The Walking Dead 507 : Crossed, ce que nous en avons pensé

the walking dead comic con

La série The Walking Dead nous avait de nouveau habitués à des épisodes standalones (dédiés à un groupe de personnages en particulier), le dernier en date étant Consumed, un épisode dédié à Carol et Daryl, deux des personnages préférés des fans, qui s’était avéré plutôt sympathique, pourtant, dans Crossed, le dernier épisode avant le final de mi-saison de la semaine prochaine, c’est une approche plus classique que nous découvrons, avec un découpage au rythme des aventures des différents héros. De quoi apporter le rythme dont certains épisodes standalones manquaient jusque là ? Je serais tenté de dire oui.

the walking dead crossed

En effet, là où nous reprochons souvent à la série de s’appesantir sur des éléments peu intéressants de l’intrigue ou de nous pomper l’air à coup de flashbacks souvent inutiles, Crossed multiplie les ellipses donnant indéniablement à l’épisode un punch supplémentaire. J’ai par exemple été agréablement surpris que nous ne nous soyons pas tapé les présentations entre le groupe de Rick et Noah. Non, un simple plan sur lui à l’église suffit alors que nous retrouvons déjà nos héros en pleine préparation de leur départ pour Atlanta.
Ainsi, l’épisode alterne, de manière parfois presque surprenante tant nous n’y sommes pas habitués avec The Walking Dead, entre des moments de pure action et des passages plus détendus, notamment avec le groupe de Glenn. Ce dosage permet au final de faire passer plus facilement les scènes les moins captivantes en limitant leur durée. Honnêtement, si nous avions dû nous taper un épisode entier d’Abraham « puni au coin » et des gentils pêcheurs bisous bisous, nous aurions probablement perdu plus d’un lecteur dans des suicides plus ou moins immondes… Ici, au contraire, ces scènes passent plutôt bien et permettent d’assurer de retrouver le groupe d’Abraham dans de bonnes dispositions sans nous taper leur crise d’adolescence à coup de batailles de regards pendant des heures.

the walking dead crossed

Même chose pour les passages concernant Beth. En effet, alors que le téléspectateur sait que la cavalerie est en approche, nous trouvons forcément davantage d’intérêt à ce qu’elle fait, essayant d’imaginer ce que cela aura comme conséquence pour les plans de Rick (qui partent d’ailleurs bien en couille). Carol pourrait-elle y laisser la peau ?

Ce découpage permet également de placer des petits moment sympas sans, une fois encore, trop tarder dessus. C’est notamment le cas des premières scènes avec les réactions de Gabriel face à l’invasion de son espace personnel/religieux, ou bien des multiples révolutions de Daryl face à Rick (il n’avait probablement pas envie de devoir tuer de pauvres petits cuisiniers, il a un grand cœur ce Daryl).

the walking dead crossed

En revanche, une fois n’est pas coutume, plusieurs choses m’ont agacé dans cet épisode. À commencer par Michael Cudlitz et ses gros yeux qui incarne un Abraham aussi agaçants que du sable dans le maillot à la plage… Que ce soit ses échanges avec Rosita ou Maggie, ces passages sont vraiment navrants avec des menaces en carton à en faire trembler d’effroi le Dr Denfer.
J’ai également été fortement énervé par la scène où Daryl se fait attaquer. Tout d’abord parce que nous avions eu assez de fan service dans l’épisode précédent (les scénaristes nous saoulent à faire comme s’ils allaient tuer Daryl pour faire crier les fangirls…). Ensuite parce que la manière dont il s’en sort aurait plutôt sa place dans un épisode de Z Nation et était pour moi assez mal venue dans The Walking Dead : je sais que beaucoup ne seront pas d’accord, mais cette débauche de gore plutôt fun avait pour moi un goût assez aigre dans cette série.
Enfin, j’ai de plus en plus de mal à accepter que Michonne soit réduite à son rôle de babysitteuse. Depuis ce début de saison 5, elle ne sert réellement plus à rien : pourquoi n’est-elle pas de la partie pour l’attaque ? Trop de couches à changer sûrement…

En fin de compte, Crossed prouve que la série The Walking Dead gagne réellement à mettre de côté les épisodes standalone et à nous offrir plusieurs intrigues en parallèle dans un même épisode. Les scénaristes peuvent alors s’adonner à un développement des personnages tout aussi efficace, gommer des passage inutiles, balancer un peu d’action et tout faire avancer vers un mi-final qui devrait secouer.

the walking dead crossed

11 commentaires

  1. jjjulien dit :

    Franchement, la façon dont est découpée la série avec cette majorité d’épisodes standalone rend le tout vraiment chiant… on s’ennuie…
    Top de blabla, 1 voir 2 actions par épisodes… c’est poussif et ça devient pénible à suivre avec cette sensation que, depuis la saison dernière, on cherche plutôt à tirer sur la corde en faisant un max d’épisodes avec un minimum d’intrigues. Il y a un manque cruel de rythme alors qu’en croisant les différents épisodes, avec la même quantité de matière, on aurait un tout autre ressenti.

  2. bouiboui dit :

    Les + :
    . Fini le plan un épisode = un groupe
    . Beth apparaît un poil plus utile soudainement. Ca aide de prendre un balais.
    . Noah a déjà fait son topo, gain de temps considérable dans l’intrigue.
    . Les pasteur, sans être un personnage incroyable est tout de même bienvenue dans la série.
    . Carol qui a mis sa carrière de rambo entre parenthèses.

    Les – :
    . Les dialogues, toujours les dialogues. Les meilleurs de la semaine sont ceux de Carol.
    . Rick, son plan de cours de récré et son flingue fisher price d’1 mètre. Tu m’étonnes que les flics n’ont pas survécu vu leur niveau.
    . Gros roux qui boude pendant un épisode, pendant que son camarade est à l’infirmerie. Digne d’un des meilleurs épisodes de Titeuf.
    . Lady-Flic, je ne m’y fais pas à ce perso. Ni à elle, ni à ses sbires. Une belle brochette de branquignols.
    . Michonne qui tape à la porte du pasteur pour nous dire qu’elle est encore dans la série. Au cas où…

    Je peux déjà dire que la seconde moitié de saison sera vraiment pas terrible. Il y aura peut être un ou deux bons épisodes mais l’intrigue, elle, ne sera pas folle au final. J’aurais envie que la série me contredise.On nous promet de bons trucs avec des cannibales et on se retrouve avec des flics jouant le rôle d’infirmiers par intérim à Atlanta. Alors que nos héros sont censés s’être bien éloignés de cette ville, nos héros sont sur les lieux en 2 temps 3 mouvements. Donc on a passé 4-5 saisons à voir les personnages faire du surplace ?

  3. icare dit :

    Argh j’ai presque cru qu’il allaient (un peu) nous surprendre avec un Eugène qui se « réveille » en mort-vivant (les coups de l’ex-mari violent lui ayant été fatals)…. Dommage. Ils auraient pu faire une pierre deux coup en sortant de la série deux personnages pas très intéressants.
    J’ai bien aimé sinon les remarques de bouiboui sur le « flingue fisher price d’1 mètre » et son « plan de cour de récrée ». C’est tout à fait ça. Un MDR s’impose. Comme plan débile on a rarement fait mieux. Très drôle également sur le même sujet le détournement d’image de Squeletor.
    La toute fin c’est du n’importe quoi. Comment le flic pouvait-il anticiper la proposition incongrue de son gardien. S’agit-il d’une pure improvisation ? J’en doute…

  4. Dudule dit :

    Comme souvent avec TWD, j’ai eu l’impression d’être dans les feux de l’amour version apocalypse:

    – Les gros plans longuets sur les visages inexpressifs de gland heu Glenn
    – Les parties de sourires forcés autour d’une après-midi pêche (à défaut d’un gala de charité, où dèche oblige, on se sert en quincaillerie sur les cadavres)
    – L’attrape-nigaude fomenté avec sournoiserie par le méchant cop. Mais qu’est-ce qu’elle est con quand même.
    – Le suspens médical de l’épisode: Eugène/Carol sortiront-ils de leur énième coma respectif ? Et docteur Beth sauvera-t-elle la vie de son amie la plus chère?
    – La trahison avec le prête qui se taille par le plancher. Il avait déjà abandonné toute idée de dignité de toute façon.
    – Gros rouquin se fera-t-il pardonner ses fautes pour se rabibocher avec la fille aux couettes avant son prochain brushing?
    – Cette confiance en l’ennemi prisonnier, épisode après épisode, très touchante.
    – Le suspens au compte-goutte « Vous n’allez pas croire ce que j’ai trouvé! » Au prochain épisode « Quoi? C’est quoi? » Dans la saison suivante « Un crapaud super mignon »
    – …

    Ah non hein Squeletor ! Pas touche à Dédé! Se taper du strike comme ça ce n’est pas donné à tout le monde et qui mieux que notre love-redneck préféré pour en maîtriser les subtilités? Déjà qu’il doit se trimbaler toute la série à bout de bras le pauvre, laisse-le au moins s’éclater de temps en temps.

  5. Fred dit :

    Autant la deuxième moitié de la saison précédente était plutôt bien (le danger vient des zombies…. pas con pour une série qui se nomme « the walking dead ») Autant là ça redevient aussi chiant que la saison 3 et le début de la 4… A savoir qu’on mettrait un monde post-apo à la place de zomblards, ça ferait pareil.
    Les crises existentielles ça va bien 2 minutes… surtout que le début de la saison 5 vendait grave du rêve. Mais là non, fini, on repart dans des moments très chiants et très long ou il se passe…rien!
    Cet épisode est un must en la matière… dans l’absolu le scénario avance quasi pas d’un poil et les personnages idem… pire l’un des plus sans intérêt est mit en avant (gros rouquin grognon) et l’un des meilleurs est relégué au placard (Michonne pourquoi tu restes à l’église bon sang?)
    Bref un épisode de transition pour celui de mi saison qui va à coup sur, se terminer sur un ENORME cliffhanger (faut bien faire poireauter les fans) mais un épisode chiant… Il serait temps que les scénaristes se remettent à penser que dans « the walking dead » y’a bah walking dead justement!

  6. Viscar dit :

    Pas mal du tout comme chronique! j’avais bien apprécié aussi les ellipses. L’analyse du croisement d’histoires est bien vue. Peut être une bonne âme remontera-t-elle les dernières saisons pour éviter les stand alone, supprimer au moins 2h15 de la saison 4 qui ne servent à rien (notamment les deux épisodes sur le Gouverneur qui auraient pu durer 10 min dans un épisode plus poignant), voire intégrer de-ci de-là des images du comics (quand Carl croit que Rick est mort après la prison, le « they’re fucking with the wrong people »…) le tout en 1080p en audio français-VOSTFR, et en changeant la voix de merde de Daryl en français (surtout les 2 premières saisons), refaire vivre Laurie juste pour la buter à nouveau et mettre cette scène dans CHAQUE générique dès qu’elle commence à être soulante, genre à partir du 102, supprimer les chansons de Beth… J’en demande trop? ok… Je sors.

    1. Viscar dit :

      Mais avant de sortir, je kiffe vraiment cette série. Qui aime bien châtie bien!

    2. FatalFabs dit :

      supprimer Laurie a partir du 102 …. genre dès qu’elle apparait quoi ! MDR , tres bon

  7. DECOUANEUR dit :

    Bonsoir

    Y’a un truc qui m’échappe dans le dernier épisode.> Apparement, Daryl qui fais le gentil mais aussi la frangine à tyreese ..ils n’ont pas assez pris sur la gueule et font confiance aveuglement à des flics qui débarquent de nulle part et qui tenter juste avant de les dézinguer.
    Il se sont fais nikés trois ou 4 fois à faire confiance à n’importe qui et ils recommencent…

    genre la nana , la frangine à tyreese le mec qui fais le gentil qui lui dis  » attend mon pote il est là bas…viens je vais te montrer comme ca tu le degomme et je ferai mon deuil… » bob…comme par hasard…elle voulait un remplacant?

    la suite  » tournes toi ma biche et vises. voilà tu vois il est la bas «  »..;et bing, la tronche explosée contre la vitre…
    Non mais sans déconné? dans une aire apocalyptique comme ca , vous feriez confiance à des flcs qui débarquent de nulle part en sachant que le blak qui avait braqué carol et daryl les avaient prévenus que ce sont des pourris?

    y’a des incohérences…

    Rick qui a mis le cerveau de coté et qui veut tirer et ensuite parler…..

    Le rokemoutte qui prie on ne sait quoi pendant quasi tout l’épisode…l’autre génie à moitié neuneu qui ronque à l’ombre..fort bien on verra pas sa gueule , maintenant qu’il a une echelle ..il est bon pour un mois …

    Le coup de la soeur à tyreese genre je suis une naive et une vraie conne…ma tué

    1. Fred dit :

      Daryl c’est pas illogique qu’il « fasse le gentil »… il veut retrouver Carol donc normal qu’il joue la « voie diplomatique » s’il pense que ça a plus de chances d’aboutir.
      Rick lui par contre pète de plus en plus les plombs…depuis la mort de sa femme c’est comme ça. Et l’épisode au sanctuaire l’a pas arrangé. Il semble s’être investit d’une « mission sacrée » à savoir protéger son groupe, peut importe le prix à payer pour ça (l’épisode 3 de la saison 5 le montre d’ailleurs assez clairement). En somme il se dit que tous les humains restant sont tous des ordures donc que cela l’autorise à se comporter comme tel.
      N’oublions pas non plus que ce groupe n’est pas au courant de l’imposture d’Eugène et pense donc que la victoire contre les zombies est encore possible.
      Sinon d’accord pour Sasha, sur ce coup là franchement elle se fait berner comme un lapereau de 3 semaines, ce qui est totalement incohérent… surtout au vu des évènements récents la concernant.

  8. Trixxxie dit :

    Une fois de plus partiellement déçue par cet épisode avec son lot d’incohérences et de facilités, on l’aura compris TWD avec son rythme inégal sait être chiant. Enfin, heureusement que je viens ici me faire rembourser en éclats de rire au lire de vos critiques!
    _ Squeletor & ses images +1
    _Bouiboui Fischer price, tactique dattaque CM2, Rouquin Titeuf +1
    _Viscar supprimer Laurie a partir du 102 +1

    D’un autre coté je conteste et me mets du coté de Dudule:
    _En tant que fangirl assumée non je n’ai pas trouvé que c’était une grosse débauche de gore gratuite en ce qui concerne l’attaque de Daryl, bien que je n’y ai pas vraiment cru. Et puis, il faut savoir que certains sont friands des cris de son fanclub, ce n’était pas vraiment une scène a problème. Même Daryl ne lui en a pas voulu et a pardonné.

    _L’ajout de ce pasteur peut être intéressante mais là ça devient a la fois lourd (a force de cacher des choses il m’apparait comme une tête a claques) et comique (j’ai rigolé quand il a fait ouvert le plancher pour s’enfuir).
    _J’ai aimé ce Rick qui dégaine avant de ne pas vouloir négocier
    _Cet épisode m’a fait prendre conscience que j’appréciais autant Carol en mode Rambo qu’en mode coma, autrement elle est gentille mais elle soule vite.
    _Oh mais le must c’est cette fin a la benny hill (j ai du rire énormément lorsque le flic se barre en courant d’une certaine façon)

    Peut être parce que c’était bien fait et que c’était le but mais à un certain moment j’ai bien cru que:
    _Glenn allait tromper Maggie avec Rosita pendant la pêche bisoubisou;
    _Eugène se réveillait zombifié;
    _La fliquette n’était autre que l’officier lewis de Robocop;
    _Tara avait vraiment trouvé un truc hallucinant autre qu’un yoyo…

    Et a propos de cette énorme menace que constitue le tsunami zombie, comme le dit Glenn, vous n’avez même pas besoin de le regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.