Critique de Walking Dead Tome 23 : Murmures

walkingdead23

Septembre est arrivé et il est temps de retrouver Rick et ses amis, avec la sortie aujourd’hui du tome 23 de Walking Dead, intitulé Murmures (Whispers into screams en version originale). En janvier dernier, le tome 22 Une autre vie nous avait laissés un peu sceptiques quant au devenir de cette nouvelle vie et des futures aventures de nos héros. Le nouveau Rick bien rangé ne nous avait pas franchement séduits, mais nous attendions, plein d’espoir, de voir comment évolueraient les événements au sein de la communauté où de multiples indices semblaient annoncer la fin des temps calmes : l’arrivée des chuchoteurs, l’impulsivité de Rick, ainsi qu’un nouveau groupe de fouineurs… Nous avions donc laissé à la BD le bénéfice du doute, malgré une baisse significative d’intérêt pour l’intrigue. Le tome 23 Murmures a-t-il enfin su nous convaincre que la suite de Walking Dead serait à la hauteur des débuts ? Pas sûr…

L’essentiel de l’intrigue de ce 23ème arc se déroule à la Colline, maintenant dirigée fermement par Maggie :

« Une autre vie a commencé pour les survivants de la terrible guerre contre Negan. Mais cette nouvelle ère de paix et de prospérité semble déjà être menacée par un nouveau type d’ennemi. Un ennemi qui marche parmi les rôdeurs. Un ennemi qui transforme les murmures en cris. Un ennemi qui rend le futur incertain. Un face à face se prépare, qui risque d’être encore plus violent que les précédents. »

Ce synopsis mystérieux laisse penser que Murmures est un tome aux moult rebondissements et au suspens insoutenable. Malheureusement, nous en sommes assez loin.

Dallas of the dead

En effet, comme c’était déjà le cas dans le précédent ouvrage, il m’a semblé que Kirkman s’enlisait quelque peu dans des intrigues secondaires entre les personnages des différentes communautés. Ce type d’histoires intéresse peut-être les fans de la série TV, qui a d’ailleurs réussi à faire une grande partie de son audimat sur du pseudo-psychologique souvent peu convaincant, mais j’ai du mal à croire que les amateurs de la première heure de Walking Dead soient passionnés par les histoires d’amour d’Eugène ou de Jésus… Il est difficile de voir quelle est la valeur ajoutée de ces amourettes qui ne sont de toute façon pas approfondies et qui n’émeuvent donc personne.

Walking Dead T23

À l’inverse, je ne peux pas nier que des événements intéressants se trament. Alors que Carl vient d’arriver depuis peu à la Colline et que son père est retourné, anxieux, à Alexandria, les gardes à cheval des communautés font rudement connaissance avec les chuchoteurs, des survivants qui s’enveloppent de peaux de zombies. Jésus, quant à lui, a réussi à faire un prisonnier parmi ces hommes-zombies, qu’il ramène à la Colline pour l’interroger et en découvrir plus sur ce groupe inquiétant. Ces événements liés aux chuchoteurs, sont assez bien menés, mais leur entrelacement avec les autres intrigues niaiseuses viennent malencontreusement casser le rythme du comic. Pourquoi tourner ainsi autour du pot ?

Les zombies en grève ?

J’ai été un peu attristée de remarquer que la figure star du zombie est complètement relayée au second plan dans ce volume. Les chuchoteurs leur volent en effet la vedette en devenant petit à petit un vrai sujet d’inquiétude pour les survivants des communautés, notamment parce qu’ils ne savent encore rien (ou presque) d’eux.

Walking Dead T23

Sont-ils nombreux ? Quelles sont leurs intentions ? Peuvent-ils, et veulent-ils leur nuire ? Les dernières pages du tome en dévoilent un peu plus sur ces personnages, mais il est difficile de ne pas rester sur sa faim. C’est d’ailleurs le principal reproche que je ferais à ce nouveau tome – et celui que je faisais déjà au précédent – le manque d’intensité et d’audace. L’intrigue est encore et toujours timide, jouant de plus en plus au jeu des fausses frayeurs avec le lecteur. En effet, je me suis plus d’une fois attendue à des revirements de situations imprévus, mais ils ont à tous les coups été sources de déception. Tout le monde vit encore en sécurité à Alexandria et à la Colline, malgré les querelles inutiles qui vont bon train. Finalement, les problèmes proviennent encore essentiellement de l’intérieur et la menace zombie est presque de l’histoire ancienne.

Walking Dead T23

Rick en retraite anticipée

En ce qui concerne nos protagonistes, les rôles continuent de se bousculer. Alors que Rick fait maintenant tapisserie – j’en suis encore dépitée -, Carl, à l’honneur sur la couverture du comic, devient la nouvelle tête brûlée. En digne fils de son père, il sait tout aussi bien se faire des amis que des ennemis, et ce, particulièrement au sein de la communauté. Il est fortement probable que dans le prochain tome il restera au premier plan de l’intrigue, puisque Papa Rick a désormais pris sa retraite et que la chute de ce numéro annonce clairement la couleur : la relève est là. À moins que Kirkman ne lui offre une mort prématurée ? Nous y retrouverions alors les frissons d’antan.

Walking Dead T23

Parmi les rangs des portés disparus se trouvent Michonne, Ezéchiel, Negan et Dwight dont il n’est plus du tout question. Je dois admettre qu’à ce stade, il me tarde de revoir des visages connus car les personnages actuels ont du mal à retenir mon attention. Maggie est partout, mais manque toujours de charisme. Jésus au contraire, a un potentiel énorme, mais sous exploité. Heureusement, la petite Sophia, tête brûlée à l’image de son ami Carl, vient rehausser le niveau global et apporter un peu de piment dans la communauté.

Le bilan est donc plutôt négatif dans l’ensemble. Walking Dead tire encore quelques bonnes idées de son chapeau – les chuchoteurs notamment -, mais son changement flagrant de rythme est franchement préjudiciable. Kirkman sait-il que la patience d’un lecteur a toujours des limites ? Depuis plus d’un an déjà, la BD est indéniablement en baisse de régime, alternant entre des arcs franchement décevants et d’autres plus encourageants, mais jamais au niveau de ce qu’on a pu lire par le passé. Nous ne pouvons maintenant plus qu’attendre la suite en espérant que tout ceci ne soit qu’une maladroite mise en appétit pour une suite plus grandiose. Ou pas. Verdict dans 2 mois lors de la sortie du tome 24 Opportunités.

8 commentaires

  1. Pied dit :

    Je suis entièrement d accord avec cette critique. Où sont les frissons, les piques de stresses. Le rythme est un peu mou…

  2. ideenoire dit :

    Mais non… J’ai bien aimé. Impossible de faire un Bd sur le thème des zombie pendant 23 tome sans se décrocher un peu du « zombie bouffeur d cervelle ». Ils reconstruisent notre monde ne l’oublions pas!!! C’est normale que se soit un peu plus calme. S’ils massacraient du zombie comme dans les dix premiers tomes se serait lassant! C’est la difficulté d’une série aussi longue se renouveler… Mais il est vrai que l’on attend le prochain tome pour voir où Kirkman veut nous emmener… Les scénaristes américains sont parfois doué pour rebondir parfois moins…. J’ai confiance

  3. stylvain dit :

    La critique est dure. J’ai trouvé que l’histoire avançait en dévoilant la difficulté pour une communauté à vivre ensemble. N’oublions pas que la guerre avec Negan a duré plusieurs (trop) tomes et que donc cela ne me paraît pas trop 2 tomes sur la reconstruction.
    Enfin on sent bien que Carl va casser la paix entre les deux communautés, ce qui devrait accélérer l’histoire et l’action.

  4. Gerald dit :

    En parlant de Negan, avez-vous vu la couverture du tome 24 « Opportunités » qui sort dans un peu moins de 2mois ? Negan debout, la porte de sa prison grande ouverte…
    J’ai trouvé aussi la critique un peu dure, Carl sera l’avenir des communautés: son sauveur ou bien son destructeur. Kirkman et Adlard sont en train de nous preparer un arc qui a tous les symptômes du genialissime

  5. Gerald dit :

    A titre personnel, je me suis régalé avec Negan, mais j’ai bien peur d’avoir été le seul. La plupart des commentaires me font comprendre que beaucoup ont trouvé l’arc trop long ou trop rébarbatif…
    Mais un retour de Negan était envisageable à cause de son enfermement, après il faudrait que son retour soit à la hauteur du personnage.

    1. ideenoire dit :

      oui Négan c’était trop long j’espère qu’ils ne vont pas nous en resservir une couche…

  6. Zombie le Sergent dit :

    Moi j’ai bien aimé et je pense qu’il faut laissé un peu de temps pour voir s’installer une nouvelle histoire. Je garde confiance pour la suite.

  7. Brice Mad Bikette dit :

    J’aimerais surtout qu’il évitent le récif d’une éniéme confrontation avec une autre communauté.Ils pourraient répondre a certaine questions posées il y a une quinzaine de tomes :Quid des zombies « malades » et amorphes que l’on rencontre dans les premiers tomes?,a ce stade,l’originalité serait de voir un nouveau vrai danger…autre qu’humain…ou d’arreter la série d’une maniere ou d’une autre et de partir sur un spin off plus zombiesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *