Lazarus: Day of the Living Dead, quand la fraude tourne à l’apocalypse zombie durant les 50’s

Lazarus: Day of the Living Dead

Après son apparition dans le film DeadHeads, Natalie Victoria reviendra dans un film de zombies cet été. Ce film intitulé Lazarus: Day of the Living Dead retracera le début d’une pandémie zombie en plein dans les années 50.

Lazarus: Day of the Living Dead“1957, Hollywood, Californie. Un télégramme parvient au bureau de George Lazarus (Ray Capuana), un enquêteur en assurance. Le message lui demande d’enquêter sur une réclamation douteuse provenant d’une compagnie de cigarettes. Lazarus commence ses entrevues de routine avec les douze employés cités dans la demande d’indemnisation. Il apprend alors qu’ils ont tous été licenciés pour avoir été malades au travail… Il ne rentrera jamais au bureau.
Ce qui était au départ une simple fraude à l’assurance pourrait bien être le début de la fin de l’humanité. Sa fiancée Bethany Loomis (Natalie Victoria) commence à s’inquiéter lorsqu’elle réalise qu’il n’est pas rentré au bureau ce qui n’est pas le comportement d’un homme qui vit dans une routine quotidienne. Elle décide alors de retracer sa journée pour le retrouver. Rien ne pouvait la préparer à ce qu’elle allait découvrir.”

Le réalisateur indépendant, Thomas J. Churchill, est d’ailleurs très ambitieux concernant son film comme le témoigne une de ses déclarations : “Si Hitchcock avait fait un film zombie, ça aurait été celui-ci. Je pense que c’est une nouveauté très intense et graphiquement réussie dans le genre zombie, et nous voulons qu’ils [les spectateurs] la considèrent plus comme le premier épisode d’une trilogie.” Rien que ça…
Ainsi, alors que Lazarus: Day of the Living Dead vient d’être sélectionné pour le New York City International Film Festival qui se déroulera en mai, le film débarquera dès juillet prochain en DVD aux États-Unis et bénéficiera d’une large distribution. En effet, le film sera disponible dans plusieurs magasins (Best Buy, Walmart) mais également en VOD (Netflix, ITunes).

Sources : Lazarus: Day of the Living Dead et sa page Facebook

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *