Resident Evil: Welcome to Raccoon City la websérie

RE

Depuis sa création, la franchise Resident Evil a été commercialisée sur tous supports (Jeux vidéo, films, livres, BD…). Aujourd’hui, des fans ont décidé d’en faire une websérie. Intitulée Resident Evil: Welcome to Raccoon City, cette websérie sera diffusée sur la chaîne YouTube Like A Boss TV à partir du 28 février prochain. Les réalisateurs de la websérie ont non seulement pour ambition de revenir aux origines du jeu, avec une série remplie d’actions, de suspense et de massacres, mais aussi de permettre aux internautes d’interagir avec l’un des trois persos de la websérie : Leon S Kennedy, Chris Redfield et Jill Valentine. Concrètement on ne sait pas encore ce que cela va donner, mais on sait qu’il est tout à fait possible de créer des contenus dynamiques sur YouTube en filmant différentes situations possibles et en renvoyant vers telle ou telle vidéo en fonction des choix de l’internaute.

http://www.youtube.com/watch?v=8glGj04rwv0&list=UUnQfIRRoTIXcRX_9Adge50A

Si ça vous intéresse vous pourrez trouver plus d’infos sur la page Facebook de Like A Boss TV.

L’annonce de la sortie de cette websérie intervient d’ailleurs quelques jours après les concessions de Masachika Kawata au sujet des jeux vidéo Resident Evil : « Je pense qu’il est important pour nous d’avoir les attentes des joueurs en tête lorsque nous concevons un jeu. En même temps, beaucoup de monde souhaite retrouver Chris et Jill dans un même jeu ou alors avoir un jeu qui ressemblerait à ce que pouvait être Resident Evil à ses débuts. Cela justifierait la création d’un jeu pour eux. On devrait être capables de repartir à zéro. Le résultat resterait du Resident Evil car je crois que l’on ne perdrait pas ce qui fait de Resident Evil un bon jeu en changeant les personnages ». A la même occasion il a également affirmé que les développeurs avaient aujourd’hui conscience que ce que les joueurs voulaient n’était pas de la quantité mais de la qualité et qu’ils ralentiraient donc la cadence de sortie des jeux.

Lueur d’espoir qui se profile ou simples mots de beau parleur, reste à voir. Quoi qu’il en soit Anderson ferait bien de s’inspirer de ce genre d’états d’âme.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *