Aftermath, le MMO zombie ouvre enfin sa bêta

aftermath bann

Alors qu’Infestation Survivor Stories prépare sa résurrection, les anciens développeurs du jeu, qui ont quitté le navire pour développer leur propre MMO zombie, viennent de franchir un nouveau cap. En effet, Aftermath, leur nouveau projet, sponsorisé par le fils de Romero, vient enfin de passer en phase de bêta ouverte. Autrement dit, quiconque peut s’y inscrire dès à présent.

aftermath mmo zombieAu programme, le mode « Town liberation » qui demande aux joueurs de reconquérir une ville, de la débarrasser des zombies, de relancer des générateurs pour recevoir des parachutages d’objets ; un grand nombre de skins pour les armes ; un système de crafting avec des douzaines de plans possibles ; la possibilité de réduire les sens des zombies (odorat, vue et ouïe) pour un certain temps en prenant contrôle d’une tour radio ; des personnalisations par centaines ; la possibilité d’ériger des barricades (7 différentes) et de construire une base ; la possibilité de s’allier entre amis ; la présence de plantes que vous pourrez cultiver pour survivre ; des dizaines d’armes à feu et de corps à corps ; des serveurs dédiés au PVP (joueur contre joueur) ; des serveurs PVE et enfin, un système de respawn amélioré (le joueur peut choisir entre « proximité », « sac de couchage », « base », « groupe » ou « zone sécurisée » pour réapparaître dans le jeu une fois tué).

Voilà donc un programme assez chargé pour une bêta, espérons donc que le gameplay suivra et surtout que le jeu, comme certains le regrettent déjà, ne sera pas gâché par la présence de tricheurs… En tous cas, découvrez, dès à présent, la bande-annonce pour l’ouverture de la bêta :

Source : YouTube

4 commentaires

  1. Brice Mad Bikette dit :

    Bon ça fait maintenant 3 ou 4 jours que je suis dessus,je commence a me faire une petite idée sur ce jeudu moins pour la partie pve.
    La map est immense,l’interface est pas dégueulasse,et c’est un vrai jeu de survie. Tout est fatal dans ce putain de jeu: la faim,la soif,les infections ,empoisonnements et autres joyeuzetés vous feront aussi surement la peau qu’une bande de zombies bodybuildés (a cause de leur aspect un chouillah polygonique xD) croisés au détour d’une rue.

    Les zombies en début de jeu sont bien résistants,comptez une 20 aine de coup de couteaux pour en occire un,tapent bien fort,vous rendent malade, bref vous forcent a raser les murs par moment.L’immesité de la map et le fait que votre seul moyen de locomotion soit vos mollets,rendent parfois les déplacements un peu trop long a mon gout.

    Ma femme et un pote a moi m’ont rejoint sur le jeu,et malgré des défauts bien relous (crash, absorption de votre personnage par un élément du décor,beaucoup trop de légumes verts a bouffer a mon gout,etc..)on se fend vraiment la gueule.Je le conseil a tout les gens qui aime la difficulté,et le déconseille a ceux qui aiment le bourrinage.

    1. mulk dit :

      okay, bon à savoir. Et le modèle économique du jeu (Free-to-play, etc…), ça donne quoi? Ça pue le pay-to-win?

      1. Squeletor dit :

        Je n’y joue pas donc ce que je vais dire ne repose que sur des impressions mais le fait qu’Infestation soit devenu un énorme pay-to-win est une des grosses raisons du départ des développeurs et du lancement d’Aftermath. Ils ont promis à maintes reprises qu’ils ne céderaient pas à la tentation comme les boss d’Infestation et que le jeu serait un vrai play-to-win. En gros, tu paies pour des personnalisations pas pour des avantages.

  2. Brice Mad Bikette dit :

    Je ne pense pas,de ce que j’ai pu voir c’est des skins d’armes ou des tenues vestimentaires.La boutique est pas encore vraiment implantée donc je suis pas en mesure de le dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.