Zombie Club Spécial Cocktail, « Euh… je prendrais plutôt une menthe à l’eau »

zombie club

Dans le genre zombie, il y a des choses dont il faut se méfier comme les titres tordus, les jaquettes aguicheuses et les grosses promesses. Autant dire que lorsque nous avons découvert Zombie Club Spécial Cocktail nous avons tremblé de peur.

zombie club special cocktailCe film français qui sera édité le 27 septembre prochain en DVD par Jaguarundi, la boîte de production du réalisateur-producteur Richard J. Thompson (Jurassic Trash, Eject) qui travaille également sur le programme télé humoristique Un Zombie à la Maison, regroupe en effet ces trois défauts nous promettant notamment « le meilleur du zombie français« .
Devant l’absence d’informations sur le contenu du DVD Zombie Club Spécial Cocktail, nous avons malgré tout décidé de mener notre enquête afin que vous, lecteurs, sachiez ce qui se cachait derrière ce mystérieux film.

Zombie Club Spécial Cocktail regrouperait donc plusieurs longs et courts métrages. Au programme tout d’abord : Eject, la terriblement mauvaise parodie de REC de Jean-Marc Vincent, qui avait déjà été éditée en DVD mais qui a été remontée de manière inédite pour l’occasion. Ensuite, la websérie Zombis Carnage avec ses huit épisodes regroupés sous format film. Pour le coup, alors que je ne connaissais pas, j’ai été ravi de découvrir cette websérie dont le premier épisode avait été publié en janvier 2011. Vous pouvez retrouver tous les épisodes sur le site officiel, ainsi que la page Dailymotion. C’est plutôt drôle notamment grâce à des zombies poussant des cris à la Florence Foresti.

Enfin, côté courts-métrages, Zombie Club Spécial Cocktail devrait notamment réunir : l’étrange Derrière les murs, Irradiation et le très sympathique Game of the Dead.

Vous voilà donc prévenus de ce qui se cache derrière ce titre étrange, cette jaquette bizarre et cette promesse. En ce qui me concerne, sachant que le seul film qui ne soit pas disponible gratuitement et légalement sur la toile est particulièrement mauvais (Eject), je m’abstiendrai donc de tester ce cocktail. Si jamais vous décidez d’y gouter, n’hésitez pas à nous le faire savoir, vous nous trouverez au Winchester, savourant une bonne pinte de bière.

Sources : Jaguarundi et mail de Richard J. Thompson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.