Kirkman et d’autres producteurs de The Walking Dead attaquent amc en justice

Comme si ce n’était pas suffisant, tandis qu’amc doit faire face aux accusations de Frank Darabont, le premier showrunner de The Walking Dead, ce sont Robert Kirman et d’autres producteurs de la série qui viennent d’attaquer la chaîne amc en justice. Et, si Frank Darabont réclame près de 280 millions de dollars à la chaîne américaine, les préjudices liés à ce nouveau scandale pourraient s’élever quant à eux à plus d’un milliard de dollars.

Au rang des accusés donc : amc. Face à la chaîne : Robert Kirkman, Gale Anne Hurd, David Alpert et Glen Mazzara, le second showrunner de la série, qui estiment avoir été privés de revenus par amc. Une situation qui, même si nous en rions lors du premier avril, pourrait cette fois-ci avoir un sérieux impact sur l’avenir de la série, Kirkman étant le créateur des comics sur lesquels est basée la série et Alpert et Anne Hurd faisant toujours partie des personnes les plus impliquées dans le développement du show. Une situation à laquelle certains propos de Darabont font étrangement écho :

“Le but de cette affaire n’est pas de statuer sur ma personne, elle montre avant tout comment AMC sous-évalue The Walking Dead afin de ne pas partager les profits d’une manière qui refléterait sa réelle valeur sur le marché. Cette affaire illustre le refus d’AMC de partager le succès sans précédent de la série avec ceux qui ont permis ce succès, ainsi que les petites magouilles internes et la cupidité d’AMC.”

Car, comme dans l’affaire opposant Darabont à amc, les plaintifs attaquent à leur tour l’intégration verticale d’amc qui permettrait au groupe, grâce à sa structure intégrée (amc Network et amc Studio, à savoir le distributeur et le producteur de la série, font partie du même groupe), de réduire considérablement la part des revenus censés être reversés aux agents créatifs. En effet, la principale accusation porterait sur le prix auquel amc Studio vendrait chaque épisode de la série à amc Network. Ainsi, là où amc Network achèterait pour plusieurs millions de dollars les épisodes de séries produits par des entités externes, comme Lionsgate (Mad Men) ou Sony (Better Call Saul), celle-ci dépenserait une somme bien inférieure et sous-évaluée pour ceux de The Walking Dead, et ce malgré des audiences bien plus importantes, lésant par la même la part des plaintifs, qui doivent encore exprimer le mettant estimé du préjugé dont ils estiment être victimes et qui pourrait dépasser le milliard de dollar.

De son côté, amc déplore l’opportunisme des plaintifs dont le recours à la justice ne cache, selon eux, que leur envie, suite et uniquement suite au succès de la série, d’essayer de toucher une part plus importante des profits en appelant à un comparatif (celui avec des séries produites par des agents externes) qui n’a pas lieu d’être.

Quoi qu’il en soit, ce n’est que le début de l’affaire et, alors que le procès entre Darabont et amc connaîtra une avancée supplémentaire la semaine prochaine, il nous reste à voir quel impact cette situation conflictuelle aura sur The Walking Dead dont la saison 7 a déjà déçu un très grand nombre de fans.

Source : The Hollywood Reporter

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  1. Macgivre dit :

    “De son côté, amc déplore l’opportunisme des plaintifs dont le recours à la justice ne cache, selon eux, que leur envie, suite et uniquement suite au succès de la série, d’essayer de toucher une part plus importante des profits en appelant à un comparatif […] qui n’a pas lieu d’être.”
    Si ce sont réellement les propos de la chaîne, c’est un sacré foutage de gueule envers les auteurs.
    La chaîne se fait beaucoup de pognon sur leur dos… Et ils n’auraient pas le droit de réclamer leurs parts ? WTF

    1. Squeletor dit :

      Oui clairement ce sont des escrocs, même si Kirkman anc co touchent déjà pas mal (120000$ par épisode pour Kirkman), mais la question c’est de savoir si légalement ils ont tort ou pas…

      “AMC, of course, hasn’t yet filed any response to the latest lawsuit, but in the Darabont case, AMC has been arguing that license fees for Mad Men, Breaking Bad and other shows are irrelevant as the imputed license fee itself became the answer to calculating contingent compensation in the context of studio licensing to its network affiliate. Represented by Marc Kasowitz and others at his firm, AMC has contended that fee reflects a fair negotiation and suggested that those upset are now trying to achieve through post-agreement litigation what they couldn’t through pre-deal negotiation.”

  2. HELL VICE dit :

    J’ai cru un instant que Robert attaquait AMC car ceux-ci violaient son œuvre en engageant des scénaristes au rabais, mais non.

    Comme je suis naïf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *