Critique du manga zombie Crueler than Dead (Tome 1)

crueler than dead tome 1 glénat manga

Outre les parutions régulières de nouveaux tomes de la saga I Am a Hero, cela faisait un petit moment que nous n’avions plus eu la chance de découvrir un nouveau manga de zombies en France. Heureusement, Glénat Manga rectifie aujourd’hui le tir avec la sortie du premier tome de Crueler than Dead.
Publié en version originale dès 2011 au Japon, la série Crueler than Dead, qui ne comptera que deux tomes au total, est le fruit de la collaboration entre Kozô Takahashi, qui a justement travaillé sur I am a Hero, et Tsukasa Saimura, un habitué des zombies puisqu’il a par la suite dessiné le manga Tokyo Undead et vient de commencer son propre manga de zombies avec Igai – The Play Dead/Alive.

crueler than dead tome 1 glénat manga

Tout commence plutôt bien pour Crueler than Dead avec un premier chapitre nous mettant efficacement en situation. Nous découvrons ainsi une jeune femme – Maki – accompagnée d’un petit garçon – Shota – alors qu’ils se réveillent enfermés dans une pièce ravagée, sans savoir où ils sont ni ce qu’il s’est passé. Un militaire à la jambe presque entièrement dévorée, leur apprend alors qu’il y a encore quelques heures ils étaient des morts-vivants affamés de chair humaine et qu’ils sont, en fait, les seuls sujets ayant répondu positivement à un test de vaccin contre le virus zombie qui a ravagé le Japon, le laissant aux mains de millions de zombies. Avant de succomber à ses blessures, le militaire leur explique qu’ils doivent se rendre au Tokyo Dome au plus vite. Voilà donc nos deux héros sur les routes, traversant un Japon frappé par l’apocalypse zombie.

crueler than dead tome 1 glénat manga

La première impression de Crueler than Dead est donc très bonne avec un premier twist original (les héros sont d’anciens zombies et en l’occurrence, doués d’une force surhumaine). Malheureusement, la suite du manga ne parvient pas à faire de ce point de départ original une véritable force. En fait, à peine nos héros sortent-ils du laboratoire où ils se sont réveillés que nous enchaînons les situations vues et revues. Certes les zombies de Kozô Takahashi et Tsukasa Saimura sont particulièrement effrayants et apportent leur petite dose de tension mais les courses poursuite dans les rues japonaises n’ont pour nous plus rien de bien exotiques après les sorties de mangas comme I am a Hero ou Tokyo Summer of the Dead. Pire, la rencontre des deux héros avec un groupe d’hommes, aux intentions forcément mauvaises, est rendue particulièrement navrante par la présence d’un personnage cliché qui décide sans raison apparente dans les pages qui suivent, de tout faire pour protéger la jeune femme et le garçon. De plus, l’enchaînement des pages n’est pas toujours très cohérent ce qui rend difficile la lecture de ces péripéties déjà pas très passionnantes.

crueler than dead tome 1 glénat manga

Si l’histoire laisse donc à désirer malgré son point de départ intéressant, Crueler than Dead fait en revanche très fort au niveau dessin. Personnellement, je trouve les zombies du manga vraiment très réussis, à la limite du sublime parfois, ce qui nous change pas mal des zombies souvent assez laids d’I am a Hero. Même chose concernant la mise en scène des planches qui, en multipliant les angles de vue, permet une bonne immersion dans l’histoire.

Bien qu’étant une réussite graphique et visuelle, le manga Crueler than Dead reste malgré tout une grosse déception tant son idée de départ originale n’aboutit à rien dans ce premier tome. Certes l’ensemble se lit d’une traite et sans aucun mal, mais sa lecture laisse un arrière-goût de gâchis en bouche comme si Kozô Takahashi et Tsukasa Saimura, trop influencés par les histoires de zombies américaines, n’avaient pas réussi à aller au bout de leur idée. Espérons donc que le deuxième et dernier tome saura nous proposer un peu plus d’originalité et des péripéties plus captivantes.

crueler than dead tome 1 glénat manga

1 commentaire

  1. nico dit :

    Hyper d’accord avec la critique.

    Vraiment dommage de ne pas avoir développé l’histoire autour du retour à la vie des protagonistes principaux…

    Et idem j’ai eu un peu de mal à capter l’enchaînement de l’histoire. Il n’y a que 2 tomes donc je prendrai quand même le suivant, mais je suis clairement déçu par ce premier tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.