dedans !

  2. Dana Hilliot dit :

    (Un truc aussi : désormais quand je vais couper du bois à la tronçonneuse, ce que je fais assez régulièrement vu que j’habite à la campagne et que je me chauffe exclusivement au bois, j’ai toujours désormais une pensée émue pour ce brave Ashy Slashy (et si jamais un zombie démon se pointe dans les parages, je suis prêt !)

  3. ARM dit :

    Putain, qu’est-ce que j’aime cette série. Et que je suis content que Pablo soit de retour (enfin, surtout, que Ray Santiago soit de retour :D).
    Mieux encore, c’est que ce comeback n’est pas vraiment un deus ex machina (bien qu’un peu quand même, car les autres morts restent morts), mais est vraiment prévu dans le scénario depuis trois épisodes (+ les visions en début de saison).

    La mise en scène était superbe (comme le dit Dana Hilliot, les plans en intérieur, ils gèrent) ; le combat contre Henrietta avait une vibe années 80 excellente, la musique discrète quand il faut, le rythme très pertinent…
    Quant à la mort de Ruby, regrettable (et bien triste avec le lancer de tête dans la voiture), mais Lucy Lawwless reste, c’est donc super aussi :D.

    Seul bémol de l’épisode à mon sens, la transition entre les retrouvailles et la parade très kitsch, où rien n’est dit ou indiqué sur un retour au présent, qui peut perdre un peu le spectateur à un moment où il devrait juste souffler plutôt que réfléchir, mais c’est un micro-détail.

    Bref, vivement l’automne 2017 <3 (et merci Skeletor pour toutes les chouettes critiques de la saison :))

  4. Patrick dit :

    Un bon épisode final mais pas transcendant.

    J’ai envie d’une 3ème saison mais je crains aussi des redites, cette 2nde saison est bonne mais à aussi un côté répétitif par moment que ne possédait pas la 1ère saison.

  5. Twokeur dit :

    Spoiler Bonjour petite question que veut dire Ash quand il demande à baal en regardant ruby elle était comment dans le sac avant de le tuer

    1. ARM dit :

      Être “a demon in the sack” est tout simplement une façon familière/argotique de dire “être un bon coup”/”bon au pieu”.
      Hey, ça reste Ash, hein :p

      (“Comment était-elle dans le sac” me semble plus tirer vers la mauvaise traduction de fansub…)

  6. RavenOldDown dit :

    Même si je trouve trop facile de ramener Pablo celons moi il en reste que c’est un personnage hyper attachant au possible en revanche la mort de Ruby avec sa magnifique crèpe rose j’en revient pas.

    Par contre le happy ending est énorme j’ai l’impression de revoir la saison 1 ou tout ce finis a Jackson ville on voit que les scénaristes ont eu peur que ça marche pas et on voulu conclure mais ils font bien de faire une saison de plus car elle a un potentiel énorme 2-3 saison c’est vraiment peut alors que c’est l’une des meilleurs série encore en diffusion !

  7. HELL VICE dit :

    Il ya un truc que je n’ai pas bien compris: la main d’Ash réapparait car il a réussi à endiguer les événements des films originaux.
    Pourtant à la fin de l’épisode, il célèbre la victoire contre le démon avec les gens de la ville. Pourtant, Ashy slashy ne devrait pas avoir existé et l’épisode du massacre dans le bar ainsi que dans le commissariat non plus.
    Ou alors la main qui trouve le Necronomicon après les crédits appartient au groupe d’amis du Ash 80’s. Bref, c’est flou.

    1. ARM dit :

      En fait, la réponse est plutôt simple : c’est complètement bancal et incohérent.
      L’épisode a été réécrit à la toute dernière minute suite à un conflit artistique entre Bob Tapert -producteur- et Craig DiGregorio -showrunner- ; et pour avoir une scène finale pouvant conclure la série en cas de non-renouvellement.

      Du coup, même si j’adore la série et cette saison, cet épisode s’est reposé sur le comique pour excuser les incohérences.
      C’est pardonnable quand on aime et vu les difficultés de production, mais bon, avec le recul «la peste ne justifie pas le choléra.»

      Si ça intéresse, une interview (en anglais) de DiGregorio sur la version originale de cet épisode est disponible ici : http://screencrush.com/ash-vs-evil-dead-season-2-finale-alternate/

      Pour les grandes lignes traduites :
      – Départ au plus tôt de la cabane pour éviter une redondance avec la saison 1 avec Ash, Ruby, Kelly et le livre. Ils retrouvent le vrai Pablo ressuscité dans la voiture.
      – Le jeune Ash (qui devait être présent) ne trouve pas le livre dans la cabane. Dans une autre version de l’épisode, les deux Ash auraient dû pas mal interagir.
      – Les filles s’occupent de cacher ou détruire le Necronomicon, tandis que les mecs vont en ville (Ash veut revoir son père version 80’s et savoir la chose importante dont il parlait en épisode 3)
      – Ash rencontre une femme dans le bar et couche avec elle dans les toilettes (comme le pilote de la série). Cette femme est la mère de Kelly : celle-ci ressent un changement et devient la fille d’Ash (DiGregorio lui-même admet que c’est n’importe quoi, mais ça donnait un boost émotionnel pour la Saison 3).
      – Enfin, Ash part en mission pour sauver Kelly de Baal et Ruby (c’est pas trop clair dans l’interview).

      Ce qu’il faut retenir, c’est que DiGregorio voulait faire comme la saison 1 avec un peu plus de sérieux, tandis que Tupert voulait aller full déconne (et pour avoir revu la Saison 1 il y a peu, c’est vrai qu’il y a plus de gravité et que Ash, bien que stupide, n’est pas SI con que dans la Saison 2).

      Au final, Tupert a “gagné” et DiGregorio quitte son poste de showrunner, et il est impossible de dire si c’est mauvais signe pour la saison 3 car la série a besoin d’un équilibre hyper réglé pour éviter d’être lourde.
      J’ai un peu peur que la réussite de cet équilibrage dans la majorité de la saison 2 soit plus du domaine de la chance ou de la négociation intense que d’un réel calcul… Mais on a le temps pour ça. “Wait and see…” 😀

      1. Squeletor dit :

        En fait c’est l’inverse. Tapert voulait que ce soit plus tourné drama, DiGregorio plus fun assumé. J’espère donc qu’avec le nouveau showrunner la série ne va pas trop se prendre au sérieux car, perso, j’ai préféré cette saison 2 vraiment relâchée et fun à la première.

        1. ARM dit :

          Ah, désolé pour ce contre-sens 🙂

          Dans tous les cas, on en revient au même espoir, que la série ne plonge pas dans l’excès sans mesure, que ce soit d’un côté ou l’autre ^^

    2. Squeletor dit :

      Pour la main post-credit, je ne pense pas que ce soit dans les années 80 vu l’état de la voiture ! Un autre groupe au présent ? Quelque chose en rapport avec Mia du remake ? On verra bien ce qu’ils vont pondre.

  8. Twokeur dit :

    Merci de ta réponse ARM je me douté que c’etait une vanne de se genre
    Et HELL VICE a raison trop d’incohérence un peu déçu

  9. Impaladean dit :

    Bon bon saison 2 de folie, j’ai grave pris mon pied et c’est toujours aussi jouissif. Par contre enorme point d’interrogation car j’ai bien du mal à comprendre la fin. Si le court du temps à en effet été modifié, pourquoi les proche d’Ash (sa sœur, son père et son meilleur pote) sont toujours mort dans le présent ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *