Navy Seals Vs. Zombies : l’horreur des zombies rapides

navy seals

Niveau scénario, on peut difficilement faire plus simple que Navy Seals vs. Zombies : prenez des soldats des forces spéciales de la Navy américaine qui ont fait un peu trop de gonflette, qui sont chauds de la gâchette, chargez les de sauver le vice-président, balancez quelques zombies, secouez, et c’est prêt.

navy seals vs zombiesPrévu pour une sortie le 25 septembre en digital puis le 06 octobre en DVD/Blu-ray aux États-Unis, Navy Seals vs. Zombies promet donc de nous offrir un film relativement burné au scénario aussi léger que la qualité des effets numériques.

« Après avoir perdu contact avec le vice-président au cours d’une visite de routine en Louisine, le gouvernement américain envoie une équipe des forces spéciales de la Navy. Envoyés dans une zone de combat, les soldats se rendent rapidement compte qu’ils n’ont pas affaire à un ennemi normal. La ville est assiégée par des hordes de morts-vivants rapides et affamés. L’infection se répand et une guerre urbaine a débuté. Sans aucun remède à l’horizon et le temps leur glissant entre les doigts, l’unité d’élite doit survivre à la plus terrible des missions. »

Quoiqu’il en soit, il s’agit du premier long-métrage du cascadeur Stanton Barrett, sur un scénario de Matthew Carpenter qui signe ici son premier scénario de film. Allez, la bande-annonce :

Source : Dread Central DailyMotion

À propos de l'auteur

Fondateur et ex-rédacteur en chef de My Zombie Culture. Passionné de tondeuses à gazon mais surtout de Zombies depuis BrainDead et prêt à voir les plus sombres navets cinématographiques pour peu qu'il y ait du mort-vivant à découper. (Site web)

2 commentaires

  1. ben dit :

    ça peu etre pas mal a voir

  2. Jean Pale dit :

    Simple efficace, plus infectés que zombies, mais je pense qu il va me plaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.