Critique de I am a Hero, tome 3

I am a Hero tome 3

Après deux premiers volumes très convaincants, nous retrouvons Hideo pour ce troisième tome de I am a Hero, toujours publié aux éditions Kana. L’histoire reprend là où nous l’avions laissée à la fin du second opus. Alors qu’Hideo échappe de justesse au bain de sang qui a lieu dans le wagon dans lequel il s’était réfugié, celui-ci prend conscience que la situation semble concerner tout le Japon. Il se réfugie alors dans la forêt des suicidés (à proximité du mont Fuji) où il n’espère croiser aucun zombie. En revanche, il y rencontre Hiromi, une jeune lycéenne en classe verte.

Si les deux premiers tomes différent grandement, le premier servant à introduire les personnages et le second s’enfonçant dans l’action la plus vive, ce troisième volume se rapproche du premier. L’action est peu présente et Kengo Hanazawa semble profiter de ce tome pour détailler davantage la psychologie de son personnage. Hideo apparaît toujours plus lâche et incapable de s’affranchir des codes sociaux. Pourtant, aussi surprenant que ce soit, l’auteur fait de la lâcheté d’Hideo une force lui permettant de survivre. Par exemple, lorsque les passagers du train commencent à s’entredévorer, il s’en sort indemne car il refuse de se battre et se met en boule au sol.

I am a Hero tome 3

De la même manière, Kengo Hanazawa s’amuse à jeter talentueusement le flou sur son histoire et à faire douter le lecteur sur le bien fondé de ce qu’il voit, et si tout n’était finalement qu’une autre hallucination d’Hideo ? Le lecteur est donc forcé de rester vigilant afin d’essayer de distinguer le vrai du faux, à l’image du fusil d’Hideo dont on se demande vraiment s’il n’est pas le fruit de son imagination. Du coup, même si le récit n’avance pas très rapidement on continue à s’intéresser à Hideo et à s’y attacher davantage devant l’exposé de ses faiblesses.

Côté dessin, Kengo Hanazawa est fidèle à lui-même, avec de belles et intéressantes mises en scènes permettant d’instaurer une atmosphère de confusion et de folie, portées par un dessin propre et détaillé même si les personnages ne sont pas toujours très bien dessinés.

En fin de compte, si ce nouveau tome ne permet pas tellement d’avancer dans le récit, il permet néanmoins de mieux cerner la psychologie d’Hideo et de découvrir Hiromi qui s’annonce être essentielle pour la suite. Étant bien plus mature et pragmatique qu’Hideo, cela serait étonnant qu’elle ne forme pas un duo avec lui pour la suite. On attend donc avec hâte le quatrième tome que l’on espère un peu plus rythmé.

I am a Hero tome 3

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *