Critique de Fortress of Apocalypse Tomes 5 & 6

fortress of apocalypse

Alors que la saga Fortress of Apocalypse a pris fin au Japon en octobre 2015 avec la sortie du dixième tome, c’est aujourd’hui le sixième volume qui débarque en France chez Pika, deux mois après le 5.
Les 4 premiers tomes de ce manga de zombies nous ayant bien plu, c’est avec plaisir que nous nous y sommes replongés pour cette critique des tomes 5 et 6.

fortress of apocalypse

À la fin du tome 4, Yû Kuraishi nous avait laissés, à son habitude, avec un super cliffhanger alors que Maeda tirait dans la tête du roi des morts-vivants. Sans surprise, nous découvrons alors que celui-ci est encore plus puissant qu’il n’y paraît mais pas invincible. Cela permet au lecteur de rentrer efficacement dans l’histoire et les pages défilent alors à grande vitesse (un peu trop vite même).
Comme toujours, l’histoire n’épargne pas notre héros qui se retrouve dans une situation particulièrement dangereuse qui semble d’ailleurs être une sorte d’amorce pour les futurs tomes de la série. Il m’est d’avis que les choses vont encore gagner en intensité et en envergure.

Quoiqu’il en soit, même si Fortress of Apocalypse semble surtout compter sur la multiplication des scènes d’action et intenses, plutôt que sur l’approfondissement de ses personnages, l’ensemble s’avère un divertissement très réussi, vraiment pas prise de tête. De plus, l’originalité de l’intrigue touchant au roi des zombies permet aux amateurs du genre, comme moi, de découvrir de nouvelles variations du zombie vraiment rafraîchissantes.

fortress of apocalypse

J’ai en revanche été beaucoup moins convaincu par l’arrivée des nouveaux personnages, de soi-disant militaires de l’ONU. L’aspect religieux me semble quelque peu bâclé, un peu trop simplet et peu inspiré, d’autant qu’il permet d’écarter beaucoup trop facilement les autres survivants de l’histoire. Heureusement, la banalité de cette intrigue permet néanmoins d’arriver à un final de tome 6 toujours aussi surprenant. Pour moi, les héros n’ont plus qu’un seul espoir : Maeda, et j’ai hâte de savoir ce qu’il se passera dans le tome 7, prévu en août prochain.

Concernant le dessin, je dois cependant dire que je l’ai trouvé quelque peu moins percutant dans ces deux tomes (voire assez bâclé pour certains personnages), sans que cela n’entache pour autant mon immersion dans l’histoire.

Peu de choses à dire donc sur ces deux nouveaux tomes de Fortress of Apocalypse qui, malgré quelques défauts, continuent à proposer une histoire très divertissante et originale. Que demander de plus d’un manga de zombies ? Série toujours autant conseillée pour les amoureux des mangas de zombies.

fortress of apocalypse

1 commentaire

  1. cassiel dit :

    Une petite baisse c’est vrai c’est vrai, mais toujours prenant, j’aime beaucoup ce manga « zombies d’un genre différent « !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *