501 things to do with a zombie, aka One thing to do to earn money

Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous ferriez si vous aviez un zombie comme ami ? Probablement pas et, soyez sans crainte, cela est tout à fait normal. Ce n’est en revanche pas le cas des deux auteurs américains de 501 Things to do with a Zombie. En effet, ce livre, écrit par J.C. Richards, illustré par Aaron Waite et publié aux éditions Adamsmedia, est un peu leur manière de répondre à cette question. Ainsi, les 223 pages que comptent le livre, disponible uniquement aux États-Unis, présentent une succession de situations, plus ou moins incongrues, dans lesquelles vous pourriez vous retrouver avec votre poto zombie.


Du coup, comme nous nous sommes procurés un exemplaire, nous profitons de cette news pour vous donner notre opinion sur cet ouvrage. D’abord, sachez que ce livre fait parti de ces ouvrages réalisés rapidement et n’ayant pour but que de profiter de la sucess story des zombies pour s’en mettre plein les poches. L’idée développée est donc simpliste : faire une liste de différentes situations et inviter le lecteur à s’imaginer dans celles-ci avec un zombie (vampire, loup-garou ça marche aussi…). Le livre se présente aussi de manière très simple et redondante : sur chaque double page sont présentées 5 situations différentes dont l’une est illustrée.

Dès lors, vous comprenez que l’intérêt de ce livre est plus que limité. D’autant que le pari, annoncé par J.C. Richards en introduction, de nous faire rire n’est pas tenu. Les situations sont parfois incroyablement niaises : chercher la définition d’un mot ou encore recycler… Toutefois pour compenser ce manque d’humour, les auteurs ont jugé bon de rajouter quelques blagues sous formes d’annotations ou de ratures en face de certaines situations. Par exemple, le « manger le cookie d’une petite scout » est remplacé en lettres de sang par « manger une petite scout ». Cela vous amusera les deux premières fois, mais vous finirez rapidement par en avoir marre de manger le chien au lieu de le promener.

Malgré tout, le livre présente un certain intérêt en matière d’illustration. D’ailleurs, seules les situations illustrées ont un réel intérêt, la plupart étant inutiles et sans originalité.

Ainsi, 501 Things to do with a Zombie est un livre quasiment sans aucun intérêt. Un simple Artbook d’Aaron Waite présentant des zombies dans des situations incongrues aurait été largement plus intéressant. Tant pis.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *