Vous l’avez voulu ! Le choix des lecteurs N°5 : Shaun of the Dead

Shaun of the Dead Banniere

Cinquième rendez-vous de notre rubrique hebdomadaire, avec cette semaine le cultissime Shaun of the Dead, proposé par Nicolas C. sur Facebook.
Réalisé en 2004 par Edgar Wright, le film fait partie des œuvres majeures du cinéma zombie et est sans doute le meilleur ambassadeur de la culture Z auprès du grand public. Et pour cause.

Le film réunit en effet les excellents Simon Pegg et Nick Frost dans les rôles principaux. S’ils étaient relativement méconnus chez nous à la sortie du film en 2005 (2004 au Royaume Uni), les deux compères n’en étaient pas à leur coup d’essai. Depuis le milieu des années 90, Pegg et Frost faisaient en effet des apparitions régulières à la télévision britannique, avec une mention spéciale pour la géniale série Spaced, où ils multipliaient les références geeks en les remettant au goût du jour et les rendant même cools.

L’équipe de Shaun of the Dead est d’ailleurs la même que Spaced, d’où l’influence énorme de la série sur le film. Toutefois pour Shaun of the Dead, Pegg, Frost et Wright sont également entourés d’une pelleté d’acteurs et de stars bien connus outre-manche avec Dylan Moran (acteur et comique irlandais irrésistible dans la série Black Books), Bill Nighy (Harry Potter et Pirates des Caraïbes), Lucy Davis et Martin Freeman (vus dans The Office de Ricky Gervais, et dans Le Hobbit pour Freeman) et bien d’autres encore !

Shaun of the Dead Pub

Même si la majorité d’entre vous a certainement déjà vu le film, voici un court synopsis pour ceux (y’en a ?) qui ne le connaissent pas encore : Shaun, un trentenaire un peu loser de la banlieue de Londres, vit en colocation avec Ed, son meilleur ami chômeur et amateur de jeux-vidéo. Il n’est pas un exemple de réussite entre son job sans avenir dans un magasin d’électroménager où il n’est pas respecté par ses jeunes collègues, ses problèmes familiaux, et sa relation plus que tendue avec sa petite-amie Liz. Alors que l’invasion zombie commence, Shaun tente de prouver à tout ce petit monde qu’il est un homme responsable et décide de les conduire au pub le Winchester pour déguster une pinte en attendant les secours. Mais rien ne se passe comme prévu…

N’y allons pas par quatre chemins : le film est tellement bon que passer en revue toutes ses scènes cultes allongerait cette critique de manière déraisonnable. Notons quand même la rencontre hilarante de Shaun et d’Ed avec le zombie dans leur jardin qu’ils prennent pour une nana bourrée (qu’ils attaquent à coups de vinyles !), ou encore Shaun allant faire des courses sans se rendre compte de l’invasion Z. En effet, l’intelligence de l’écriture du film est clairement son principal point fort. L’humour, très britannique, fait mouche à chaque fois et l’entrain communicatif des acteurs emporte sans mal le spectateur dans une débauche de rires.

Shaun of the Dead Interphone

Le film, fait par des fans de zombies pour des fans de zombies, est d’ailleurs bourré de clins d’œil à la trilogie originale de Romero, un petit bonus des plus savoureux. Il bénéficie également d’une réalisation dynamique et jamais fainéante qui, magnifiée par des dialogues percutants et des acteurs toujours au top, ne laisse aucun répit au spectateur. Les plans-séquences montrant Shaun allant à l’épicerie avant et après l’invasion zombie sont ainsi une réussite incontestable et une valeur ajoutée au comique du film.

Décidemment, dans des registres différents, L’armée des morts et Shaun of the Dead ont fait de 2004 un grand cru pour les amateurs de films zombies. Shaun of the Dead est une réussite sur tous les plans, avec son humour typiquement British et sa dose de gore, et mérite largement sa place au panthéon des films Z. Si vous ne l’avez pas vu, vous pouvez foncer les yeux fermés ! Enfin, ouvrez-les quand même pour ne pas terminer encastrés dans votre télé.

Shaun of the Dead Cornetto

Et pour ceux qui n’en auraient pas assez, Shaun of the Dead fait partie de la trilogie Three Flavours Cornetto, avec Hot Fuzz (2007) et Le Dernier pub avant la fin du monde (2013), dans lesquels nous retrouvons Wright à la réalisation et à l’écriture avec Pegg, ce dernier et Frost dans les rôles principaux et Nira Park à la production. Si le thème n’est pas le zombie, les barres de rires sont assurées !

Et pour la semaine prochaine, vous proposez quoi ? Dîtes-le nous en commentaires.

Vous avez vu Shaun of the Dead ? Alors n’oubliez pas de l’ajouter à votre collection zombie et de le noter !

6 commentaires

  1. Cheesecake dit :

    Faisant la culture cinématographique de mes ados… ils y ont eu droit avec hot fuzz et Paul !
    Même s’ils ne peuvent l’apprécier à leur juste valeur, vu toutes les références qui fourrées dans ces films, ils l’ont bien apprécié !

  2. cherycok dit :

    Un petit BRAINDEAD ? ^_^

  3. Arthinsx dit :

    Ou bien Black Sheep ?

  4. Trixie dit :

    Rouge Fraise pour le sang
    Bleu Menthe pour les hnouch
    Vert Pistache pour les extraterrestres.
    Mes confrères m’ayant vanté ce film des millions de fois j’ai été plutôt déçue (bien qu’ayant apprécié certains cotés) à mon premier visionnage. Le début commence fort, tout y est, les références, les stéréotypes et les situations mais j’ai trouvé que cela s’essoufflait en bout de course et au final je ne me préoccupais plus du comment cela va se finir? & Qui va survivre? Pour moi, aucun des personnages n’était suffisamment attachant, les gags font totalement dans l’humour british, ce que j’ai plutôt trouvé drôle, soit classiques pour toute lhistoire zombiesque du cinéma, mais pas hilarant (peut être est ce mon humour mais j’ai préféré la comédie The Revenant).
    Et puisque Cornetto a déja lancé son love plane ( http://goo.gl/L5f1gb ) il y a maintenant un bon moment alors ma proposition plus que décente sera Plane of the Dead (Flight of the Living Dead: Outbreak on a Plane).

    1. niam dit :

      SOD est legerement surestimé en effet. A l’epoque ce qui a marqué les esprit c’est l’aspect novateur d’une comedie de zombie qui joue avec les references du genre tout en ayant un grand respect, preuve que les auteurs en sont de veritables amateurs. Ca change des comedies bidons pouet pouet habituelles. Apres y a en effet un grand ventre mou et une fin un peu plate. Perso le film m’a fait sourire, mais j’etais loin de l’hilarité.

  5. umby-24 dit :

    Idem, je trouve moi aussi que le film n’est pas LE film.
    Certes c’est une comédie à l’humour british que j’apprécie.
    Le début est top mais il y a des passages d’un chiant…..j’ai encore en mémoire celui où le héros se repasse 4 ou 5 fois la même scénes pour imaginer les différentes actions possible….Long à mourir.
    Sans parler de cette romance miévreuse digne d’un roman pour midinette.
    A cotê de ça il y a des moment d’anthologie inoubliables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.