La Culture Zombie en 2014 : Bilan de l’année et tops de la rédac

bilan2014

Une chose est sûre : les zombies ne sont pas pressés de retourner dans leur tombe. Peut-être ne l’admettront-ils pas mais ceux qui, il y a déjà quelques années, prédisaient que la mode zombie ne serait qu’une fulgurance dans l’histoire de la culture populaire, se sont finalement bien mis le doigt dans l’œil. Car 2014, qu’on le veuille ou non, aura encore témoigné de l’attraction que cette figure exerce sur un public, toujours plus grand, pour ne pas dire le grand public ; mais également sur sa capacité à être adaptée à tous les supports et surtout, depuis peu, à être au cœur de projets toujours plus ambitieux : vous avez dit Hollywood ?
Il est donc grand temps de revenir sur cette année écoulée et d’en établir un bilan.

Comme à notre habitude, nous allons donc revenir sur les différentes sorties de cette année, support par support – cinéma, BD, littérature, séries/webséries, jeux vidéo et jeux de société – en plus de vous proposer le top 3 de la rédaction pour chaque catégorie. Notez toutefois que nous n’avons pas la prétention d’être exhaustifs (le nombre d’œuvres zombies sortant chaque année rend la tâche impossible) mais nous avons celle de toucher aux œuvres les plus importantes.

TOP3_CINECOURT_2014

Si 2013 avait attiré un certain nombre d’entre nous dans les salles obscures pour découvrir World War Z, l’adaptation blockbuster du best-seller de Max Brooks avec Brad Pitt en vedette, ce n’est certainement pas [REC]4 : Apocalypse, le seul film de zombies qui aura débarqué au cinéma en 2014, qui aura fait beaucoup mieux. En fait, chez nous, comme aux États-Unis, le zombie aura été le grand absent du grand écran (il se rattrapera en 2015 ! Vous le verrez !) et c’est encore une fois le marché de la vidéo et, de plus en plus, la VOD qui auront servi à propager l’invasion zombie vidéo.

Cette année, la France aura été un peu plus gâtée puisque ce ne sont pas cinq films de zombies (comme en 2013) mais neuf qui se seront faits une place sur les étals. D’un côté, nous aurons pu goûter à de la réalisation française avec la tant attendue comédie footballistique Goal of the Dead qui aura divisé mais aura su convaincre Squeletor et une partie de la rédaction se faisant une place dans notre top 3, avec Zombie club special cocktail, un condensé de pas mal de réalisations zombies françaises souvent médiocres, mais également avec Dark Souls, un OVNI cinématographique filmé par des français en Norvège en 2010 et qui aura enfin débarqué en France grâce à Le Chat qui Fume.
De l’autre, ce sont des saveurs de tous les coins du monde qui nous auront occupés cette année. Comme souvent, nous aurons fait dans le médiocre et le passable avec des films comme Infection (The Demented), Zombie Global Attack (Osombie), Zombie Hunter ou encore tout récemment Le Dernier Soldat (Battle of the Damned). Heureusement, nous aurons pu compter sur deux films excellents : d’une part The Battery, le chef d’œuvre qui était arrivé en tête de notre top l’année dernière pour sa sortie américaine, et que les Français ont pu découvrir grâce à Zylo ; et d’autre part Dead Snow 2, la suite directe de Dead Snow de Wirkola qui, à grand renfort d’un humour gore parfait, supplante de très loin le premier opus.

Mais, comme tous les ans, les affamés de cinéma zombie auront dû se tourner vers l’international pour découvrir assez de films pour combler leur faim.
Encore une fois, ce sont les États-Unis qui auront largement culminé en terme de nombre de réalisations et qui se seront distingués par leur capacité à produire du très mauvais comme du moyen. Car dans tout ce que nous aurons pu voir, rien n’aura su réellement sortir du lot. The Demon’s Rook, véritable bête de festival et qui est enfin sorti en DVD aux États-Unis aura peut-être été la plus grosse surprise avec ses effets à l’ancienne et ses démons redoutables. Autrement, nous aurons enchaîné les films pas forcément ratés mais sans grande prétention comme Dead Within et Aftermath et leurs huis-clos post-apocalyptiques, Chrysalis et sa plongée dans le quotidien de deux survivants ou encore le plus burné mais pas génial Code Red. Et, évidemment, nous n’aurons pas échappé à une succession de films foireux voire vraiment médiocre comme le Disaster LA de Clay Turner dont le précédent film – State of Emergencynous avait pourtant bien plu, comme le pathétique The Zombinator, le saoulant The Dead and the Damned 2 ou encore Thr33 Days Dead, le film dont nous avons suivi l’équipe dans le docu-série Town of the Living Dead de Syfy.

the demon s rook

De plus, contrairement à 2013, où nous avions pu déguster quelques zombédies sympathiques, le zombie n’aura pas été très comique en 2014. Même la comédie zombie romantique Life After Beth, qui promettait d’être un excellent film avec Aubrey Plaza, n’aura pas vraiment atteint des sommets (nous nous rattraperons peut-être avec Burying the Ex de Joe Dante en 2015 qui partage un pitch presque identique). Et que dire de Zombeavers qui, à part ses premières minutes, se sera montré d’une nullité presque affligeante (comme quoi faire le buzz n’est pas suffisant) et, pire, de The Coed and the zombie stoner, une comédie bien merdique que nous devons à nos amis de The Asylum. Heureusement, Buckwild aura légèrement remonté le niveau mais c’est surtout un film indépendant sorti en toute discrétion qui nous aura le plus ravis : April Apocalypse, avec une histoire simple et touchante et régulièrement amusante. Le film est d’ailleurs disponible légalement sur YouTube.

Côté films que nous attendions en 2014, nous aurons pu découvrir la suite de l’excellent The Dead des frères Ford avec The Dead 2: India. Malheureusement, avec des conditions de tournage difficiles et peut-être trop de confusion, le film ne sera pas parvenu à égaler son aîné même si les décors de l’Inde sont particulièrement adaptés à une apocalypse zombie. The Dead 2 sera d’ailleurs édité en DVD/Blu-ray en France en début d’année, nous y reviendrons donc en détail. Nous aurons également enfin pu voir Meteletsa (Winter of the Dead), un film de zombies russe qui nous faisait de l’oeil, pour un résultat pas franchement génial mais pas sans intérêt (le film est disponible sur Vimeo avec des sous-titres anglais pour 1,99$). Deux autres films étrangers que nous n’avons pas encore vus auront également immergé sur la toile (de manière légale) et méritent une mention tant les retours critiques sont positifs : le mexicain Halley (lui aussi sur Vimeo) et l’argentin El Desierto, qu’il nous tarde de découvrir.

the dead 2 india

Ainsi, en ce qui concerne le cinéma zombie en 2014, ce sont finalement les sorties DVD françaises qui nous auront le plus satisfaits avec Goal of the Dead, The Battery et Dead Snow 2 tant dans tout le reste il aura été difficile de trouver la moindre pépite. Quelques films seront sortis du lot mais nous sommes loin de pouvoir dire que 2014 aura été un grand cru…

Certains films dont nous avons également parlé cette année : Toxin, Zombie Isle, Prowrestlers vs Zombies, Revelation trail, Antidote, Hunger Z et Devil’s tower.

Nous étions donc tout à fait en droit d’en attendre davantage du monde des courts-métrages qui, chaque année, nous propose des centaines (si ce n’est des milliers) de films de zombies différents à découvrir dont certains vraiment géniaux comme Cargo qui faisait partie de notre top l’année dernière ou encore l’hilarant Fist of Jesus.
Parmi ce que nous aurons pu voir cette année, ce ne sont cependant pas les réalisateurs français qui nous auront le plus gâtés. Que ce soit Guys vs Zombies, Push Up, Kelly ou encore le philanthropique Zombies in verdun, aucun n’aura su réellement nous combler. Il nous aura donc fallu nous tourner vers les États-Unis avec notamment l’excellent Super Zero, dont nous attendons avec impatience de voir s’il sera transposé au format long métrage, l’émouvant Steadfast Stanley, et son chien héros dans l’apocalypse zombie qui s’est faufilé dans notre top 3, et enfin The first Wave. Mention spéciale pour le jeu-court-métrage Five Minutes qui nous aura bien plu avec son histoire intense et interactive.

Autres mentions : Becoming Undead II et Anger of the Dead.

TOP3_BD_2014

Mais, un autre gros pan de la culture zombie, surtout depuis que le comic Walking Dead est devenu la BD N°1 vendue en France, reste la bande-dessinée. Ce sont d’ailleurs pas moins de 3 tomes de la saga phare de Robert Kirkman, licenciée en France par Delcourt, qui seront sortis cette année (19, 20 et 21). De nombreux fans auront été déçus par l’arc Guerre Totale à cause d’un trop grand nombre de longueurs mais cela n’aura pas empêché Sur le sentier de la guerre de se glisser dans notre top 3. Nous attendons malgré tout avec impatience le tome 22, le 21 janvier prochain, qui annonce un nouveau départ pour ce comic qui nous a tant fait trépider.

walking dead negan

Côté poids lourds, nous aurons également pu apprécier la sortie du premier tome de Zombies Néchronologies, une nouvelle saga qui s’insère dans l’univers Zombies de Peru et Cholet. Nous attendons avec impatience de découvrir le prochain tome, presque autant que le quatrième de Zombies. Nous aurons aussi pu savourer la suite du thriller de Tim Seeley avec la sortie du tome 3 de Revival, le comic de revenants également édité chez Delcourt ; une preuve que de “simples morts-vivants” peuvent également être à l’origine d’histoires intéressantes même si elles s’éloignent des canons habituels de la culture zombie.

Zombies Néchronologies Tome 1 : Les Misérables

Ensuite, à l’image de la littérature zombie, comme vous le verrez par la suite, c’est à Panini, via Panini Comics, que nous aurons dû un certain nombre de sorties zombies. Le groupe se sera ainsi attaqué en 2014 au catalogue des américains d’Avatar Press en continuant la publication de Crossed avec les sorties de deux tomes de Terres Maudites (tomes 2 et 3) et un de Si tu voyais ça mais aura également terminé la parution française du sympathique La nuit des morts-vivants après l’apocalypse avec la publication de son deuxième et dernier tome. Mais ce n’est pas tout, puisque Panini Comics, pour toujours plus de diversité, aura aussi pioché chez Marvel pour nous proposer deux sagas bien différentes des aventures gores de chez Avatar Press. Nous aurons ainsi découvert l’excellent premier tome de Deadpool la nuit des morts-vivants (en tête de notre top !) dont la suite devrait être publiée en version originale début février ; mais également le premier tome d’Empire of the Dead, le comic mêlant zombies et vampires de George A Romero, que nous aurons eu la joie d’interviewer. En ce qui concerne Empire of the Dead, nous attendons d’en découvrir plus sur ce nouvel apport à la mythologie zombie de Romero afin d’être vraiment convaincus (ou non).

Deadpool - La nuit des morts-vivants

Étonnamment, l’année passée, ce sont les Humanos qui nous auront aussi gâtés en matière de BD zombies en nous proposant deux ouvrages bien différents. D’abord Petites Cervelles et son trait très particulier qui nous aura plongé dans une école envahie de zombies. Ensuite, les deux tomes de l’amusant Z comme Zombies. Que ce soit, Houston nous avons un problème ou L’immonde perdu, les deux volumes nous auront offert une histoire de morts-vivants drôle et originale.

z comme zombies freddie

Enfin, côté mangas, alors que le Japon connaît une véritable déferlante de titres du genre, nous aurons pu savourer en France les suites des aventures d’Hideo avec pas moins de trois tomes d’I am a Hero (10,11 et 12) parus en 2014. De quoi satisfaire les amateurs de mangas et de zombies. Car, ce ne sont pas les parutions des derniers tomes des séries Resident Evil Marhawa Desire et Tokyo Summer of the Dead qui auront convaincu grand monde…

D’autres BD dont nous avons parlé en 2014 : Zombie Walk, Plants vs zombies T1, La nuit des morts-vivants : les fautes du père et REC Histoires inédites

TOP3_LIVRESETESSAIS_2014

Face à ce nombre assez incroyable de BD zombies sorties en France l’année passée, nous aurions pu penser que les romans zombies auraient eu du mal à suivre le rythme, pourtant, 2014 aura été, sans concession possible, l’année de la littérature zombie en France. L’année 2013 nous avait déjà assez bien occupés, avec notamment un grand nombre d’essais sur la figure du zombie, mais 2014, que nous pressentions bien, nous aura réservé un nombre énorme de surprises en matière de romans zombies. Et tout cela, nous le devons en très grande partie au label Eclipse de Panini Books qui l’année passée nous avait déjà gâtés en sauvant des eaux les suites de Les Chroniques de l’Armageddon et de Le Virus Morningstar, mais qui en 2014 a laissé place à une véritable déferlante zombie. En 2014, le catalogue d’Eclipse/Zombie aura ainsi vu pas moins de 15 nouveaux romans zombies venir compléter ses rangs.

Apocalypse Z le début de la finEt que dire de la sélection de l’éditeur si ce n’est, qu’à presque tous les coups, elle nous aura ravis. Avec une ligne éditoriale consistant à nous servir presque uniquement des best-sellers ayant fait leurs preuves à l’international (et souvent de longues séries), Panini Books nous aura ainsi offert cette année la fantastique trilogie Apocalypse Z, sur laquelle il est interdit de ne pas s’arrêter, la sympathique trilogie LZR-1143 et se sera également lancé dans la publication des premiers tomes des séries Les Marcheurs, Les Survivants, Zom-B, Le Dernier Bastion et Zombie Fallout de quoi nous occuper encore en 2015 avec les parutions des suites. Loin de s’arrêter là, Panini Books aura également remis Les Chroniques de l’Armageddon et Le Virus Morningstar au goût du jour avec les sorties de deux belles intégrales regroupant les trois tomes des deux trilogies ; se sera aussi penché du côté du one-shot avec la parution de Welcome to Harmony dont nous attendons d’ailleurs l’adaptation sur grand écran en 2015 ; et se sera même essayé à l’exercice du recueil de nouvelles avec L’armée des morts.

celle qui a tous les dons romanMais les autres éditeurs auront été loin d’être en reste cette année, puisque nous aurons eu droit à un certain nombre de très bons romans comme Celle qui a tous les dons chez L’Atalante, avec son histoire de zombies à la The Last of Us, Déchirés chez Super8 qui mélange de manière savoureuse zombies et drogue, le surprenant et osé L’évangile Cannibale, avec ses petits vieux en pleine apocalypse zombie, Zone 1, une publication de Gallimard qui se penche sur l’apocalypse zombie d’une façon originale, et enfin pas moins de deux tomes de l’excellente saga Ennemis avec les tomes 3 et 4 : La Peur et Le Sacrifice. Avec tout cela, difficile de faire un choix !

The walking dead la chute du gouverneur 2Si la franchise The Walking Dead aura occupé le devant de la scène avec le comic original et son adaptation télé, 2014 aura également vu pas moins de deux tomes de la saga littéraire sortir en France. Le troisième volume nous aura certes terriblement déçus mais le quatrième aura été un véritable plaisir nous poussant à espérer la sortie de Descent, le cinquième tome déjà paru aux États-Unis, le plus rapidement possible en France.

Mentionnons également les sorties de romans qui nous auront moins passionnés comme le très inégal recueil de nouvelles français Zombies et autres infectés, la décevante et ennuyeuse suite de Feed (Red Flag) ou bien pire encore certaines parutions du label québecois Ada avec Brynja et Les yeux jaunes.

Si les adultes n’auront eu que l’embarras du choix en matière de littérature zombie, le menu enfant aura été un peu plus light. Mais outre, le premier tome de Zom-B et les nouveaux tomes de la saga Ennemis, qui leurs sont normalement destinés, les jeunes amateurs de zombies littéraires auront pu découvrir les sympathiques Métro Z et Zombie Ball. Les errants, une autre saga leur étant adressée, et française de surcroît, aura également continué sa parution mais nous n’avons lu aucun tome.

pandemie effondrementMais en 2014, les éditeurs n’auront pas été les seuls à faire le plaisir des amateurs de romans zombies et le phénomène de l’auto-édition aura accouché de quelques pépites. C’est notamment le cas de Pandémie L’effondrement, l’une des plus grosses surprises de l’année, avec une histoire aussi ambitieuse que World War Z, ou de Demain quand j’étais mort qui, en plus d’être disponible gratuitement, enchaîne les blagues assez drôles avec son héros zombie à la verve facile. Mention également à Terre des zombies et La France morte dont nous vous avons parlé mais sur lesquels nous ne nous sommes pas penchés davantage.

Enfin, pour terminer avec les écrits zombies de l’année 2014, n’oublions pas les quelques essais sur la figure du zombie qui seront parvenus entre nos mains cette année. Bien moins nombreux que l’année dernière qui avait été un cru remarquable en la matière, nous aurons dû nous contenter des décevants Angles Morts Différents regards sur le zombie et George A Romero et les zombies. Un autre livre sur Romero sera également sorti – George A Romero, révolutions, zombies et compagnie – mais nous ne l’avons pas lu.

TOP3_SERIESETWEBSERIES_2014

Passons donc à la catégorie qui, chaque année, est à l’origine de discussions farouches et régulières entre nos lecteurs. Que ce soit les fans de The Walking Dead et ceux qui n’apprécient pas la série d’amc, que ce soit ceux qui adorent Z Nation ou ceux qui la trouvent débile, chacun aura eu son mot à dire cette année. Retour donc sur une année riche chez les zombies du petit écran.

Comme tous les ans depuis 2010, c’est l’adaptation du comic zombie de Robert Kirkman qui nous aura le plus intéressés. Ses fans, toujours plus nombreux, comme en témoigne le nouveau record d’audience battu par la première de la saison 5, auront ainsi pu découvrir la seconde moitié de la saison 4 ainsi que la première de la saison 5 en 2014. Et, comme à son habitude, la série The Walking Dead aura été marquée par sa capacité à faire dans l’inégal, alternant entre des épisodes solides et captivants comme les premiers de la saison 5 et des épisodes de remplissage lassants et regrettables… La série continue donc à être de manière générale un bon programme télé mais n’aura pas encore su devenir la série à ne pas rater comme peut l’être Game of Thrones

the walking dead no sanctuary

Des épisodes inégaux, c’est également ce qui aura caractérisé Z Nation, la série zombie de Syfy dont nous avons pu découvrir la première saison. Alors que beaucoup s’attendaient à une série complètement narnardesque, la faute aux antécédents de The Asylum qui en assure la production, Z Nation se sera pourtant avérée une série souvent drôle, notamment grâce à l’excellent personnage de Murphy, et dotée d’une galerie de personnages attachants. De quoi prendre la tête de notre top séries et webséries ! Nous regretterons cependant un certain nombre d’épisodes sans intérêt qui nous aurons bien trop régulièrement gâché le plaisir. Reste que nous attendons la saison 2 avec une grande impatience. Rendez-vous en décembre 2015.

z nation home sweet zombie

Dans un registre bien différent, la saison 2 d’In the Flesh, la série de morts-vivants de BBC Three, nous aura également ravis cette année avec le double d’épisodes de la saison 1. Une fois encore Dominic Mitchell aura su traiter le sujet du zombie, conscient grâce à un traitement médicamenteux, avec une vraie justesse. Malheureusement, malgré une fin ouverte, nous ne savons toujours pas aujourd’hui si In the Flesh aura droit à une troisième saison.

Côté webséries américaines, bien que de nombreux projets auront probablement vu le jour en 2014, nous nous serons contentés de la toujours plus décevante Chronicles of the Dead, de The Driving Dead, une websérie en faveur de la sécurité routière avec Michael Rooker (Merle dans The Walking Dead) mais surtout de l’excellente Bad Timing qui bien que ne contenant en fait aucun zombie (on ne les voit), nous aura réellement amusés. Nous aurons aussi apprécié Aj Zombies, un programme court péruvien assez drôle qui s’en prend à pas mal de clichés du pays.

Enfin, côté webséries françaises, nous aurons pu découvrir The Crocking Dead, une parodie pas toujours inspirée de The Walking Dead, et certains se seront peut-être laissés tenter par la deuxième saison de Man vs. Dead. Nous aurons également eu la chance de découvrir à la rédaction les premiers épisodes de Les Avariés qui cherche aujourd’hui des producteurs afin de pouvoir continuer son aventure sur le petit écran. De la même manière, bien que nous n’avons pour l’instant rien vu, nous attendons beaucoup de deux autres projets français financés sur internet : Reset et Emergence, dont nous espérons voir les premiers épisodes dès 2015.

TOP3_JEUXVIDEO_2014

Maintenant arrivés jusqu’à ces lignes, vous devez vous rendre compte, qu’en effet, cette année aura encore été très riche pour la culture zombie. Pourtant, le cru 2014 n’aura pas été le meilleur dans le domaine vidéoludique malgré des noms bien connus des joueurs.

Commençons donc par Dead Rising 3 qui aura montré le bout de son nez sur PC alors qu’il devait être à l’origine une exclusivité Xbox One. Loin d’être le meilleur de la trilogie, Capcom aura malgré tout décidé de lui donner une seconde chance avec l’Apocalypse Edition, mais cela aura surtout été l’occasion de gonfler les ventes d’un jeu qui avait pourtant déjà allègrement profité de la pauvreté du catalogue de jeux de la Xbox One lors de son lancement. En parlant de capitalisation, les amateurs de guerre moderne auront également pu défourailler quelques zombies dans Call of Duty Advanced Warfare (en attendant son DLC zombie). Mais, le plus grand carnage zombie n’aura pas eu lieu sur Call of (pour les intimes), puisque nous aurons aussi eu droit au défouloir Yaiba Ninja Gaiden Z (la célèbre franchise revue à la sauce zombie pour l’occasion) et qui aura forcé notre pauvre Baron Mardi à s’inscrire sur la liste des personnes en attente de greffes de mains tellement l’expérience aura été intense pour ses doigts.
De son coté, vers la fin de l’année, Escape Dead Island aura également fait une sortie remarquée, mais n’aura pas eu le succès d’un Dead Island, dont nous attendons le retour avec impatience en 2015. Enfin, The Last of Us, même s’il ne s’agit plus d’une nouveauté en 2014, aura bouclé la boucle de l’histoire d’Ellie et de Joel avec l’arrivée de son ultime DLC, le Pack Réaliste, avec l’ambition principale de proposer un challenge corsé pour ceux ayant déjà terminé le jeu.

Yaiba ninja gaiden z

Finalement, 2014 aura été une année mitigée pour les stars du jeux-vidéo zombie avec une absence de prise de risque chez les gros développeurs qui auront surtout tenté de décliner leurs franchises, souvent sans inspiration. Seule la saison deux de The Walking Dead de Telltale aura tiré réellement son épingle du jeu chez les poids lourds. Alors que la deuxième saison avait la lourde tâche de succéder à un premier opus encensé par les joueurs et la critique, Telltale s’en sera une nouvelle fois sorti avec les honneurs, avec une vraie volonté d’écrire de bonnes histoires. Malheureusement, selon toute vraisemblance, il faudra patienter jusqu’en 2016 pour une troisième saison.

TWD harms way image 3

Paradoxalement, il y aura plus d’inspiration du côté des indépendants avec un How to Survive qui aura donné tout ce qu’il avait dans le ventre avec son édition Storm Warning, proposant une expérience de jeu encore plus déjantée grâce à de nouveaux DLCs exclusifs. State of Decay en aura aussi profité pour nous montrer que le jeu original n’était pas un accident en confirmant tout le bien que nous en pensions avec le DLC Lifeline. Avec la sortie de State of Decay Year One Survival Edition au printemps prochain nous n’avons pas encore fini d’en entendre parler. Contagion aura aussi profité de 2014 pour sortir dans sa version définitive, et proposer un jeu plutôt réussi avec une ambiance parfois old school et ses zombies à l’ancienne, lui permettant d’entrer dans notre top. Enfin, Z Run et #Killallzombies auront fermé la marche des jeux plus modestes mais avec un bon capital sympathie, sortant tous les deux sur des consoles Sony qui, plus que jamais, aura bien compté se tailler une part du gâteau des jeux zombies.

Contagion image 2

Terminons enfin par le sujet qui fâche avec les jeux toujours en cours de développement et notamment DayZ. Disponible en accès anticipé depuis décembre 2013, 2014 n’aura pas été l’année de la sortie de sa version finale, au point qu’une partie de la communauté de joueurs se sera demandée si les développeurs n’avaient finalement pas abandonné le projet. Il semblerait que non, puisqu’en novembre dernier, il aura été annoncé que le jeu sortirait pour 2016, sans doute un peu bousculé par l’arrivée d’H1Z1. Et pour cause, l’annonce d’un MMO zombie développé par Sony (décidément !) et prévu sur PC et PS4 aura fait l’effet d’une bombe. Porté par la célèbre firme japonaise, un tel projet n’aura pu que susciter l’engouement et l’excitation parmi les joueurs. Reste à voir à sa sortie (aujourd’hui sort son accès anticipé), si nous tenons enfin le MMO zombie que nous attendons tous. Les paris restent ouverts !

Contagion image 4

Plus discret mais pas moins intéressant, le jeu Roam aura quant à lui poursuivi son petit bonhomme de chemin. Mais nous le savons tous, un travail d’une petite équipe de passionnés peut s’avérer bien plus réussi qu’une production AAA. Pour terminer, Infestation (autrefois connu sous le nom de The War Z) aura continué quant à lui de s’étoffer au fil des mois avec toujours plus de contenu et d’améliorations même s’il aura parfois peiné à convaincre une communauté de joueurs toujours plus exigeants. En même temps, on ne badine pas avec la qualité ! Espérons donc que 2015 relève le niveau d’une année 2014 mi-figue mi-raisin : c’est bien parti.

TOP3_JEUXDESOCIETE_2014

Terminons donc avec les jeux de société dont nous aurons timidement commencé à parler en 2014 sur MZC. Poussés par l’effet de mode que nous connaissons, les zombies auront cette année continué sans surprise leur invasion des étals des marchands de jeux.

La grosse machine Zombicide, succès emblématique hissé comme étendard de la réussite du financement participatif, aura continué à apporter ses pierres à l’édifice avec la sortie en 2014 de sa troisième saison, regroupant Zombicide « Rue Morgue » et « Angry Neighbors ». Grâce à cette dernière, les joueurs vont pouvoir gérer une équipe de personnages, jouer en PvP et non plus exclusivement en mode coopération. Zombicide truste donc toujours, et sans aucun doute, la première place du podium dans le monde ludique en matière de zombies. Il faudra toutefois attendre le printemps 2015 pour qu’elle arrive en France (mais les plus malins l’ont déjà !).

z first impactDans l’ombre de ce monument ludique, nous aurons également trouvé des productions intéressantes. Elles n’auront cependant apporté qu’une poignée d’éléments nouveaux sans rien révolutionner. Zombie first impact – Chapitre 1, jeu édité par Z Or Alive, en est un bon exemple. Sorti en 2014, ce premier chapitre aura remporté son petit succès. Formule similaire à son grand frère d’outre-atlantique, le jeu se déroule sur un plateau et les joueurs (1 à 4) dirigent des personnages qui doivent remplir des missions. La dimension tactique est plus présente et nous nous rapprochons plus d’une expérience de jeu « réaliste » (notion de horde ayant sa propre logique, munition et matériel disponible au compte-gouttes). Bref, un jeu assez immersif. Z Or Alive aura d’ailleurs proposé une application permettant l’utilisation de la réalité augmentée. Pas indispensable mais clairement un vrai plus en terme d’immersion. Comme toute première production, le jeu aura cependant souffert de quelques points négatifs : règles perfectibles, qualité du matériel inégale… Les auteurs auront tout de même assuré le service après-vente en fournissant une révision des règles disponible en ligne et des vidéos explicatives à foison. Nous leurs aurons donc pardonné ces petites erreurs et verrons avec le deuxième chapitre qui se profile à l’horizon si les auteurs ont appris de leur première expérience.

zombie15Plus tôt dans l’année sera aussi sorti Zombie 15′, édité par Iello, qui se sera avéré une très bonne découverte en amenant un vrai plus et en faisant souffler un vent frais dans le monde ludique zombie. Ce jeu de figurines propose aux joueurs (2 à 4) d’incarner des personnages adolescents (les adultes sont tous devenus des zombies) dans des parties qui durent… eh bien 15 minutes « top chrono ». La partie est (très) rythmée par une bande son assurant l’ambiance dans laquelle fusent régulièrement des cris/meuglements de zombies qui annoncent leur arrivée sur le plateau de jeu. C’est très fun, très prenant et le gameplay est simple et a le mérite d’être original et bien fichu. On pourra d’ailleurs s’enorgueillir de constater que les 3 jeux précédemment cités sont tous sortis des cerveaux de « frenchies« . Cocorico !

Queen Games aura cependant eu la même idée mais avec, il faut le dire, moins de succès avec son jeu Escape from Zombie City qui fonctionne sur le même principe général (une bande son, un plateau…). Bien qu’étant plus accessible en terme de gameplay, il n’a toutefois pas la classe ni les épaules assez larges pour concurrencer Zombie 15′.

Pour les joueurs amateurs de zombies qui ne supportent pas la vue d’une figurine, La boite de jeu (encore des français) nous aura proposé Invazion, un jeu de cartes à la mécanique différente et astucieuse. Cette fois les joueurs (2 à 4) sont invités à s’affronter par le biais de cartes : l’un jouera les humains et les autres incarneront les zombies qui cherchent surtout à libérer leurs congénères qui servent de sujets d’expérimentation. Le zombie n’endosse donc plus le rôle du méchant. Même s’il est asymétrique (un joueur contre les autres, pour faire simple), le jeu est bien équilibré et la mécanique, basée sur la construction d’une « main » de cartes (deckbuilding), fonctionne bien.

dead of winter à la croisée des cheminsL’amateur de jeu de cartes aura également été comblé par Dead of Winter : À la croise des chemins qui arrive en tête de notre top jeux de société. Filosofia nous aura gâtés avec ce jeu axé sur la gestion et les interactions entre les joueurs (au nombre de 2 à 5). Le tour de force de ce jeu est de permettre des retournements de situation intéressants : alors que tout le monde lutte pour la survie du groupe, il arrive que les buts poursuivis par chaque joueur (attribués en secret en début de partie) finissent par s’opposer. Certains devront donc, pour gagner, parfois faire passer leur intérêt personnel avant celui du groupe avec l’éventualité de devenir un paria et de finir la partie seul contre tous.

Enfin, Steve Jackson Games, éditeur du désormais classique Zombie Dice, jeu de dés basé sur le principe du « stop ou encore » nous aura gratifié d’une troisième extension pour son jeu. Zombie Dice 3 – School bus aura ainsi apporté sur la table de jeu un dé supplémentaire, à 12 faces, sensé amené un peu plus de fun au jeu ainsi que des tokens (pions) permettant de comptabiliser plus facilement les scores. Malheureusement, il faudra bien que l’éditeur comprenne que maintenant le filon est épuisé…

2014 aura donc vu nos amis zombies envahir une fois encore le paysage ludique avec des jeux d’une certaine qualité grâce au soin apporté par les éditeurs lors du développement de leurs produits. La mode étant au financement participatif, bon nombres de projets continuent à émerger et l’année 2015 nous réserve déjà quelques bonnes surprises à l’instar d’un I hate Zombies de GameBoardGeek, financé via Kickstarter en cette fin d’année 2014, ou encore du projet ZNA, tué dans l’oeuf à cause d’une mauvaise appréciation du coût de développement (entre autres) mais qui devrait se relever sous peu (comme tout bon zombie qui se respecte).

En fin de compte, pour conclure ce long bilan de 2014, il faut reconnaître à nos zombies favoris une ténacité que nous ne leur soupçonnions pas. Toute l’année, ils auront continué leurs assauts incessants, triomphant bien souvent, convaincant bon nombre de leur faire une place de choix dans leur catalogue culturel. Le zombie aura été partout, envahissant nos écrans, nos consoles, nos BD, nos livres et même nos salons. Évidemment, avec une telle profusion, difficile de dire que 2014 n’aura pas été une année riche et intense pour les passionnés même si les zombies n’auront pas toujours excellé. Chez MZC, nous attendons donc de voir si 2015 sera capable de faire aussi bien car, si ça se trouve, nos amis zombies sont immortels…

Et vous, quels sont vos chouchous de l’année ?

Article rédigé par : Baron Mardi, Calico J4ck et Squeletor

3 commentaires

  1. Dreian dit :

    Pas un mot sur Dead State niveau jeux video?

  2. cheesecake dit :

    Pour ma part :
    Dead snow 2… j’ai adoré… grand guignolesque, super.
    j’ai commencé Z nation (2 épisodes), le 1er était excellent, mais un 2ème bien moins bon et tout aussi bon dans le « défouraillage » de zombies…
    En livre, la trilogie Apocalypse Z sans hésiter avec un 1er tome excellent…
    J’ai bien accroché sur Rempart également.
    En BD, tout comme vous, Nechronologie et walking dead bien sûr…

    Je ne joue pas aux jeux vidéos !!!

  3. Sébastien dit :

    Une année riche en oeuvres zombie qui vient de se terminer je trouve.

Répondre à Dreian Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.