Fear The Walking Dead 305 : Burning in Water, Drowning in Flame, ce que nous en avons pensé

fearbann

Il semblerait bien qu’il ait fallu deux saisons d’essais et d’erreurs – surtout d’erreurs – pour que la série de zombies Fear The Walking Dead trouve enfin un équilibre juste. En tout cas, c’est tout ce que laisse penser ce début de saison 3 qui, avec déjà 5 épisodes, tire enfin la série jumelle de The Walking Dead du panier des sombres bouses télévisuelles. De quoi, même si Fear The Walking Dead reste encore loin de pouvoir prétendre au statut de très bonne série, enfin contenter les téléspectateurs qui se seront montrés patients jusque-là. En effet, avec Burning in Water, Drowning in Flame, la série réussit à nouveau le pari de nous intéresser à ses personnages, pour certains pourtant si détestables auparavant, tout en faisant avancer, sans trop de longueurs, l’intrigue principale.

[Attention la suite contient des spoilers]

L’épisode de la semaine précédente avait posé les bases de ce qui pourrait fort s’avérer un des aspects les plus intéressants de Fear The Walking Dead cette saison (la gestion de l’eau). Pourtant, c’est avec l’intrigue mise en place avec succès dans les trois premiers épisodes que nous continuons principalement dans Burning in Water, Drowning in Flame. Car, si nous suivons tout de même Strand et Daniel dans le début, pas forcément palpitant, de leur recherche d’Ofelia, c’est surtout du côté de la famille de Madison que les choses se passent.

S’il y a bien une chose que nous avons apprise avec The Walking Dead et la précédente saison de Fear, c’est bien à quel point les scénaristes de ces deux séries se sont bien souvent montrés incapables de tisser, toute une saison durant, une intrigue intéressante sans passer par des épisodes de remplissage putassiers ou sans catapulter certains éléments leur permettant de débloquer artificiellement leur intrigue. Nous étions donc en droit de craindre que cet épisode 5 marque un retour de Fear à cette bien mauvaise habitude. Pourtant, pour la première fois, il en ressort au contraire l’impression que les scénaristes savent enfin où ils vont, non seulement avec leur histoire, mais avec l’intégralité de leurs personnages.

Certes, l’ennuie a menacé plusieurs fois de faire son apparition, notamment lors des longs dialogues entre Nick et Jeremiah ou entre Alicia et Jake. Pour autant, il ne l’a pas fait, car, comme Nick avait été le seul à le faire dans la saison précédente, les personnages prennent enfin une dimension individuelle plus intéressante. De plus, l’alternance assez rythmée entre les différentes sous-intrigues permet de ne pas s’appesantir trop longuement sur les états d’âme de certains, juste de quoi nous permettre de mieux les situer. Comme quoi, l’introduction d’une nouvelle galerie de personnages – les Ottoh et les autres survivants – ainsi que la mort de Travis auront fait grand bien à ces personnages en perdition dans la saison précédente.

Je me suis même surpris, alors que je la détestais, notamment pour l’écriture médiocre de ce personnage, à apprécier Madison dans cet épisode 5. Pour une fois, ses actes me semblent justifiés, et sa relation avec Troy a quelque chose de troublant dans ce qu’elle n’a rien de manichéen. À ce titre, c’est bien son expédition aux côtés de Troy et de ses hommes qui nous aura offert cette semaine les moments les plus tendus de l’épisode et j’ai personnellement hâte de voir où cette “guerre” pour les terres contrôlées par la communauté des Ottoh aboutira, d’autant que Walker, le leader des native americans, pourrait bien servir de charnière pour découvrir le sort d’Ofelia.

Nous noterons également la mention par Luciana, avant sa fuite, de la présence d’anciens tunnels de contrebande. De quoi espérer que la websérie Fear The Walking Dead Passage ait cette saison davantage d’intérêt que Flight 462 la saison passée.

Bref, à deux semaines déjà de son final de mi-saison (deux épisodes consécutifs), Fear The Walking Dead continue à nous surprendre grâce à une intrigue bien ficelée, des personnages qui commencent enfin à intéresser et des enjeux qui promettent une suite dans la même lignée. Voir la saison 7 de The Walking Dead s’avérer aussi médiocre ne nous avait aucunement surpris, mais voir Fear commencer à tirer son épingle du jeu, en voilà une belle surprise.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

  1. Guera dit :

    D’accord avec la critique. Le développement des personnages autrefois sans relief est intéressant, particulièrement la relation Troy/Madison. Personnellement j’ai beaucoup aimé l’intro de cette épisode, lequel avait une bonne tension tout du long.

    Rien d’autre à ajouter. On croise les doigts pour que ça dure (et que les audiences remontent, du coup).

  2. smeg dit :

    A peu près ok avec squeletor… mais je ne comprend toujours pas pourquoi ils marchent pieds nus sur des cailloux alors qu’il y a de l’herbe sur le bord du sentier??!! 🙂

  3. Dixonmilitia dit :

    ***SPOILER***
    Bon épisode de transition. Super intro, le coup du dentier, et du suicide collectif c’était très bien!!!

    J’aime les introductions depuis le début de la saison, mais qu’est-ce qui se passe???

    J’ai eu, à deux occasions l’impression d’un retour à la saison 2, mais comme tu le souligne Squeletor, les auteurs ont réussit à ne pas trop étirer les scènes et ont sent que ces échanges vont amener quelques choses à l’histoire, ce n’était pas seulement pour remplir du vide…

    Daniel badass to the max! Strand l’opportuniste a trouver quelqu’un de plus fort que lui, j’aime Strand, mais, bien fait pour cet arnaqueur (“crosseur” en Québecois)!!!

    Nous avons eu droit à un bon épisode charnière qui dresse la table pour la mi- saison.

    Franchement, cette saison trois,jusqu’à date, répond à mes attentes. Vivement la suite!

  4. Zellounet dit :

    Pareil que toi squeletor 🙂

    Mise à part le plongeon d Alicia … ( je comprends pas trop dans quelle direction ils veulent l emmener ). Que du bon !

    Mention spéciale à la scène d intro , l atmosphère du retour à l hôtel , le rythme du passage de scène en scène des 3 dernière minutes et l’acting de Daniel !

    Qu A T il pu se passer A l hôtel ??? On se doute bien que Strand va s en sortir mais à quel prix ???

    On a un coup de téléphone Nokia 3310 qui. Ou s’annonce la future rencontre de ofelia, Luciana et des nanas de la mini web serie dans les tunnels alors qu elles se connaissent pas !

    J ai bien aimé la balade de Madison et des autres … J ai bien aimé l’ambiance et je m attendais à tout moment A voir travizombie.

    Par contre, 2 éléments m ont fait tiqué en espérant que ça se passera pas comme ça:

    Large étendue d eau et un chef de l opposition indien … Le Walker …
    Travis aurait peut être atterri dans l eau et aurait été soigné par Walker .
    J arrive toujours pas à comprendre pourquoi ils ont autant insisté avec les origines de Travis et que ca n ait pas du tout ete exploité.

    Vivement la semaine prochaine

    1. smeg dit :

      Je “redoute” un repêchage de Travis par l’indien et ils l’auraient soigné (même si il est parti dans une autre série), même si ce n’est qu’un retour sur quelques épisodes… avant peut être une autre mort… J’y mettrai bien une pièce sur un scenario du genre 🙂

      1. Squeletor dit :

        Sérieux, vous me faites flipper. Déjà dans TWD avec Glenn, je l’avais enterré trop vite, bien trop naïf et convaincu que les scénaristes n’étaient pas des couilles molles, tout ça pour voir une foutue benne à ordures accoucher quelques épisodes plus tard de notre Glenn préféré. S’ils refont ça avec Travis, ça craindrait et pas qu’un peu. Mais, de toute façon, il avait été mordu, non ?

  5. elbrisco dit :

    Comment ça walker n’est pas un visage inconnu…peux tu m’éclairer squeletor?

    1. Squeletor dit :

      C’était pour voir qui suivait jusqu’au bout. En fait, j’ai fait un cafouillage entre des images de la saison 3 que j’avais vu traîner et la fin de la saison 2. J’ai donc édité car Walker est bien nouveau 😉 Mes excuses.

      1. elbrisco dit :

        ah ok ! excuses acceptées 🙂 et toujours aussi fan de tes critiques (et des vannes sur les images les accompagnant)

  6. Dana Hilliot dit :

    Ben là j’ai pris une claque. Merci d’ailleurs à Squelettor et aux commentateurs pour leurs avis éclairés : j’avais abandonné la série au milieu de la saison 1, et, en vous lisant, je me suis dit que ça valait la peine d’essayer à nouveau. J’ai donc maté en deux soirées les 5 épisodes de la saison 3. Verdict : c’est vraiment très bon, très “adulte”, les personnages sont complexes à souhait, et j’avoue que j’ai du mal à reconnaître Madison et Nick, tellement ils se sont épaissis dans le bon sens du terme. Le père Otto est également extrêmement fouillé, mais que dire de Troy. Ça fait longtemps que j’avais pas vu un personnage aussi intéressant dans une série, sa relation avec Madison est fascinante. Le retour de Salazar et l’épisode qui lui est consacré, et sa relation avec Strand, tout cela est vraiment prometteur. Et on a des scènes d’anthologie avec des Z, rien que dans l’épisode 5, le coup du dentier et du “scalpé” au corbeau, ouahh, ça dépote ! Comme tu dis, Squelettor, une sacrée surprise que cette saison 3 – d’habitude les shows commencent à se gâter avec la durée, là, on a l’impression que les scénaristes ont tiré les leçons des faiblesses insignes des saisons précédentes. Largement au-dessus de TWD en tous cas !

  7. Rickrack dit :

    C’est vrai que cet épisode nous a vraiment offerts de belles scènes : l’intro est juste sublime, le coup du mec qui se fait manger le cerveau par le corbeau j’avoue que c’était une belle trouvaille, et je ne sais pas vous, mais j’aime beaucoup l’histoire qui nous est proposée : des Indiens qui veulent récupérer la terre de leurs ancêtres. Ça peut paraître un peu bête mais je trouve que dans ce contexte post-apocalyptique, c’est un angle vraiment canon et j’ai vraiment envie de suivre ça ! (et que les Indiens gagnent et foutent tout ce beau monde à la rue)

    Par ailleurs, pour la première fois depuis longtemps, j’ai même trouvé que Kim Dickens jouait bien (bon, on en est pas encore à la nomination aux Oscars), mais je l’ai trouvée juste dans son interprétation, sans fausses notes. Et, oui, je suis d’accord, ses scènes avec Troy étaient vraiment de haute qualité.

    En revanche, je reste un peu moins enthousiaste que vous parce que les dialogues d’Alicia et de Nick personnellement je ne les ai pas trouvés intéressants et ils m’ont un peu décroché de l’épisode dans son ensemble.
    ET SURTOUT, où est Ofelia bordel ?? C’est sans doute mon personnage préféré, alors 5 épisodes sans elle, ça commence à faire beaucoup. Je crois qu’il y a aussi eu ça pour cet épisode, plus il avançait et plus je me rendais compte qu’on allait encore pas voir Ofelia, et plus ça me dérangeait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *