iZombie 113, Blaine’s World : ce que nous en avons pensé

izombie

Il y a un petit peu plus de deux semaines, la première saison d’iZombie prenait fin sur The CW avec la diffusion de Blaine’s World, le treizième épisode de la saison. Aujourd’hui, c’est donc avec un peu de retard que nous revenons sur ce dernier épisode, histoire de patienter jusqu’en octobre, au retour d’iZombie pour sa deuxième saison.

[Attention la suite contient des spoilers]

izombie saison 1 blaine's world

Depuis ses débuts, un peu mous et pas vraiment emballants, iZombie aura clairement réussi à franchir un cap. Laissant rapidement de côté son aspect enquêtes hebdomadaires sans intérêt, la série aura finalement assez vite réussi à placer ses fameuses enquêtes au cœur d’une intrigue bien plus intéressante. Ainsi, au fil des épisodes, les scénaristes auront eu l’intelligence d’esprit de faire de l’apocalypse zombie une sorte d’épée de Damoclès – comme le dit Blaine dans cet épisode, que se passerait-il s’il cessait de fournir des cerveaux aux zombies qu’il a créés ? – et non pas une réalité, permettant à iZombie de se différencier sans le moindre mal de The Walking Dead et de Z Nation. Mais le plus gros succès de cette première saison aura surtout été de proposer plusieurs intrigues parallèles sympathiques (les enquêtes de Liv, les magouilles de Blaine, les aventures de Major etc) que Blaine’s World avait la lourde tâche de réunir pour le final.

izombie saison 1 blaine's world

Et c’est justement mission accomplie avec, de surcroît, un niveau de gore et d’action que je n’aurais pas pensé retrouver dans une telle série. Comme Liv se débarrassait d’un de ses ennemis à coup de parpaing, Major n’hésite pas à y aller au fusil à pompe et à la grenade pour régler leur compte à certains zombies. Mais, au-delà de cela, Blaine’s World est surtout une réussite car il fait vraiment avancer les choses pour nos héros : Major connaît enfin la vérité sur Liv, Blaine se trouve dans une situation tendue et Babineaux est plus proche que jamais de découvrir la vérité.

Cet épisode, en plus de conclure comme il se doit cette première saison, promet donc une seconde saison toujours intéressante car, à y réfléchir, les scénaristes en ont encore beaucoup sous le coude. Il sera donc particulièrement intéressant de voir comment les zombies vont réussir à se nourrir avec un Blaine limité dans ses actions et comment le trio Major-Liv-Babineaux va évoluer. En tous cas, si la seconde saison nous propose un peu d’apocalypse zombie, nous serons aux anges. Vivement octobre.

izombie saison 1 blaine's world

1 commentaire

  1. Séléna dit :

    Plutôt d’accord avec vous sur la critique de cette série, que j’ai osé regarder grâce à vous. Le visuel et le contenu m’étaient apparu très convenus, et si j’ai une critique à ajouter, c’est bien celle-ci : l’univers zombie sur le mode petit-bourgeois américain m’a agacée plus d’une fois. Mais ça dérape, et heureusement, la fin de la série nous oriente vers autre chose comme vous le soulignez. J’ai regretté tout de même qu’il n’y ait pas eu plus de développement de Suzuki, un personnage finalement complexe. Pendant la saison 2, j’espère qu’elle gardera malgré tout son petit côté « frais », notamment à travers les personnages de Ravi, de Babineaux, du big boss yogi de MR ou même par moments celui de Blaine, et qui lui donne un peu de la légèreté de sa cousine, « Pushing Daisies ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *