Resurrection saison 1 épisode 4 Us Against The World, ce que nous en avons pensé

resurrection

Comme chaque mardi, nous nous intéressons à Resurrection, la série de ressuscités d’ABC. Avec son quatrième épisode, intitulé Us against the world, elle continue à nous séduire avec un mélange convaincant entre science-fiction et drame.

Dans cet épisode, alors qu’il y a à présent trois ressuscités – Jacob, Rachel et Caleb – nous continuons notre immersion dans la vie d’Arcadia. Sans surprises toutefois, l’épisode fait la part belle à l’intrigue autour de Caleb, celui-ci se révélant plus dangereux qu’il n’y parait. Nous découvrons alors, à un rythme assez tranquille, comme dans le précédent épisode, davantage d’éléments sur son passé. Si cela permet d’inclure quelques scènes d’action ce n’est toutefois pas ce qui est le plus intéressant dans la série.
En effet, même si nous ne sommes jamais vraiment bouleversés, ce sont les différentes réactions des familles de Jacob et de Caleb qui restent le cœur de la série. Le téléspectateur commençant à être très familier avec les personnages, il se demande vraiment ce qu’il va bien pouvoir leur arriver et comment la présence des morts va continuer à faire changer les choses.

resurrection

En revanche, l’arrivée de Rachel, bien que toute récente, ouvre une nouvelle intrigue qui me semble beaucoup moins intéressante. Cela est peut-être dû au fait que je sois un mec, mais le retour de l’ex-petite amie d’un pasteur qui s’était suicidée en se jetant d’un pont, ça ne me passionne pas vraiment. Surtout lorsque cela est présenté comme un élément de rupture dans le couple du pasteur. Ça sent Les feux de l’amour à plein nez. Il ne faudrait pas que la série tombe dans la facilité en ce qui concerne les relations entre ses personnages.

Toutefois, cet épisode reste marquant notamment car le mystère autour des ressuscités s’étoffe alors que ceux-ci semblent connectés entre eux et que l’on découvre qu’ils ont des comportement physiques (ils ne font que manger) et psychologiques étranges. Enfin, Us against the world contient quelques astuces de mise en scènes vraiment sympas comme la scène qui démarre avec un gros plan dans une tasse de thé, nous laissant croire que nous allons entrer dans des explications mystiques, ou encore le moment où les scénaristes font passer l’action présente pour un flash-back.

En fin de compte, cet épisode est à la hauteur des précédents. Resurrection continue donc à se montrer intéressant sans pour autant créer un sentiment d’addiction chez les téléspectateurs.

resurrection

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *