Psychose globale : Ebola ou le début de l’apocalypse zombie

ebola zombie

À la mi-août, la rumeur d’une épidémie zombie due au virus Ebola était telle en Chine que les autorités avaient dû intervenir afin de clarifier la situation et expliquer que, malgré ses symptômes impressionnants (hémorragies, diarrhées…) et son taux de mortalité élevé (60-90%), Ebola ne ramenait pas les morts à la vie et ne rendait pas les malades particulièrement violents. Pourtant, cette rumeur n’est pas prête de se dissiper alors que des journaux locaux (The New Dawn), très vite relayés par les médias du monde entier, ont annoncé que deux patientes victimes du virus seraient revenues à la vie après leur décès au Libéria.

ebola virusSachant qu’au-delà de la propagation de la maladie en elle-même, le plus gros défi pour les autorités des pays touchés est d’éviter toute paranoïa collective qui mènerait à un vent de panique et au chaos, nous tenons à insister sur le fait que les zombies sont des personnages de fiction. Il est fort probable que la situation s’explique par un mauvais jugement des états cliniques des deux malades ou par une volonté reprochable de vouloir faire de la presse à sensation de la part de certains journalistes. Bref, nous n’y croyons pas une seconde n’en déplaise aux survivalistes effrénés qui se complaisent dans l’idée d’une apocalypse zombie.

Quoiqu’il en soit, la situation en Afrique de l’ouest reste toujours préoccupante d’un point de vue sanitaire (voilà certains survivalistes, ceux qui attendent avec impatience la fin du monde, rassurés) malgré les efforts sur la scène internationale avec un virus continuant à se propager. Avec plus de 5800 cas et plus de 2800 morts à ce jour (selon l’OMS), les pays touchés sont donc bien loin d’avoir besoin d’une telle rumeur d’épidémie zombie d’autant que le CDC a récemment estimé que, dans le pire des cas, l’épidémie pourrait atteindre 1,4 millions d’infectés d’ici janvier 2015. « Heureusement », dans le meilleur des cas, si de telles rumeurs ne viennent pas compliquer les opérations internationales, l’organisme prévoit la fin de l’épidémie pour la même période. Mais quoiqu’il advienne, la psychose globale est déjà installée.

Sources : The New Dawn & The New York Times

À propos de l'auteur

Fondateur et ex-rédacteur en chef de My Zombie Culture. Passionné de tondeuses à gazon mais surtout de Zombies depuis BrainDead et prêt à voir les plus sombres navets cinématographiques pour peu qu'il y ait du mort-vivant à découper. (Site web)

5 commentaires

  1. kaloup75 dit :

    quoi??? les zombies sont des personnages de fiction???? T’aurais pu nous révéler cela avec plus de douceur … moi qui ai acheté un kit de survie et une batte en alu …

    1. Squeletor dit :

      Sauf que la vérité est que beaucoup de personnes sont prêtes à croire n’importe quoi et à se laisser influencer par ce genre d’informations. Il ne faut pas détourner l’intention des gens du vrai problème avec pareilles conneries. C’est tout ce que je voulais rappeler.

  2. Klice dit :

    Faut dire que ça ressemble étrangement au scénario d’Apocalypse Z… 8-°

  3. Baalero dit :

    putain 1,5 millions !!
    sachant que la plus grosse épidémie de ce genre était genre de 700 cas, c’est vachement préoccupant…
    Avec un taux de survie de 50% c’est dramatique…

  4. kaloup75 dit :

    surtout quand la réalité rattrape la fiction.
    j’avoue que je me suis forcément rappelé de mes lectures quand ils ont rapatrié en France notre médecin sans frontière qui avait été contaminée.
    première réaction : « o_O , mais … ils sont fous! Laissez-la là-bas pour pas ramener la souche en France … C’est toujours comme ça que ça commence. »
    deuxième réaction , une légère honte. faut dire qu’elle sera forcément mieux soignée ici. donc ils sont bien fait quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.