iZombie 101 : Pilot, ce que nous en avons pensé

izombie

Annoncée début 2014, c’est hier soir que la série iZombie a démarré sur The CW, chaîne américaine que beaucoup connaissent déjà pour des séries comme The Vampire Diaries, Supernatural, The 100 ou encore Arrow et son spinoff The Flash. Avec la diffusion de Pilot, le premier épisode d’iZombie, The CW abandonne donc ses habituels créatures fantastiques et autres super héros pour se plonger dans l’univers des zombies, enfin presque.

Car, la première chose à dire sur iZombie, en guise d’avertissement, est que malgré la présence du mot zombie dans son titre, la série n’a rien à voir avec une histoire de survivants dans un monde post-apocalyptique envahi de zombies comme The Walking Dead et Z Nation. Ici la donne est toute différente. Ainsi, un peu comme l’excellente série In the Flesh dans laquelle suite à une épidémie zombie une solution est trouvée pour traiter les zombies et leur rendre leur humanité, iZombie nous propose de suivre Liv qui, après une épidémie zombie et sa contamination (dont l’épisode fait brièvement mention) est toujours pourvue de son humanité… à condition qu’elle consomme des cerveaux humains régulièrement. C’est alors, surfant sur l’idée de consommation de cerveaux introduite par Dan O’Bannon dans Le Retour des morts-vivants, qu’iZombie se veut avant tout une série d’enquêtes policières. Liv est donc avant toutes choses une simple morte-vivante mais le fait qu’elle puisse encore se transformer en véritable zombie, en plus d’un nombre énorme de références à Romero, permet à l’amateur de zombies d’y trouver un intérêt.

izombie liv

En effet, alors que j’avais très peur de découvrir un truc délaissant complètement le côté zombie, j’ai été agréablement surpris de voir que cela devrait faire partie de l’intrigue d’autant qu’il est tout a fait possible que nous en apprenions plus, au fil des épisodes/saisons, sur cette fameuse épidémie zombie, visiblement causée par une drogue inconnue. iZombie s’avère donc une façon originale d’aborder le zombie qui, rappelons-le, est tirée du comic éponyme de Chris Roberson et Michael Allred mais, ne l’ayant pas lu, je serais incapable de dire dans quelle mesure la série télé est fidèle à l’esprit du comic comme je peux le faire régulièrement dans mes critiques de The Walking Dead.

izombie the cw

En tous cas, comme bon nombre d’épisodes pilotes, ce premier iZombie nous fait à la fois l’étalage de pas mal de bonnes idées mais également de défauts qui pourraient rapidement s’accentuer. Je pense personnellement que permettre à Liv d’avoir des souvenirs des personnes dont elle dévore les cerveaux (des victimes de meurtres en l’occurrence) fait partie des bons points de la série. Cette approche originale pourrait en effet rapidement mener à pas mal de situations intéressantes à condition qu’iZombie ne s’installe pas dans une routine trop simple de série à enquêtes et nous propose également, en second plan, des intrigues concernant les personnages et l’évolution de la situation de Liv. Il sera notamment intéressant de voir comment sa relation avec l’inspecteur qu’elle aide dans ce premier épisode va évoluer, Liv ne souhaitant pas révéler qu’elle est une morte-vivante.

izombie the cw

En revanche, je crains que le côté sentimental, un peu girly de la série, avec notamment l’implication de la famille de Liv, qui ne sait pas qu’elle est une zombie et s’inquiète pour elle, ne fasse fuir un certain nombre de fans de zombies et ne vienne jeter dans les épisodes pas mal de situations lourdes, vues et revues. Enfin, je dois dire que je suis assez déçu par l’humour déployé par la série. Tout au long de l’épisode, nous sentons bien que les scénaristes se sont efforcés, notamment dans les dialogues, à essayer de faire sourire le téléspectateur, malheureusement c’est un certain échec. Or, j’ai bien peur que si iZombie ne se donne pas un petit côté irrévérencieux et malin, la série manquera cruellement de charme et de personnalité.

En fin de compte, je n’ai pas passé un mauvais moment avec ce premier épisode d’iZombie. Liv a tout pour être un personnage intéressant, notamment grâce à son côté téméraire, celle-ci ne craignant pas pour sa vie et étant prête à utiliser toutes les méthodes pour résoudre les affaires sur lesquelles elle travaille, mais ne m’a pas encore séduit. Espérons donc, comme Z Nation, qui avait commencé par un premier épisode peu convaincant, qu’iZombie trouvera rapidement son style et se l’appropriera à fond.

izombie the cw

À propos de l'auteur

Fondateur et ex-rédacteur en chef de My Zombie Culture. Passionné de tondeuses à gazon mais surtout de Zombies depuis BrainDead et prêt à voir les plus sombres navets cinématographiques pour peu qu'il y ait du mort-vivant à découper. (Site web)

4 commentaires

  1. impact59 dit :

    moi ca ma fait penser un peu à tru calling avec Eliza Dushku ^^

    1. Comtesse Tateyre dit :

      Ouiiii, quelqu’un l’a dit! Effectivement, je trouve aussi que c’est une sorte de Tru Calling remasterisé à la sauce zombie.

    2. Squeletor dit :

      Effectivement, je ne connaissais pas cette série mais à en lire le pitch ça m’a l’air très ressemblant… faut voir si le côté « zombie » apporte un plus.

  2. Hansek dit :

    Je suis, bien sur, fan de Zombies en revanche je déteste les séries policière …
    Cette série me laisse, donc, entre deux eaux. Ce pilote était sympa a regardé (l’attrait de la nouveauté), maintenant j’attends de voir comment elle va évoluer, si le coté enquête l’emporte je dirais adieu a la série, en revanche si les histoires en parallèle se développent en mettant le coté fantastique en avant, ça peut être sympa.
    Bref, wait and see 😉

Répondre à Comtesse Tateyre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.