The Empire of Corpses, Londres, steampunk et zombies pour un nouvel anime

empire of corpses

Dans le cadre du Project Itoh, l’adaptation de trois romans de l’écrivain Satoshi Itō, les studios derrière l’anime L’attaque des Titans ont sorti en octobre dernier au Japon le film de morts-vivants The Empire of Corpses.

Mélange des genres, avec une histoire de morts-vivants qui ne déplairait pas à Mary Shelley, et trempant dans un univers steampunk, The Empire of Corpses est l’adaptation en anime du dernier roman de Satoshi Itō (aka Project Itoh) dont l’écriture a été achevée par son ami Toh Enjoe et qui a été publié en 2012 au Japon suite à la mort prématurée de Satoshi Itō à l’âge de 34 ans. Une histoire qui n’est pas sans nous rappeler celle de Z.A. Recht et Thom Brannan. En voici le synopsis, pour le moins intéressant :

empire of corpses« Londres, fin du 19ème siècle : une nouvelle technologie permet de redonner vie à des cadavres humains et, par l’intégration d’âmes factices, de les exploiter comme une main d’œuvre gratuite et corvéable. John Watson, étudiant en médecine, est mandaté par les services secrets britanniques pour rechercher les écrits légendaires du docteur Victor Frankenstein dans lesquels est dévoilé le procédé qui a permis la naissance de « la Créature », le seul cadavre doté de la parole et du libre-arbitre. »

Notons d’ailleurs que certains ont déjà eu la chance de le découvrir en VOSTFR lors de sa diffusion au Grand Rex le 30 octobre dernier. Mais vous pouvez encore le découvrir puisqu’il est programmé demain (04 décembre) toujours au Grand Rex, avant la diffusion de Harmony, le second film de Project Itoh, lui aussi tiré d’un roman de Satoshi Itō.

Notez également que Genocidal Organ, le dernier film, devait sortir ce mois-ci au Japon mais a finalement été repoussé de plusieurs mois.

The Empire of Corpses a été réalisé par Ryoutarou Makihara. Sa version Blu-ray sortira le 03 février au Japon.

Sources : manga-news, le Grand Rex & adala-news

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.