ZombieLab, une exposition avec des zombies au musée des sciences de Londres

Zombielab

Ce week-end, ceux qui avaient la chance d’être à Londres en ont peut-être profité pour se rendre au musée des sciences londonien afin de participer à l’exposition interactive organisée par le musée sur le thème de la conscience. L’exposition regroupait ainsi différents ateliers en rapport avec les zombies. Les visiteurs devaient ainsi par exemple passer par une zone de quarantaine et remplir certaines tâches afin de prouver qu’ils n’étaient pas un zombie. Ils pouvaient également participer à un atelier au cours duquel des scientifiques ayant étudié les comportements de masse, leur expliquaient comment fuir et se cacher face à une horde de zombie, à un atelier d’imitation de zombies, à un jeu de rôle basé sur la survie et la coopération et à bien d’autres choses. Enfin, les visiteurs avaient la possibilité de participer à plusieurs conférences sur les thèmes : « Les zombies sont-ils conscients ? », « Quels phénomènes affectent notre comportement et comment interagissons-nous avec le monde ? », « Quels sont les différents niveaux de consciences ? »… Tout le programme est disponible sur le site du musée des sciences.

Ce genre d’initiative prouve que le zombie n’est aujourd’hui plus cantonné au rang de monstre hideux créé pour satisfaire des fans d’horreur en manque d’hémoglobine mais qu’il peut aussi être un sujet de science et d’analyse philosophique. Il est d’ailleurs tout particulièrement intéressant de voir que les zombies ont été greffés à un thème majeur : la conscience. En effet, la conscience est un élément central dans la mythologie zombie, puisque c’est son absence chez le zombie qui en fait une figure si intéressante et terrifiante. Par contre, c’est quand même dommage que les organisateurs aient décidé de projeter Warm Bodies en parallèle de l’exposition, le film étant l’exemple même de ce qui ôte tout intérêt au zombie. Je crois que la science n’a que faire des ados pré-pubères en manque d’amour… surtout quand on y mêle la nécrophilie.

L’Angleterre n’étant pas si loin, on peut espérer que le succès de l’exposition mènera à la réalisation d’expositions similaires en France. Ça vous tente ?

Si vous voulez vous faire une idée précise de ce à quoi ressemblait l’événement il y a Flickr bien rempli et on vous met dans la suite une vidéo (en anglais) avec les interviews de certains scientifiques qui ont participé à l’exposition.

http://www.youtube.com/watch?v=XnnYMmfFPDs

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *